Lundi Mélancolie

Son amie est mieux armée que quiconque pour affronter le tueur de prêtres : lui-même a les indices matériels, les dossiers, les fichiers, les rapports, il compte, compulse, compare, mémorise, cartésien, scientifique, là où il lui faudrait un sixième sens. Ces meurtres ritualisés signifient plus qu'ils n'en ont l'air, et leur auteur envoie un message que la simple logique ne suffira pas à décrypter.
Solenn Colléter - La Semaine des sept douleurs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 14 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Lundi Mélancolie

Psychologique - Enlèvement MAJ jeudi 07 juin 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,5 €

Nicci French
Blue Monday - 2011
Traduit de l'anglais par Marianne Bertrand
Paris : Fleuve noir, juin 2012
428 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-265-09077-4

Confidences très gênantes sur un divan

Frieda vit et travaille en plein cœur de Londres. Sa vie est plutôt clairement compartimentée et rien ne semble dépasser et se mélanger, peut-être pour mieux se protéger. Son métier est en peut-être la cause, elle est psychiatre et reçoit les confessions de ses patients dans son cabinet. Elle est très professionnelle dans sa discipline. Elle ne surcharge pas son carnet de rendez-vous, privilégiant l'humain à son compte en banque.
Elle accepte de recevoir un nouveau client suite à la dépression de Reuben, son confrère mais surtout son mentor en psychiatrie. À son premier rendez-vous l'homme s'avère très perturbé, en premier lieu par la façon dont il a été traité par Reuben. Il ne l'avait pas du tout écouté, Reuben étant noyé lui-même dans sa propre spirale infernale dépressive. Mais ensuite elle va être fortement intriguée par les obsessions et les cauchemars que ce nouveau patient lui raconte. Il semble tourmenté par l'image d'un petit garçon roux lui ressemblant au même âge. Il sent que c'est son fils, celui qu'il espère depuis si longtemps. Ce qui finit d'intriguer Frieda est que la description faite de ce fils correspond trait pour trait à la photo placardée en Une des journaux anglais de ce garçon disparu à la sortie de son école. Elle se demande si elle est simplement face à une fâcheuse confidence ou si elle reçoit les confessions d'un kidnappeur ou pire d'un assassin d'enfant. Ne pouvant garder une telle confidence malgré le secret médical, elle prend la décision d'aller en parler à l'inspecteur chargé d'enquêter sur la disparition mystérieuse.
Malheureusement ce ne sera pas peut-être aussi simple qu'elle l'aurait aimé de pouvoir collaborer avec la police et surtout de ne pas perdre en crédibilité. Mais c'est sans compter sur son étrange impression et sur sa détermination. Frieda va se retrouver embarquée dans cette recherche du petit Matthew en tentant de percer à jour les pensées les plus enfouies de cet homme dont elle croit percevoir toutes les attitudes torturées du parfait psychopathe. Elle va devoir l'aider à remonter dans ses souvenirs et l'amener à parler de son passé morcelé

Le duo d'écrivains anglais Nicci French, avec ce Lundi Mélancolie, sous-titré Le Jour où disparaissent les enfants, commence une série dont le personnage phare est Frieda Klein, cette psychanalyste dont la vie et l'univers s'ouvrent au fil des pages. Au début, Nicci French la décrivent comme une femme un peu distante. Mais elle va se dévoiler petit à petit et montrer que cet aspect froid est là comme un rempart de protection afin de faire face à sa famille un peu chahutée, à sa vie amoureuse un brin chaotique. Cette rigidité est peut-être là pour mieux répondre à ses patients et à son métier qu'elle exerce presque comme une passion sans tomber dans l'affect. Pourtant face à cette inquiétante histoire, ces failles vont se révéler petit à petit laissant transparaître son lot de faiblesses et de doutes. Lundi Mélancolie est également une illustration détaillée de la terrible dualité entre le bien et le mal. Le tout est savamment noyé dans l'étrange complexité du cerveau humain capable d'engendrer le meilleur comme le pire. La ténacité vient également se mettre de la partie, comme une obsession dans la réalisation de sinistres projets ou dans la quête de la vérité. L'ambiance est plutôt froide au début du roman, exactement comme le climat brumeux qui règne sur Londres renforçant le côté pesant. La noirceur hivernale de la ville vient accentuer l'atmosphère savamment mise en place pour intensifier l'inquiétude grandissante de Frieda face au drame dans lequel elle se sent de plus en plus impliquée. Pour également faire monter la tension dans leur roman assez sombre jouant sur la corde sensible de l'infanticide, Nicci French entrecoupent leur roman de quelques lignes en italique où l'enlèvement et la séquestration du petit Matthew prennent la forme d'un conte grotesque hanté de monstruosités sorties tout droit d'un cauchemar. Ces quelques moments sont astucieusement placés dans ce puzzle psychologique aux nombreux rebondissements où la réalité ressemble à un mauvais rêve. À moins que ce ne soit tout simplement l'inverse.

Citation

Certains secrets procurent une forme de liberté, reprit Frieda. Un espace intime. C'est une bonne chose. Tout le monde doit avoir ce genre de secrets. Mais d'autres peuvent être sombres et oppressants, comme une horrible cave froide et humide où l'on n'ose pas descendre mais qu'on sait toujours là, remplie de créatures souterraines menaçantes, remplie de vos cauchemars.

Rédacteur: Fabien Maurice dimanche 03 juin 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page