Derrière les remparts

Si j'étais invisible, je pourrais me glisser dans la chambre à coucher de m'man et p'pa. Je pourrais couper les testicules de p'pa et lui fourrer dans sa grosse gueule toute jaune. Jusqu'à ce qu'il étouffe.
Marc Raabe - Sous le choc
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 12 août

Contenu

Roman - Policier

Derrière les remparts

Psychologique - Huis-clos MAJ lundi 19 novembre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Anna Jansson
Silverkronan - 2003
Traduit du suédois par Carine Bruy
Paris : Le Toucan, octobre 2012
378 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-8100-0491-1
Coll. "Toucan noir"

Huis-clos à Gotland Island

Best-seller en Suède, Derrière les remparts d'Anna Jansson nous entraine sur l'île de Gotland, perdue au milieu de la mer Baltique et nous y fait découvrir la ville de Visby, théâtre chaque année d'un festival médiéval célèbre et fréquenté. Une île et une ville qui fonctionnent donc en huis-clos et deviennent l'environnement idéal pour un roman psychologique et noir intelligemment mené.

Mona Jacobsson est une enfant du pays ; elle n'a jamais quitté son île et y subit une vie rythmée par les cris de son mari Wilhem, les jérémiades de son père impotent et le dur travail de la terre. Mais quand elle assiste au meurtre de son mari et en devient malgré elle la complice, elle découvre que le pire enfermement est celui qu'elle s'imposait, reprend goût à la vie et redevient femme, tout en s'efforçant de ne pas ébruiter un secret bien difficile à garder sur une île sur laquelle tout le monde se connait, repoussant la terreur d'être découverte et de tout perdre, jusqu'à l'estime de soi-même et l'amour de ses fils. Une plongée noire dans la vie d'une femme ordinaire, malmenée par les hommes et par la vie mais résolue à ne pas perdre de vue l'essentiel, quitte pour cela à se mettre en danger.

Le personnage de Mona est central, crée, centralise et entretient l'atmosphère lourde, sombre, confinée de ce roman noir. Autour d'elle gravitent différentes personnalités, un petit univers clos, une prison : ses fils jumeaux qui ont fui l'île pour mener leur vie sur le continent et s'éloigner autant que possible de la ferme de leur père, son fils illégitime, haï par son beau-père, en passe de marier la belle Birgitta convoitée par tous les hommes de l'île, Maria Wern, l'inspectrice venue du continent pour les besoins de l'enquête, qui la suspecte et tente par téléphone de sauver son couple et sa famille en dépit des contraintes de son métier, ou encore son voisin, amoureux discret et soutien de la première heure. Ils se croisent, s'interrogent, se côtoient, pensent se connaitre mais se révèlent à la lumière de la vague de meurtres qui s'abat sur Gotland, chacun renvoyant à un passé plus ou moins lointain, et à des secrets savamment conservés par chacun.

Plus que le suspense, c'est la maitrise du huis-clos qui donne à Derrière les remparts toute son originalité et sa puissance. L'enfermement de Mona sur son île renvoie à sa solitude, l'insularité à la culture du secret de la famille Jacobsson. Un bon moment de lecture, angoissant, oppressant, qui manque cependant un peu de profondeur en ce qui concerne l'intrigue, supplantée par les développements sentimentaux, affectifs, humains et les relations houleuses et complexes entre les protagonistes.
La quatrième de couverture annonce Derrière les remparts comme le premier titre mettant en scène l'inspectrice Maria Wern – personnage pourtant très discret. Nul doute donc que nous entendrons à nouveau parler d'Anna Jansson.

Citation

Elle ne posa pas de question. N'osa pas. N'en eut pas la force non plus.

Rédacteur: Catherine Thiéry lundi 19 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page