Atom[ka]

... J'avais pour mission de conserver l'ordre, et le pays est sur le point de se soulever. J'étais plus à l'aise en sergent, avec une mission claire et une enquête à mener.
Laetitia Bourgeois - Un seigneur en otage
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 janvier

Contenu

Livre sonore - Thriller

Atom[ka]

Psychologique - Écologique - Crépusculaire MAJ jeudi 06 juin 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 23,3 €

Franck Thilliez
Michel Raimbault (lecteur)
Paris : Audiolib, décembre 2012
2 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 9782356415097
Extrait audio :


Page-turner atomique

Gataca. Un drame dont on ne revient pas. Mais dont s'extraient péniblement le lieutenant Henebelle et le commissaire Sharko, tirés de leur cauchemar par une affaire pas moins pétrifiante : le meurtre d'un journaliste, retrouvé dans son congélateur, et la disparition de son amie, qui enquêtait sur les sites les plus pollués de la planète. Seul indice : le mot "Agonia" gravé dans la glace et plus tard un gamin errant, dans la poche duquel on trouve le numéro de téléphone de la compagne du journaliste. Des enfants, il en sera beaucoup question hélas, car poursuivis, harcelés, dépecés, ouverts par la fureur du fantasme d'éternité aux sourdes envies de leur survivre, tandis que Sharko réalise qu'une ombre l'étreint déjà, enlace sa femme d'un bras mauvais pour l'emporter voyager chez les morts. L'affaire conduit l'un dans l'enfer des ignorants jetés jadis à l'abattoir à l'époque de la catastrophe de Tchernobyl, l'autre aux portes de ses propres chimères, et l'un et l'autre à lutter contre ce que l'on ne voit pas, tapi dans les restes d'une nature affolante, qu'elle soit humaine ou de forêts irradiées : Tchernobyl (surnommée affectueusement Atomka), où rôde la mort insidieuse. Comment est-il possible de mourir encore ? Comment y échapper ? Les enfants sont-ils le recours à notre mort probable ? Et revenir d'entre les morts, le peut-on ? Arrachés aux ténèbres des effrois et de la glace, les corps peuvent-ils ressusciter ? La mort avance, impénétrable, organisant bientôt la matière du roman, le poussant à faire face à ce qui n'a pas de face, dans cette atmosphère lourde, rugueuse, brutale et puis nerveuse d'une écriture à l'américaine battant sans cesse les cartes, découplant les péripéties, page-turner aux recettes éprouvées servi ici par une interprétation étonnante, la voix de Michel Raimbault comme ébranlée, se retenant toujours sur le moment de s'éteindre, reprenant à peine souffle pour se relancer sans en masquer l'effort, à détacher les syllabes comme si chacune était la dernière, s'y accrochant, exténuée.

NdR - 2 CD MP3, 16 heures d'écoute.


On en parle : La Tête en noir n°159

Citation

À l'entour le ciel avait la couleur d'un ridicule journal qu'on brûle.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 08 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page