La Surprise du chef

La suspicion s'installe, l'imagination galope. Il en faut peut-être un petit peu plus pour mettre à sac une relation de travail et d'amitié vieille de trente ans, mais la base est posée. Pour reprendre une expression chère à la province, le ver est dans le fruit.
Hervé Commère - Ce qu'il nous faut c'est un mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Roman - Policier

La Surprise du chef

Mafia MAJ lundi 24 septembre 2012

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 0 €

Anthony Bourdain
Born in the Throat - 1995
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Hugues de Giorgis
Paris : Folio, mars 2012
390 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-044312-3
Coll. "Policier", 651

Cuisine à la sauce mafieuse

La mafia new-yorkaise est depuis longtemps une formidable source d'inspiration pour la littérature et le cinéma. Les mafieux et les parrains sont, bien souvent, des personnages haut en couleur, à la limite de la caricature pour certains habillés de leurs costumes à fines rayures blanches. Les restaurants font partie intégrante du décor car, bien souvent, leurs affaires louches se règlent dans l'arrière-salle obscure du lieu bien décoré aux couleurs de l'Italie sensées rappeler leurs origines.

La passion de Tommy est la cuisine, mais attention pas la petite tambouille bricolée sur un coin de table. Lui, son truc c'est la vraie grande cuisine faite avec de bons ingrédients. D'ailleurs il se voit en chef étoilé œuvrant dans un restaurant de renom de New York. C'est un rêve secret qu'il a depuis longtemps. Enfant déjà, il était fasciné par sa mère qui préparait de bons petits plats pour toute la famille.
Mais voilà le hic, pour Tommy, c'est bel et bien sa famille d'origine italienne. On se sert les coudes mais surtout on trempe un peu, voire beaucoup, dans la mafia. Au décès de son père, c'est son oncle qui l'a pris sous sa protection, gardant toujours un œil bienveillant sur lui. Et le tonton, c'est un personnage bien résumé par son surnom : Sally La-Moumoute. Ce n'est pas le parrain mais plutôt une doublure de mafieux obèse surmonté d'un postiche ridicule pour cacher une calvitie honteuse. Mais justement cette chevelure factice est un vrai sujet de moquerie dans le milieu.
Tommy bosse comme sous-chef dans un restaurant de poissons, le Liner. Ce job, il le doit à Sally qui a des appuis toujours prêts à lui rendre un petit service. Le propriétaire des lieux est un ancien dentiste, récemment reconverti dans la restauration. Il est sous la coupe de la mafia et leur doit même un bon paquet d'argent. Le chef de cuisine est d'origine française. Ce n'est pas le mauvais bougre, il est juste un peu trop accro à l'héroïne et fait une sérieuse fixette sur son couteau fétiche japonais.
Ce n'est pas le job idéal pour Tommy mais il doit s'en contenter pour le moment. Cependant son niveau d'agacement contre son oncle, la mafia et le parrain ne cesse de grimper. Il supporte de moins en moins ce poids constant sur ses épaules. L'élément déclencheur va être un énième service à rendre à son tonton. Il doit rester au restaurant après la fermeture pour accueillir La-Moumoute et un acolyte. Ils ont besoin d'un endroit discret pour discuter avec un invité. Ce dernier ne va pas pouvoir parler longtemps car les deux mafieux vont très rapidement lui régler son compte et faire disparaitre son corps en le dépeçant. Pour remettre les lieux en état, le volontaire est tout trouvé. Tommy va s'y coller contraint, forcé et surtout traumatisé. Tommy ne va pas avoir le temps de se remettre du spectacle édifiant de cette exécution sommaire. Le FBI suit les choses de très près et aimerait bien que le sous-chef devienne une balance et leur raconte dans le détail les histoires de famille et le rôle de chacun d'entre eux.

Le sujet choisi par Anthony Bourdain n'est donc pas vraiment d'une pure originalité. Il a été déjà largement exploité et nombre de créations sont devenues des références. Dans La Surprise du chef, si on veut chercher un côté novateur, ou tout du moins original, il faut retenir le personnage principal. Le parti pris de mettre en avant Tommy, jeune homme désabusé et en révolte contre la tradition familiale, est intéressant. Les tribulations et états d'âme du jeune sous-chef sont assez bien vus avec, en plus, de nombreuses touches humoristiques dans les dialogues notamment. Mais l'action peine vraiment à démarrer et donne au contraire l'impression de se traîner tout au long du roman. En plus cela dessert sans aucun doute le peu d'intrigue du roman. Les points positifs sont les relations entre les personnages, notamment les liens entre le chef et Tommy qui gagnent en profondeur plus l'histoire avance.
De par son parcours professionnel, Bourdain est expert dans l'univers culinaire. Il a en main toutes les recettes pour composer un excellent repas mais il lui en manque encore pas mal pour écrire un roman noir, captivant d'un bout à l'autre. Il n'est pas encore le maitre queux de la littérature policière.

Citation

Le danger, pensait Tommy, c'était tout ce qui est contraire à l'ordre établi – et non d'attendre dans un bistrot qu'un ami vienne vous abattre.

Rédacteur: Fabien Maurice mercredi 22 août 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page