Retour à Whitechapel : la véritable histoire de Jack l'Éventreur

C'est comme s'il était parti en laissant son ombre, avait dit Joel. Imagine, Katz. Le corps a disparu, mais l'ombre reste.
Carl-Johan Vallgren - Le Garçon de l'ombre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 17 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Retour à Whitechapel : la véritable histoire de Jack l'Éventreur

Historique - Tueur en série MAJ lundi 04 février 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Michel Moatti
Préface de Stéphane Durand-Souffland
Paris : HC, janvier 2013
300 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-35720-136-1

Actualités

  • 04/12 Édition: Parutions de la semaine - 4 décembre
    C'est une semaine pauvre en nouveautés qui nous est présentée. Mais elle est placée sous le sceau américain. Tout d'abord parce que le grand romancier Jerome Charyn nous propose sa version de la légende du seizième Président des États-Unis, Abraham Lincoln, avec Moi, Abraham. Ensuite, parce qu'il est beaucoup question de western dans cette liste. Patrick Brion propose son imposante encyclopédie en deux volumes chez Télémaque. Un double-livre objet précis et précieux idéal comme cadeau de fin d'année pour tous les amoureux de ce genre cinématographique. À côté, le compte-rendu d'un colloque lui aussi dédié au western. Deux must. Et puis, Dargaud continue sa réédition des aventures de Blueberry. Alors que demander de plus ? À la réflexion, peut-être du temps de culture...

    Fictions adulte grand format :
    Diskrap e skrabyar, de Yann Gerven (Al Liamm)
    Personne ne veut savoir, d'Alicia Giménez Bartlett (Rivages, "Rivages-Thriller")
    La Route d'émeraude, de P. J. Lambert (TDO)
    Zoo, de James Patterson & Michael Ledwidge (L'Archipel, "Suspense")
    Négations. 2, de Louis Pétriac (Décal'âge productions)
    Jeanne ou la psyché assassine, de Carine Roucan (Elenya, "Roman noir")
    Voleurs de rêves, de Nicolas Solomovici (Le Mérite, "Pied du monde")
    Giufà, du Trinacrien (Presses du Midi)

    Fictions adulte poche :
    Les Larmes de Maguelonne, de Yves Desmazes (TDOn "Poche")
    Rien que des maux, de Fabrice Farigoule (Pocket, "Best")
    Jusqu'à ce que la mort nous sépare, de Lisa Gardner (Archipoche)
    Peu sur Pont-Aven, de Gérard-Henri Hervé (Astoure, "Breizh noir")
    Oiseaux de mauvais augure : Pontivy, de Anne Le Jéloux-Chauvel (Astoure, "Breizh noir")
    Le Garde, le poète et le prisonnier, de Jung-Myung Lee (Le Livre de poche, "Policier")
    Qui en veut au marquis de Sade ?, de Frédéric Lenormand (J'ai lu, "Littérature générale. Historique. Une enquête de Mlle de Sade")
    Retour à Whitechapel : la véritable histoire de Jack l'Éventreur, de Michel Moatti (10-18, "Grands détectives")
    Moi, Michael Bennett, de James Patterson & Michael Ledwidge (Le Livre de poche, "Thriller")
    Festival d'un méchant marin : Paimpol, de Fanch Rebours (Astoure, "Breizh noir")
    Des dragées sans baptême, de San-Antonio (Pocket, "San-Antonio")
    Elle n'en pense pas un mot, de Joséphine Tey (10-18, "Grands détectives")

    Romans & nouvelles étrangers :
    Moi, Abraham, de Jerome Charyn (Rivages, "Littérature étrangère")
    Chevauchée ardente, de Lorelei James (Milady, "Milady Littérature. Romantica")
    Le Lecteur inconstant ; suivi de Vie du corbeau blanc, de Carlos Loscano (10-18, "Littérature étrangère")
    Les Yeux fardés, de Lluis Llach (Actes Sud, "Lettres hispaniques")
    Yo-yo, de Steinunn Sigurdardottir (10-18, "Littérature étrangère")
    Le Fidèle Rouslan, de Guéorgui Vladimov (10-18, "Littérature étrangère")

    Romans & nouvelles français :
    L'Origine des miroirs, de Juan Cabanis (L'Harmattan, "Écritures")
    La Dame de Pago Pago, de Joël Couteau (Durand-Peyroles)
    Aime la guerre !, de Paulina Dalmayer (Le Livre de poche)
    La Balade des gens nerveux : roman contemporain, de Pascal Descos & Firmin Levhieu (CREER)
    Le Moulin de la folie : juillet 1944, un couple dans la tourmente, de Maguy Gallet-Villechange (Itinéraires)
    La Grève des serveuses, de Jean-Léopold Gnabry (Harmattan Côte d'Ivoire)

    Bandes dessinées :
    Les Aventures de Raoul Fracassin. 2, Les Flingueurs vous saluent bien, de Philippe Chanoinat & Philippe Loirat (Jungle)
    La Jeunesse de Blueberry. 21, Le Convoi des bannis, de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont (Dargaud)
    Empire USA : saison 2 : intégrale, de Stephen Desberg (Dargaud)
    Little Gotham, de Derek Fridolfs & Dustin Nguyen (Urban comics, "Urban kids")
    Blueberry. 24, Mister Blueberry, de Jean Giraud (Dargaud)
    Blueberry. 25, Ombres sur Tombstone, de Jean Giraud (Dargaud)
    Les Chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure. 4, Taïaut sur bandits !, de Jean-Claude Laidin & Frédéric Toublanc (Dargaud)
    Tony Chu, détective cannibale. 10, Bouffer froid, de John Layman & Rob Guillory (Delcourt, "Contrebande")
    Sledghammer 44, de Mike Mignola & Jon Arcudi (Delcourt, "Contrebande")
    L'Épervier. 9, Coulez la Méduse !, de Patrice Pellerin (Quadrants, "Quadrants boussole")
    Ciel de guerre. 3, Alerte en Syrie, de Philippe Pinard & Oliviers Dauger (Paquet, "Cockpit")
    Escape from New York. 1, de Christopher Sebela & Diego Barreto (Réflexions)
    Les Aventures de Blake et Mortimer : d'après les personnages d'Edgar P. Jacobs. 23, Le Bâton de Plutarque, de Yves Sente & André Juillard (Blake et Mortimer)
    The Superior Spider-Man. 5, de Dan Slott & Christos N. Gage (Panini comics, "Marvel now !")
    Batman : Arkham knight. 1, Les Origines, de Peter J. Tomasi & Viktor Bogdanovic (Urban comics, "Urban games")
    Angel wings. 2, Black widow, de Yann & Romain Hugault (Paquet, "Cockpit")
    La Mondaine : intégrale, de Zidrou & Jordi Lafebre (Dargaud)

    Mangas :
    Raimbow ultimate. 2, de George Abe & Masasumi Kakizaki (Kaze Manga, "Ultimate")
    Détective Conan. 81, de Gosho Aoyama (Kana, "Shonen kana")
    Pourmenadenn Yaya. 1, An dec'hadenn, de Jean-Marie Omont & Golo Zhao (Keit Vimp Bev)
    Yakuza moon : la véritable histoire d'une fille de gangster, de Sean Michael Wilson & Michiru Morikawa (Graph Zeppelin)

    Fictions jeunesse :
    Le Retour de Fantômette, de Georges Chaulet (Hachette Jeunesse, "Les Classiques de la Rose. Fantômette")
    Les Mystères du train = The train mystery, de Bruno L'Her (Noir'édition, "Jeunesse. Une aventure du club des intrépides = An intrepid adventure club book")

    Cinéma, télévision & radio :
    Encyclopédie du western : 1903-2014, de Patrick Brion (Télémaque)
    Le Western et les mythes de l'Ouest : littérature et arts de l'image, Centre culturel international (Cerisy-la-Salle, Manche), sous la direction de Gilles Menegaldo & Lauric Guillaud (Presses universitaires de Rennes, "Interférences")

    Littérature (théorie & études) :
    Claude Simon : survivant à un massacre en mai 1940 : l'identification au père inconnu, de Christian Jouvenot (L'Harmattan, "Espaces théoriques")

    Art du dessin & caricatures :
    L'Art de Morris (Lucky comics)
    Marvel comics : l'histoire secrète, de Sean Howe (Panini comics, "Éclipse")
    Juillard : 317 dessins, d'André Juillard (Blake et Mortimer)

    Biographies & généalogie :
    Résistante à 12 ans : Alsace 1944-1945, de Christiane Thro (J. Do Bentzinger)

    Histoire de France :
    La Résistance dans le Midi toulousain : Ariège, Basses-Pyrénées, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Landes, Tarn, Tarn-et-Garonne, de Michel Goubet (Privat SAS, "Histoire")
    Genre, mœurs et justice : les Marseillaises et la violence au XVIIIe siècle, de Christophe Regina (Presses universitaires de Provence, "Penser le genre")

    Histoire des autres continents :
    La Présence indienne aux États-Unis : anthologie d'un défi à l'oubli, textes réuni et présentés par Nelcya Delanoë & Joëlle Rostkowski (L'Harmattan, "L'Aire anglophone")

    Science militaire :
    Hell's angels : les anges de la mort : l'histoire vraie du 303e groupe de bombardement américain pendant la Seconde Guerre mondiale, de Jay A. Stout (JPO, "Histoires authentiques")

    Criminologie & prisons :
    Corruption et fiscalité : l'entreprise face à ses pratiques internationales, de Benoît Lapointe (Sofiac-Berger-Levrault, "Au fil du débat")
    Liens : Zoo |Moi, Michael Bennett |Le Retour |Personne ne veut savoir |Alicia Giménez Bartlett |P.J. Lambert |James Patterson |Michael Ledwidge | Le Trinacrien |Lisa Gardner |Frédéric Lenormand | San-Antonio |Josephine Tey |Jerome Charyn |Stephen Desberg |Yves Sente |André Juillard

  • 17/01 Édition: Parutions de la semaine - 17 janvier
  • 01/10 Prix littéraire: Sélection 2013 du prix Historia du roman policier
  • 25/01 Édition: Parutions de la semaine - 25 janvier

La recette des tripes à la mode de Londres

Le roman s'ouvre sur une carte victorienne du fameux Whitechapel et de Spitafield, son quartier adjacent, en 1894 soit six ans après les cinq meurtres attribués à Jack l'Éventreur : Mary Ann Nichols le 31 août 1888, Annie Chapman, le 8 septembre, Elizabeth Stride et Catherine Eddowes le 30 septembre, à une heure d'intervalle, et enfin Mary Jane Kelly le 9 novembre, "point d'orgue" du serial killer qui eut tout le temps, dans la pauvre chambre n° 13, de mettre en scène ses sanglants talents. Mais le début du roman est pour le moins déstabilisant puisqu'il commence avec le journal intime de Mrs Pritlowe, une infirmière dans le Londres bombardé en 1941, journal dont les caractères en italiques vont s'avérer le corps du roman ce qui est un choix typographique pas forcément heureux pour la lecture. Insérés entre ces chapitres de 1941, voilà des témoignages écrits et des portraits courts, issus de l'enquête en novembre 1888 après le meurtre de Mary Kelly. S'y ajoutent des scènes romancées sur l'avant et l'après de ce meurtre ainsi que des flash-back tout aussi romancés sur les autres meurtres précédents. Ce choix de tronçonner son roman avec des allées et venues entre 1941 et plusieurs périodes de 1888, alors qu'on le lit en 2013, oblige à une gymnastique de l'esprit que la mode actuelle des docu-fictions rend sans doute plus facile.

Le fil conducteur est vite annoncé : la narratrice infirmière est la fille de Mary Kelly ! L'apprenant sur le tard après la mort de son père, elle se lance dans une enquête sur ses origines. Elle intègre un cercle érudit de "ripperologues" et fouille les archives. Elle rencontre la voisine de Mary Kelly encore vivante en 1941 et qui la gardait, bébé de deux ans à peine, dans la chambre juste au-dessus de celle de sa mère. Enfin, Mrs Pritlowe rencontre le peintre Walter Sickert, mort le 22 janvier 1942 à Bath. Celui-ci est devenu célèbre par les motifs récurrents de ses tableaux faisant penser à des scènes de meurtres sublimées de Jack l'Éventreur. De là à en faire un coupable idéal pour Patricia Cornwell. Mais notre infirmière ne se contente pas de réaliser un voyage "matériel", elle va aussi user des moyens novateurs de l'hypnose avec la professeur Renshaw qui retient notre héroïne pour son protocole de recherche sur les souvenirs de la petite enfance avec le médium Mrs Turnipp. Nous voilà donc dans un voyage "immatériel" qui va conduire notre infirmière à découvrir la vérité puisqu'elle a tout vu à travers les lames du plancher !

Michel Moatti, universitaire et journaliste de formation, est un passionné de Jack l'Éventreur, qui a tout lu sur le sujet. Par son style, il réussit à brosser l'ambiance de ces quartiers misérables où frappa le tueur à la lame. Grâce aux témoignages des proches, aux listes de leurs vêtements, à leurs déplacements avérés, leurs rencontres et leur vie, il nourrit ses portraits de victimes, filles perdues, alcooliques et malades. Il y joint un talent certain à brosser une société de caniveau exploitée par des entreprises esclavagistes. On notera d'ailleurs que la scène la plus impressionnante n'est pas un meurtre mais le récit d'une manifestation d'allumettières dont celles du premier rang sont masquées, on comprendra pourquoi...

Au final, ce roman pourrait ne pas en être un. C'est même son ambition annoncée puisqu'on lit en quatrième de couverture dans le bandeau rouge que Michel Moatti, d'ailleurs membre de la Whitechapel Society de Londres "offre une nouvelle thèse, preuves à l'appui, sur la véritable identité du plus mystérieux tueur en série de tous les temps". Mais les documents et indices de cette nouvelle vérité sont noyés dans une fiction toute romanesque et en pâtissent. Romancière, Patricia Cornwell avait pris soin d'éviter la fiction pour son rapport (controversé quant à sa qualité littéraire) sur l'Éventreur, lui donnant un statut a priori plus percutant. Michel Moatti a fait le choix inverse.

Voilà donc un titre hybride, patchwork de plusieurs romans non aboutis mais dont l'ensemble constitue une curiosité qui titille l'imagination avec ce nouveau coupable. Il est lesté d'un séduisant "carnet d'enquête" de l'auteur, ainsi que de notes personnelles motivantes où celui-ci s'interroge sur sa passion.

Nominations :
Prix Historia du roman policier historique 2013

Citation

Mais le plus important sans doute dans l'épisode nocturne au cours duquel Long Liz a été égorgée dans Dutfield's Yard, sous les fenêtres de l'International Working Men's Educational Club – en vérité une sorte de café politique fréquenté surtout par des Juifs d'Europe centrale et des socialistes – c'est que Jack était là, coincé au-devant des roues de la carriole de Louis Diemschutsz, un commerçant qui remisait son attelage.

Rédacteur: Michel Amelin mercredi 13 avril 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page