Le Prix à payer

Qu'est-ce qu'ils fabriquent, ces négros, à jouer cette musique de cinglés ? Des sauvages. Débarqués de la jungle. Enfin, tant qu'ils pillent pas nos boutiques ou qu'ils nous tirent pas dans le cul, foutons-leur la paix...
Hampton Hawes - Lâchez-moi !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 19 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Le Prix à payer

Assassinat MAJ lundi 02 juillet 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,8 €

Lotte Hammer & Søren Hammer
Alting har sin pris - 2010
Traduit du danois par Michèle Lamothe Nielsen
Arles : Actes Sud, mars 2012
459 p. ; 24 x 14.5 cm
Coll. "Actes Noirs"

Le syndrome du Belphégor

Certains pays ont plus la fibre écologiste que d'autres. C'est le cas du Danemark et de l'Allemagne qui ont la préservation de l'environnement ancrée dans leur ADN. Ils sont empreints d'une véritable volonté de diminuer les effets dévastateurs des changements climatiques. C'est dans ce but que la ministre danoise de l'environnement propose à la chancelière allemande un survol en hélicoptères de l'inlandsis groenlandais. Vu du ciel, il est plus facile de mesurer l'impact du réchauffement sur la fonte de la calotte glacière. Mais accompagnée d'une délégation étrangère cela fait peut-être politiquement et écologiquement incorrect de découvrir un cadavre libéré des glaces.

Le corps bien conservé par le froid est celui d'une jeune femme. Elle est retrouvée agenouillée, attachée par du ruban adhésif, le tee-shirt déchiré, le visage emballé dans un sac plastique faisant apparaitre un rouge à lèvres très vif. La mise en scène est suffisamment dramatique mettant bien en évidence l'horreur de ses derniers souffles de vie.
Le commissaire dépêché sur les lieux, Konrad Simonsen, va comprendre très vite qu'il n'est pas devant un crime isolé. Il va faire le lien avec une autre affaire classée, a priori. Une autre jeune femme a déjà été retrouvée morte avec le même rituel. Tous les soupçons s'étaient portés sur le père qui avait pourtant toujours clamé son innocence avant de se donner la mort.
Mais avec ce nouveau cadavre surgi des glaces, Simonsen va être travaillé par le remords de ne pas avoir poussé à fond les investigations. Son malaise est grand, il sait maintenant que la police s'est acharnée sur un innocent. Aujourd'hui il va devoir repartir de zéro et réussir à faire le lien entre les deux femmes pour trouver enfin le véritable assassin. Sa seule certitude est que l'enquête ne sera pas évidente car c'est le passé qu'il va falloir déterrer et examiner soigneusement. En plus Simonsen ne peut que s'interroger sur le nombre éventuel de victimes possibles encore inconnues. Le point primordial à établir est le rapport entre les deux victimes déjà identifiées. Il faut absolument réussir à trouver le détail qui va les relier. C'est un long et minutieux travail de fourmi qui commence pour la brigade criminelle de Copenhague. Il faut éplucher le passé de ces deux femmes sans rien laisser de côté d'essentiel et sans se laisser non plus submerger par l'ampleur de la tâche. Les personnes proches doivent être recontactées pour retracer la vie des disparues. Une terrible chasse à l'homme a bel et bien commencé mais les pistes à exploiter sont extrêmement maigres. Pour Simonsen, seule la détermination est possible pour ne pas se laisser engloutir par le doute.

Le Prix à payer est une superbe immersion dans l'univers de la police. Lotte et Søren Hammer nous font vivre le fantastique travail de recherches de cette brigade criminelle dans une sorte d'immersion. On suit au quotidien l'avancée de l'affaire sans détours, sans oublier toutes les interrogations et les écueils qui ne restent jamais insurmontables très longtemps. Ils ne nous égarent pas dans de faciles et inutiles apartés sur la vie privée des protagonistes pour tenter de renforcer leurs traits respectifs. Tout est habilement mis au service de l'enquête pour en faire grandir au fur et à mesure l'intensité dramatique. L'action est véritablement privilégiée dans leur roman. Les rebondissements sont parfaitement maitrisés pour intensifier au fur et à mesure l'intrigue. Les deux auteurs savent aussi porter un regard critique sur la société danoise, sur les travers de la justice et sur quelques petits arrangements politiques. Les descriptions sont impeccables pour étayer ce qui est nécessaire, sans égarements incongrus. Lotte et Søren Hammer ont une écriture sans détours avec une trame impeccablement précise pour avoir une histoire des plus magistrales. C'est sans aucun doute le prix à payer pour réussir un livre aussi fort et efficace.

Nominations :
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2013

Citation

Les femmes, enfin le genre de femmes dont j'ai peur. Elles se reproduisent, elles mettent au monde d'horribles avortons. Il faut les prendre tout de suite suite.

Rédacteur: Fabien Maurice mardi 19 juin 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page