Crains le pire

C'était le plan : on a travaillé avec des masques. Il nous connaissait, mais nous ne le connaissions pas, et comme ça personne ne pouvait moucharder.
Phil Karlson - Le 4e homme
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 27 mars

Contenu

Livre sonore - Thriller

Crains le pire

Disparition MAJ mercredi 23 mai 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,3 €

Linwood Barclay
Fear the Worst - 2009
Philippe Sollier (lecteur)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marieke Merand-Surtel
Paris : Audiolib, février 2012
1 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-278-2

L'horreur de la disparition

Sydney. Dix-sept ans. Elle est partie ce matin pour son boulot d'été. Ce soir, elle n'est pas rentrée. Ni dans la nuit. Ni le lendemain matin. Elle n'est jamais rentrée. En fait, elle n'avait pas de petit boulot d'été. son père vient de l'apprendre. En la cherchant. Une fugue ? Un enlèvement ? Mais elle reviendra. Tim, son père, en est sûr. Il le veut. Il ne vit que pour ça désormais. Craint le pire, mais ne renonce jamais. Il cherche, fouille, s'entête. Que faire d'autre ? S'interroge. Part dans tous les sens. Où chercher ? Que chercher au juste ? S'interroge. Sa vie, son travail, son divorce, etc. Tout tourne dans tous les sens dans sa tête, sa vie, ses pensées, rêves, cauchemars... Où est Sydney ? Pourquoi ? Quel détail relever, quel indice ? L'horreur de ne pas savoir. Un père en quête de sa fille. Pire : un père qui ne sait ce qu'il est arrivé à sa fille, morte ou vivante, fugueuse ou la proie d'un sadique. Crains le pire : l'horreur est à venir ! Mais l'horreur ici s'énonce d'une voix presque chantante, légère, celle de celui qui veut croire que l'espoir ne s'est pas envolé, que rien de grave n'est arrivé. Une voix légère dans cette interprétation de Philippe Sollier, pour tenir bon contre la nuit qui monte pourtant résolument. Une voix de plus en plus arrêtée, coupée, bloquée, clouée au fond de la gorge dans cette lecture fervente, quand le cauchemar déborde de toute part. Quant tout peut arriver.

NdR - 1 CD MP3, 11 h 50 d'écoute.

Citation

Elle est de profil, inclinée en avant sur son mouvement.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 07 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page