Tu ne te souviendras pas

On dit que l'on voit sa vie défiler devant ses yeux lorsqu'on est sur le point de mourir. Vu la vitesse de la balle, mon bilan risque d'être assez peu exhaustif.
Christian De Metter - Scarface
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Tu ne te souviendras pas

Tueur en série - Énigme - Disparition MAJ lundi 16 juillet 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,3 €

Sebastian Fitzek
Das Kind - 2008
Traduit de l'allemand par Jean-Marie Argelès
Paris : Archipel, octobre 2010
346 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-8098-0378-5

Actualités

  • 02/04 Prix littéraire: Sélection d'avril du Prix des lecteurs du LDP
  • 02/03 Édition: Parutions de la semaine - 2 mars
    Alors que les éditions Jigal nous proposent leurs habituelles salves jigaliennes avec l'inévitable Maurice Gouiran, Jacques Olivier Bosco et le presque tout nouveau Janis Otsiémi, nous n'hésitons pas à mettre en avant de manière éhontée, toujours chez ce même éditeur, l'anthologie de nouvelles Les Auteurs du noir face à la différence. Certes, ce n'est pas l'ouvrage de la semaine, mais c'est le travail acharné du k-libriste Fabien Hérisson (acharné au point de se faire trop rare en nos pages) afin de réunir des textes pour et à la fois contre la discrimination, en particulier l'autisme. L'ouvrage n'a pas encore été lu, nul doute qu'il souffre de l'exercice du genre, mais ceci n'empêche pas cela.
    Les amateurs de romans dans lesquels on se plonge seront néanmoins ravis de certaines publications. Rivages au format poche se décline sous des noms savoureux de Marc Behm à David Peace, et nous offre le luxe d'un Richard Stark en grand format. L'incontournable James Patterson (bientôt une interview) y va de son habituel roman, Agatha Christie se retraduit en français et parfois même en breton (tout comme Arthur Conan Doyle au contraire de Georges Simenon).
    Mais comme d'habitude, faites votre choix :

    Grand format :
    Les Auteurs du noir face à la différence, collectif (Jigal, "Polar")
    Le Trésor de Graham, de Gilles Bornais (Pascal Galodé, "Polar")
    Ciel Sereing, de Frédéric Bozidar (M.E.O.)
    Le Tribunal des âmes : les crimes commencent par des aveux, de Donato Carrisi (Calmann-Lévy)
    Sous haute tension, d'Harlan Coben (Belfond, "Noir")
    Le Testament des Templiers, de Glenn Cooper (Le Cherche Midi, "Thriller")
    Le Portrait de Sarah Weinberg, de Philippe Cougrand (Le Pierregord)
    Mimosa, de Vincent Gesler (Atalante)
    Le Dévoreur, de Lorenza Ghinelli (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Et l'été finira, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar")
    Avenir radieux, de Louarnig Gwaskell (Coop Breizh)
    Le Sniper, de Stephen Hunter (Le Rocher, "Thriller")
    Descente au paradis, de Éric Jamois (La Manufacture de livres)
    Enfants de poussière, de Craig Johnson (Gallmeister, "Noire")
    Nuit noire, étoiles mortes, de Stephen King (Albin Michel, "Thriller")
    Le Poids des mensonges, de Patricia MacDonald (Albin Michel, "Spécial suspense")
    Flagrants délires, de Sam Médian (Kirographaires)
    Dans le port... tout est bon, de Michel Moinier (Le Petit pavé, "Romans et nouvelles")
    Le Chasseur de lucioles, de Janis Otsiémi (Jigal, "Polar")
    Le Temps de la prophétie, de S. J. Parris (10-18, "Grand format")
    Le Labyrinthe d'Agathe, de Christophe Prat (GRRR... Art)
    Demande au perroquet, de Richard Stark (Rivages, "Thriller")

    Poche :
    Le Hold-up des salopettes, de Marc Behm & Jérémy Behm (Rivages, "Noir")
    Le Cramé, de Jacques Olivier Bosco (Jigal poche, "Polar")
    DEK : morian bihan, d'Agatha Christie (Keit Vimp Bey)
    Mort sur le Nil, d'Agatha Christie (Le Masque, "Agatha Christie")
    La Mystérieuse affaire de Styles, d'Agatha Christie (Le Masque, "Agatha Christie")
    Le Vallon, d'Agatha Christie (Le Masque, "Agatha Christie")
    Faute de preuves, d'Harlan Coben (Pocket, "Thriller")
    Bérurier président !, de Patrice Dard (Fayard, "Littérature française")
    Apocalypse bébé, de Virginie Despentes (LGF)
    Ki ar Vaskervilled, d'Arthur Conan Doyle (Keit Vimp Bey)
    Les Anonymes, de Roger Jon Ellory (LGF, "Thriller")
    Tu ne te souviendras pas, de Sebastien Fitzek (LGF, "Thriller")
    Le Camp des morts, de Craig Johnson (Gallmeister, "Totem")
    Dame de carreau, d'Alexis Lecaye (Le Masque, "Masque jaune")
    Le Mariage avait lieu un samedi, d'Alexander McCall Smith (10-18, "Grands détectives")
    Arsenic et nuits romantiques, de Roger Moiroud (Sirius Paris, "Régiopolis")
    Le Secret d'argile, de Julia Navarro (City, "Thriller")
    La Lame du boucher, de James Patterson (LGF, "Thriller")
    Tokyo, ville occupée, de David Peace (Rivages, "Noir")
    Le Bal de l'équarisseur, de Guillaume Prévost (10-18, "Grands détectives")
    Maigret dans les environs de Paris, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    Les Dossiers secrets de Harry Dickson. 3, de Brice Tarvel (Malpertuis, "Absinthes, éthers, opiums")
    L'Écho des morts, de Johan Theorin (LGF, "Thriller")
    Liens : Le Cramé |La Mystérieuse affaire de Styles |Les Anonymes |Le Camp des morts |Le Temps de la prophétie |Tokyo ville occupée |Le Bal de l'Équarrisseur |L'Écho des morts |Marc Behm |Gilles Bornais |Jacques Olivier Bosco |Donato Carrisi |Agatha Christie |Philippe Cougrand |Patrice Dard |Virginie Despentes |Arthur Conan Doyle |Roger Jon Ellory |Maurice Gouiran |Craig Johnson |Stephen King |Patricia McDonald |Alexander McCall Smith |Janis Otsiémi |S. J. Parris |James Patterson |David Peace |Guillaume Prévost |Georges Simenon |Richard Stark |Brice Tarvel |Johan Theorin |Sebastian Fitzek

  • 26/11 Radio: Sebastian Fitzek vu par Bob Garcia

Affaires impossibles

Il est typique que, par ce titre et son esthétique, les éditions de l'Archipel tentent de récupérer les lecteurs d'Harlan Coben. Outre-Rhin, Sebastian Fitzek fait tout pour en être le pendant. Un pendant et non un ersatz, car Harlan Coben a tant tendance à se répéter que Sebastian Fitzek en devient une alternative plus que respectable. Dans Tu ne te souviendras pas, on y trouve la thématique toute cobénienne de l'homme de la rue devant débrouiller une situation en apparence impossible. Ici, l'avocat berlinois Robert Stern doit résoudre deux énigmes. D'abord celle de Simon, un enfant de dix ans s'accusant d'une série de meurtres commis... il y a quinze ans ! Et pourtant, Robert Stern découvre un cadavre à l'endroit précis où Simon l'a situé... Comment pouvait-il le savoir ? Enfin, Robert Stern reçoit un DVD récent montrant son fils en pleine santé... Un fils qui est pourtant mort des années plus tôt ! Ce qui, il faut bien le reconnaitre, évoque fortement Ne le dis à personne du sus-mentionné Harlan Coben, et toute cette partie de l'intrigue, jusqu'à sa résolution, se rapproche du roman excellemment porté à l'écran par Guillaume Canet. Sebastian Fitzek s'en tire en multipliant personnages et situations, et si son intrigue est dérivative et un rien confuse, au moins la résout-il de façon convaincante avec même un petit côté "meurtre impossible" pas désagréable.

Citation

Sophie ne comprenait pas pourquoi Robert la tirait du lit pour lui énumérer les facteurs de risque concernant la mort subite du nourrisson. Ce mystérieux terme générique avait beau désigner environ quarante pour cent des cas de mortalité postnatale, les causes du phénomène restaient largement inconnues.

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 16 juillet 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page