Les Mystères du West End et autres aventures d'Albert Campion

J'ai toujours aimé le bruit salement électrifié.
Claude Bathany - Last exit to Brest
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 octobre

Contenu

Roman - Policier

Les Mystères du West End et autres aventures d'Albert Campion

Assassinat - Faits divers MAJ jeudi 25 octobre 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 28 €

Margery Allingham
Préface de François Rivière
Paris : Omnibus, juin 2012
1112 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-258-09429-1

Un cocktail qui se savoure à petites gorgées

Nombreuses furent les dames anglaises à se lancer dans l'écriture de romans policiers, dans la première moitié du XXe siècle, à concevoir des intrigues relevant du "Whodunit". Parmi elles, Margery Allingham se distingue par l'humanité qui sourd de ses romans et par l'excellence de ses intrigues.
Considérée en Angleterre, et dans le monde, à l'égale d'Agatha Christie ou Dorothy Sayers, son œuvre est restée peu connue en France. Seule, une dizaine de romans ont été traduits entre 1933 et 1966 (date de sa mort). Le Masque, dans sa collection "Les Reines du crime" en a publié quelques-uns dans les années 1990.
Aussi, il faut saluer l'initiative d'Omnibus, qui réédite, en priorité, "Les Enquêtes d'Albert Campion", son héros fétiche.

Elle a créé ce personnage dans Crime à Black Dudley, en 1929. Il promènera sa nonchalance et sa silhouette passe-partout dans quelque dix-sept romans et de très nombreuses nouvelles.
C'est un homme au passé mystérieux et à l'apparence insignifiante. Albert Campion n'est pas son vrai nom. Il se prénommerait, en réalité, Rudolph. Il serait issu d'une haute lignée et porté vers des attitudes chevaleresques.

Après La Maison des morts étranges et autres enquêtes d'Albert Campion, les éditions Omnibus proposent un nouveau recueil de cinq titres.

Mort d'un fantôme (Death of a Ghost) a été écrit en 1934.
C'est au cours d'une exposition, organisée par Belle Lafcadio, pour dévoiler une œuvre posthume de son mari mort depuis dix-huit ans, que Thomas Dacre, un peintre mineur, est assassiné avec une paire de ciseaux. Pourquoi tous ses dessins disparaissent-ils peu après ? Un second meurtre, encore plus étrange, vient endeuiller l'entourage du défunt Lafcadio.

La Mode est au linceul (Fashion in Shrouds) paru en 1938.
Dans Londres, à l'été 1938, juste avant les accords de Munich, les milieux fermés du théâtre, de la mode, des princes de la nuit, des serviteurs de la Couronne, des médecins mondains, se retrouvent à Caesar's Court. C'est le plus chic des endroits chics, pour des séjours de rêve. Mais, quand un vieux squelette refait surface, le rêve tourne au cauchemar. Les cadavres s'accumulent...

Les Deniers du traître (Traitor's Purse) publié en 1941.
Ce roman est paru au plus fort des attaques que l'Allemagne nazie ait porté sur Londres. L'auteur mêle un récit d'espionnage à une intrigue sentimentale dont Campion est le point central, avec sa fiancée Amanda. Mais, il y a un léger problème : il est devenu amnésique à la suite d'une rixe !

La Nuit du Tigre (Tiger in the Smoke) écrit en 1952.
Meg, la jolie cousine d'Albert Campion, est veuve de guerre. Elle entend, cependant, se remarier avec Geoffrey, un charmant jeune homme. Seulement voilà, Meg reçoit, depuis quelques semaines, des photographies de Martin, son mari disparu. Chantage ? Campion organise une rencontre en compagnie de l'inspecteur Luke. Mais, ce n'est pas Martin qui se présente, c'est le Fringueur, un acteur raté, repris de justice, avec une fausse moustache destinée à le faire ressembler au défunt. Et le Fringueur refuse de parler, terrorisé par son commanditaire.

Il n'est pire sourd... (Hide my Eyes) de 1958.
Le superintendant Charles est certain que plusieurs affaires auxquelles il s'est heurté en vain au cours des dernières années sont liées. Sa certitude ne tient qu'au fil ténu de quelques indices et à une multitude de petits drapeaux plantés sur un plan de district. Mais voici qu'un élément nouveau surgit, sous les traits d'une charmante provinciale débarquant à Londres. Et en l'espace d'une journée, un piège implacable va se refermer sur celui qui croyait pouvoir indéfiniment se jouer de la police.

Ce recueil permet de mesurer le talent remarquable de l'auteur. Elle signe, avec ces cinq romans, des petits bijoux d'une grande finesse d'analyse, avec un héros attachant qui se joue du mystère avec une habilité surprenante. C'est du grand art en matière d'intrigue, de construction de jeux de miroirs et d'étude psychologique des personnages.

NdR - Le recueil comporte les cinq romans suivants : Mort d'un fantôme (Death of a Ghost, 1934), La Mode est au linceul (Fashion in Shrouds, 1938), Les Deniers du traître (Traitor's Purse, 1941), La Nuit du Tigre (Tiger in the Smoke, 1952) & Il n'est pire sourd... (Hide my Eyes, 1958).

Citation

Il existe une grande différence entre croire qu'un fait est vrai et recevoir l'assurance de sa véracité accompagnées de toutes les garanties les plus officielles.

Rédacteur: Serge Perraud mercredi 17 octobre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page