Go Fast

Madeleine lui avait dit une fois que sa vie se réduisait à une recherche obsessionnelle : éclaircir les mystères de la mort d'autrui. Rien de plus, rien de moins.
John Verdon - N'ouvre pas les yeux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 21 avril

Contenu

DVD - Policier

Go Fast

Vengeance - Infiltration MAJ lundi 29 octobre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 10,79 €

Olivier Van Hoofstadt
Jean-Marc Souvira (co-scénariste)
Paris : Europacorp, avril 2009
1 DVD VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Vivre vite

C'est une production Europacorp. Ça veut dire qu'il y aura du budget et que ça va être spectaculaire. Enfin souvent. Cette fois, c'est le cas. Parce qu'un film qui s'appellerait Go Fast et qui tournerait au ralenti, ça ferait désordre. L'histoire est celle d'un flic qui a perdu son meilleur ami alors qu'il planquait en banlieue et qui décide d'infiltrer un réseau qui remonte la drogue du Maghreb à Paris en moins de temps qu'il vous faut pour lire cette chronique. Alors, ça roule à toute blinde, mais heureusement, il y a une intrigue solide derrière quoique très classique. Et puis avec Roschdy Zem en flic revanchard et Olivier Gourmet en bon pote (c'est lui l'exécuté du début), on devine qu'on va regarder un film plus costaud qu'une production Europacorp avec Jason Statham, alias "Le Transporteur", par exemple. Alors on se laisse prendre, d'abord par la séquence de veille en banlieue, qui rend bien compte de la difficulté qu'ont les policiers à travailler dans certains quartiers, et puis évidemment, l'infiltration de Roschdy Zem suscite son petit suspense parce que oui, bien sûr, on veut savoir s'il va réussir sa mission, assouvir sa vengeance, tomber amoureux d'une belle princesse et construire des châteaux en Espagne ! Alors, oui, ça marche, surtout qu'il n'y a aucune surenchère automobile – les voitures roulent vite parce que c'est ce qu'on leur demande, point – et que les cascades sont réduites au strict minimum exigé par le scénario. Au final, un bon petit polar que l'on terminera en regardant en bonus, Go fast connexion, un documentaire parodiant l'émission "Reportages" et évoquant le deal dans les cités. Avec Charles Villeneuve en pleine auto-dérision, ça vaut le détour !

Go Fast : 80 min. réalisé par Olivier Van Hoofstadt sur un scénario de Franck Parker, Emmanuel Prévost, Bibi Naceri & Jean-Marc Souvira, avec Roschdy Zem, Olivier Gourmet, Jocelyn Larrigue, Julie Durand...
Bonus. Version commentée par Emmanuel Prévost (producteur) et Olivier Van Hoofstadt (réalisateur). Making of. Six scènes coupées. Go fast connexion (faux reportage sur le deal dans les cités).

Illustration intérieure

Toute l'attention de Roschdy Zem dans ce polar bien senti. Avec un joli travail sur la couleur. (Photo Olivier Van Hoofstadt.)


Citation

Si chaque fois que des voyous s'en tirent, l'un d'entre nous les flingue, vous imaginez le carnage ? Allez-vous reposer !

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur dimanche 28 octobre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page