Casting mortel

Frank ferma les yeux. Dans le lointain, des sirènes hurlaient. Mais à cet instant, il était en vie. Et rien d'autre n'importait.
Sylvain Blanchot - Mémoire classifiée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 janvier

Contenu

Roman - Noir

Casting mortel

Social - Disparition MAJ lundi 30 juillet 2012

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 9,9 €

Thierry Crifo
Clichy : Le Jasmin, mai 2012
128 p. ; 19 x 13 cm
ISBN 978-2-35284-105-0
Coll. "Jasmin noir junior"

Chante, danse, c'est pas très sympa tu verras

Devenir une star est un rêve de plus en plus prisé. Mais à quel prix ?
Jessica s'est décidée à participer à un casting auquel elle a finalement coupé court lorsque l'un des responsables lui demande de chanter un peu plus dénudée, pour voir. En y retournant quelques jours plus tard pour récupérer son pull, elle et ses amis découvrent les locaux vides. La plaque a été retirée de l'entrée, il n'y a plus aucune trace du passage de la société de production. Ils commencent à se poser des questions et, après des petites recherches, la société semble inexistante. Mais Jessica est surtout inquiète pour une fille qu'elle a aperçue pendant les auditions. Elle n'avait pas le look de mini-starlette qu'arborait toutes les candidates. Elle semblait perdue et à peine comprendre ce qui se passait. Et en retournant sur place, ils ont retrouvé les habits qu'elle portait ce jour-là. Les quatre jeunes ne savent pas quoi faire, et décident finalement de mener l'enquête seuls, comme des grands.
Entre arnaque à l'adolescente et pervers à paillettes, Thierry Crifo dépeint un milieu décidément sale et repoussant. Mais malgré cette double intrigue, intéressante sur le papier, on reste un peu sur notre faim. À la lecture, son dénouement semble simple, tout est rapide, tout est vite résolu, pas de suspense, pas de grande frayeur pour les ados légèrement inconscients. Et finalement, on a la désagréable impression de survoler un peu tout ça...

Citation

Fraîches jeunes filles à peine sorties de l'enfance et de son insouciance ou jeunes ados faisant bien plus que leur âge, reines de Facebook et de Twitter, elles avaient répondu en masse à une petite annonce sur le net.

Rédacteur: Laura Durand lundi 30 juillet 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page