Les Effacés - 2 : Krach ultime

La souffrance est la seule destinée des innocents.
Mario Caiano - Un train pour Durango
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 11 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Les Effacés - 2 : Krach ultime

Fantastique - Finance MAJ jeudi 13 décembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 14,5 €

Bertrand Puard
Paris : Hachette, juin 2012
374 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-01-202689-6

Au doigt et à l'œil

Dans un enchainement parfait, Bertrand Puard nous offre la suite du premier opus de sa série "Les Effacés". Avec Krach ultime, il nous fait plonger dans l'univers sans pitié des systèmes financiers et boursiers. Cadre bien original en ce qui concerne les romans étiquetés "jeunesse" et "espionnage", mais Bertrand Puard semble pouvoir tout se permettre.

Cette fois Les Effacés sont confrontés aux problématiques liées à la finance, immense système tentaculaire, complexe, impersonnel, froid et sans pitié. Nos jeunes Effacés, qui se remettent tout juste de leur mission visant à contrer un magnat de l'industrie pharmaceutique, sont immédiatement confrontés cette fois à un groupuscule qui souhaite mettre à bas la domination des marchés financiers. Cependant, encore une fois, Bertrand Puard saisit l'occasion pour nous en parler plus longuement : enjeux, acteurs, agences, manœuvres, tractations... Autant de facteurs que découvrent, sous la férule d'un jeune prodige de l'informatique, les adolescents. Bertrand Puard évite l'écueil de la facilité en développant thèses et antithèses, en faisant intervenir et expliquer leurs points de vue et ceux de leur statut : chefs d'entreprise, gérants de multinationales, traders, responsables divers, mais également tous ceux qui dénoncent ce système fait de chiffres et de calculs et qui oublient que des êtres humains sont impactés. Pas de vision manichéenne, une réflexion argumentée, et des jeunes gens qui doivent, encore une fois, aller au-delà des a priori intériorisés et des banalités entendues et lues par tout un chacun.

Les relations entre les ados, et entre les ados et leur mentor, se complexifient : se confronter aux manipulations des adultes les force à appréhender différemment l'ascendant de Nicolas Mandragore sur leur groupe. Entre eux, les rivalités se multiplient, les potentiels se dévoilent, et de nouveaux membres, bien plus jeunes mais tout aussi doués et intelligents que leurs ainés, font leur entrée dans cette équipe. Chaque situation de leur vie courante ou de leur vie d'agent donne lieu à des réflexions pour les comprendre : la rivalité, la volonté de se transposer dans l'avenir, la nécessité de prendre des responsabilités et des décisions vite et en les assumant pleinement quoiqu'il arrive, l'amour, le recul face aux actualités, la différence, et encore et toujours le deuil et le passage à l'âge adulte.

Le rythme va crescendo, et l'intrigue fait s'enchainer les deux premiers tomes (tout comme le troisième semble vouloir suivre) rapidement et efficacement. Plus qu'une suite, Krach ultime donne à la fois du relief au premier tome des "Effacés" et une solide base au suspense du suivant. Encore une fois, le style est impeccable, efficace, addictif. Promesse tenue donc par Bertrand Puard, et nous voilà à nouveau conquis !

Citation

Existait-il une autre raison d'être à leur groupe que de se réunir pour révéler les scandales de notre temps et faire en sorte que d'autres personnes ne soient pas supprimées au nom d'intérêts plus que suspects ?

Rédacteur: Catherine Thiéry jeudi 13 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page