Délivrance

Les dents de Carlson grincèrent. Tout juste à l'aube de son mandat, il refusait de croire que son grand dessein puisse être de poursuivre une tâche commencée par l'ancien locataire de la Maison Blanche. Il aurait déjà suffisamment à faire pour réparer toutes les autres erreurs que cet imbécile avait commises.
Jean-Pierre Goux - Siècle bleu
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 13 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Délivrance

Tueur en série - Disparition MAJ vendredi 18 janvier 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Jussi Adler-Olsen
Flakepost Fra P - 2009
Traduit du danois par Caroline Berg
Paris : Albin Michel, janvier 2013
666 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-226-24513-7
Coll. "Thrillers"

Délayage en série

On commence à se méfier des polars nordiques tant les éditeurs ont tendance a publier tout et n'importe quoi pour surfer sur la vogue... Cet épais thriller commence assez bien avec une idée fort originale : une bouteille à la mer est retrouvée sur la côte Irlandaise. Elle contient un appel au secours rédigé en danois et du sang... Le tout vieux de plusieurs années ! Il s'avère être celui d'un garçon qui fut victime d'un ravisseur au modus operandi particulièrement astucieux lui permettant de sévir depuis des années sans que personne ne prévienne la police... Un point de départ intriguant, donc, d'autant que le style est autrement plus soignée que dans le thriller industriel de base (et, on présume, excellemment traduit...) et regorge de petits bonheurs d'écriture. L'ennui, c'est qu'on met un temps fou pour en arriver au vif du sujet ! Des pages et des pages sont consacrées aux préparations du tueur en série (ou assimilé) générique en diable, et beaucoup également à la vie quotidienne des membres du département V (l'objet même de la série de romans de Jussi Adler-Olsen). Inutile de dire qu'après des chapitres entiers où il ne se passe, sinon rien, du moins pas grand-chose qui fasse avancer l'intrigue, on aimerait que l'auteur en vienne au fait, qui est excellent à la base... Entendons-nous bien, un livre peut avoir un rythme lent et être néanmoins passionnant, mais là, on a l'impression que l'auteur noircit du papier pour le simple plaisir d'enquiller les pages alors qu'une fois dégraissé, le roman serait passionnant. Donc, pour lire ce Délivrance, prévoir de préférence un long voyage en train ou en avion...

Citation

C'était un homme qui aimait semer la mort avec soin.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 11 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page