Les Années perdues

Un assassinat est toujours un problème de "chambre close". Et la chambre close, c'est le cerveau du criminel.
Pablo de Santis - Le Cercle des Douze
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Livre sonore - Policier

Les Années perdues

Énigme - Ésotérique - Assassinat MAJ jeudi 04 octobre 2012

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 23,9 €

Mary Higgins Clark
The Lost Years - 2012
Isabelle Miller (lecteur)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Damour
Paris : Audiolib, juillet 2012
2 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 9782356414946
Extrait audio :


Jésus, Jospeh & Mary

Qui ? Pourquoi ? Se souviendra-t-elle donc ? Alzeihmer... Rien à faire : la mère de Mariah ne se rappelle rien. Tout juste ce sang qui a éclaboussé son visage, ses épaules, ce sang sur ses mains et cet homme dans ses bras, mort. Son mari. Peut-être l'a-t-elle assassiné ? Allez savoir les comptes d'un vieux couple à se défaire sur le seuil de la vieillesse. Mariah est effondrée devant ce spectacle, sa mère penchée au-dessus de son père, qu'elle ne reconnaît que par intermittence. Son père... Spécialiste de la Bible, qui travaillait au déchiffrement d'une lettre signée de la main du Christ à Joseph d'Arimathie ! Une lettre disparue des coffres du Vatican au XVe siècle, réapparue depuis, disparue de nouveau. Embarrassante, convoitée. Serait-elle la cause de sa mort ? Mais si sauvagement... L'avait-il donc rapportée à la maison pour l'étudier au calme, la tenant cachée ici, quelque part dans son bureau ?

Une lourde atmosphère feutrée envahit tout d'un coup la narration. Des ombres surgissent, des prêtres aux allures de fantômes venant glisser à l'oreille de Mariah des confessions lourdes de menaces. Aux secrets des siècles se conjuguent ceux d'une famille, d'une femme, d'une fille, d'un homme assassiné sauvagement. Livre de mystères aux arcanes inquiétantes, lu d'une voix presque fragile, chétive, façonnée par le bruissement des mots chuchotés entre deux portes, susurrés à l'oreille, emportant la lecture vers ce murmure où tout bascule quand il n'y a plus rien à dire sinon subir la chape de plomb de la mort. Ce marmonnement où tout va, charriant les vanités des hommes vers le bord des larmes où tout vient rompre.

NdR - 2 CD MP3, 8 h 30 d'écoute.

Citation

Mariah, votre père ne vous aurait-il jamais aprlé d'une lettre qui aurait été écrite par le Christ à Joseph d'Arimathie ?

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 21 septembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page