Vérité

Aujourd'hui, plus rien d'autre ne comptait que la vengeance qui prenait toute la place et lui bouffait les neurones.
Didier Fossey - Burn-out
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Policier

Vérité

Ethnologique - Assassinat - Procédure MAJ vendredi 11 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,5 €

Peter Temple
Truth - 2009
Traduit de l'anglais (Australie) par Simon Baril
Paris : Rivages, mai 2012
448 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7436-2352-4
Coll. "Thriller"

Chaleur intense

Melbourne, été, canicule et une importante vague d'incendies, "un monde en flammes".
South Melbourne, Tour Prosilio, un building dernier cri, quelque milliers de dollars le mètre carré, prestations grand luxe, sécurité maximale, un ilot de protection dans une ville de plus en plus violente. Pourtant, au trente-sixième étage, une femme est retrouvée morte "étendue dans une baignoire en verre dans une pièce en verre très haut au-dessus de la souillure du monde". Villani, chef de la brigade des homicides, récupère l'affaire. Rien ne va : personne ne connaît cette femme, on ne sait pas à qui appartient l'appartement, la vidéosurveillance n'a pas fonctionné, et le patron de la tour – homme très influent au bras long comme il le prouvera – ne veut pas entendre parler de meurtre, ce qui pourrait très vite gâcher la prestigieuse réputation de sa tour à peine encore habitée. Villani, plutôt buté et vieille école, sent que l'affaire est mal engagée mais n'est pas du genre à se défiler. "Cette croix-là, je la porte." Il devra panacher son enquête avec un triple homicide beaucoup plus violent découvert dans un hangar pourri. Au milieu, de sombres questions politiques.
Peter Temple, auteur d'une dizaine de romans multi-récompensés en Australie, dresse avec ce nouveau roman (et le dernier publié chez lui) un portrait très saisissant de l'Australie. Au travers du micro de Paul Keogh, il laisse ce dernier et les auditeurs commenter la vie politique du pays, et ça tape sec. Entre-temps, Villani mène ses deux enquêtes, entrecoupées de flashbacks sur sa vie, son couple, sa carrière. Le livre, parfaitement construit, est prenant de bout en bout, entre Villani et ses doutes, ses collègues, les pressions hiérarchiques (pressions et manipulations politiques), les incendies qui ravagent le pays et se rapprochent dangereusement de la maison du père de Villani.
C'est dense, chaud et sec comme le climat, une belle réussite.

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

La responsabilité qui serait la sienne du fait d'avoir fait un boulot où des bêtes sauvages vous haïssaient, rêvaient de se venger de vous, étaient prêts à massacrer votre famille.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 09 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page