Les Portes de l'interdit

Les techniciens avaient commencé par le talus et apparemment Joël avait eu une envie de pisser géniale, si tant est qu'il y ait du génie là-dedans.
Didier Fossey - Ad unum
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 21 mars

Contenu

Roman - Insolite

Les Portes de l'interdit

Historique - Religieux - Médical - Horreur-gore MAJ vendredi 15 février 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 10,2 €

F.R. Tallis
The Forbidden - 2012
Traduit de l'anglais par Éric Moreau
Paris : 10-18, janvier 2013
384 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-2264-05877-3
Coll. "Grands détectives", 4629

Grandeur de la tentation

Frank Tallis, qui signe pour l'occasion F. R. Tallis, change de registre littéraire. Après sa remarquable série d'enquêtes dans Vienne où il conjugue psychanalyse et traque criminelle, il aborde un fantastique axé sur la démonologie, la possession.

Paul Clément est médecin. Confronté aux sorciers vaudous et aux morts-vivants dans les Antilles françaises, il a vécu une expérience traumatisante. Rentré à Paris, il s'intéresse au cerveau et à ses mécanismes, pour comprendre.
Il devient l'assistant de Guillaume Duchenne de Boulogne, un spécialiste qui mène, depuis vingt ans, des expériences sur la réanimation par impulsions électriques. Après la disparition du professeur, Paul se rapproche de Jean Martin Charcot et continue ses recherches avec l'aide d'un autre médecin que ce domaine passionne.
Paul décide de s'appliquer ses expériences. Grâce à un produit, dont il a eu connaissance dans les Antilles, utilisé par les sorciers pour provoquer un état de catalepsie, il se plonge dans un état de mort clinique. Mais son voyage l'emmène aux enfers. Réanimé par les soins de son assistant, il constate que, peu à peu, son comportement évolue, il remarque des changements physiques, les fleurs se fanent en sa présence, il ne supporte plus la lumière du jour... Étant l'amant de l'épouse d'un de ses collègues, il lui semble déchirer le cœur de celui-ci, dans un état second, quand il juge que ce mari devient encombrant. Il entraîne alors la veuve dans une spirale de plus en plus dégradante.
Il coupe les ponts avec ses relations, en particulier avec Édouard Bazile, le sonneur de cloches de Saint-Sulpice, un catholique fervent avec qui il entretenait des liens d'amitié et des débats théologiques. C'est ce dernier qui mobilise le père Ranvier, un prêtre aux opinions peu orthodoxes, qui entreprend un exorcisme. Mais la force de celui qui possède Paul Clément...

Frank Tallis prend, pour décor, la France des années 1870 et situe son intrigue dans un territoire d'Outre-mer, à Paris et au bord de la Loire. Il crée, un nouveau personnage, le Dr Paul Clément, qui sera le propre détective de sa quête. Autour de lui, il anime un microcosme qui lui permet de développer un récit mêlant médecine, sciences occultes, religion, amour et possession. Il conçoit une intrigue à double détente amenant le héros, ses proches et ceux qui l'entourent dans des situations périlleuses, tant pour leur santé physique que morale. Il explore toutes les ramifications que peut prendre une possession démoniaque et les signes de son existence. Il met, ainsi, son histoire sous pression, générant une tension qui ne faiblit pas jusqu'à une fin diabolique.

L'auteur fait montre d'une large érudition sur les thèmes qu'il aborde, des sujets qu'il possède parfaitement. Il donne nombre d'indications prouvant une grande connaissance de Paris, de ses lieux aux connotations ésotériques, comme Notre-Dame et Saint-Sulpice, des rituels de l'exorcisme. Il fait référence aux grands classiques dans le domaine comme le Malleus Deamonum, le Marteau des démons.

Il développe nombre de réflexions sur les rapports entre la science et la religion, sur les buts de la médecine, sur les expériences qui font progresser la connaissance dans l'art de soigner et de sauver des gens, aborde les grandes questions de la vie et de la mort.
Parallèlement, il mêle à ses personnages de fiction des acteurs historiques authentiques comme le Professeur Charcot, devenu célèbre pour ses recherches sur le cerveau et sur les soins de maladies, comme l'épilepsie, une maladie qui a longtemps mené les personnes atteintes au bûcher sous prétexte de possession satanique.
Il émaille, par ailleurs son récit de citations, de références à des auteurs classiques avec une prédilection pour Montaigne et ses Essais. F. R. Tallis confesse qu'initialement Les Portes de l'interdit, était un hommage à Là-bas de Joris-Karl Huysmans, un roman sur l'initiation au satanisme d'un homme se livrant à des recherches sur Gilles de Rais. Mais, l'écriture ne se maîtrisant pas toujours, ce livre porte aussi les empreintes de Bel-ami de Maupassant, de Justine du marquis de Sade et de Dennis Wheatley.

Ce changement de registre littéraire n'obère en rien le talent de l'auteur qui offre, avec Les Portes de l'interdit, un roman passionné et passionnant de bout en bout.

Citation

Il est écrit dans la Bible que le diable a montré à Notre Seigneur les royaumes du monde et dit : 'Tout cela, je te le donnerai si, te prosternant, tu me rend hommage.' Jésus n'a pas contesté le droit de jouissance du démon. [...] Il a toujours été entendu que le diable règne en maître ici-bas.

Rédacteur: Serge Perraud dimanche 20 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page