La Patrouille perdue

Il inspira et sentit remonter l'odeur métallique qui imprégnait la terre. Le souffle de l'histoire. L'odeur du sang. Il souleva le masque.
David Gibbins - Le Masque de Troie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 17 novembre

Contenu

DVD - Guerre

La Patrouille perdue

Psychologique - Huis-clos MAJ lundi 08 avril 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5


Réédition

Tout public

Prix: 10 €

John Ford
Scénario adapté de l'œuvre de Philip MacDonald
The Lost Patrol - 1934
Serge Bromberg (présentation)
Paris : Montparnasse, septembre 2003
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; noir & blanc ;
Coll. "RKO", 19

Actualités

  • 03/12 Cinéma: John Ford immense à la Cinémathèque
    "Plus qu'un grand cinéaste classique, un immense artiste américain. Il réalise ses premiers films en 1917, essentiellement des westerns pour Universal. Il entre ensuite à la Fox pour réaliser des œuvres épiques, fortement influencées par l'expressionisme allemand. Il est considéré comme un maître du western. Stagecoach en 1939 relance le genre et La Prisonnière du désert (1956) ou L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), par exemple, en interrogent les déterminations cachées. John Ford est surtout un poète qui a su dévoiler, en une œuvre d'une ampleur inégalée, les mythes qui ont construit l'Amérique et en faire une critique lucide et émouvante. Mais plus globalement c'est l'Histoire elle-même, ses tragiques mutations et son empreinte sur la vie des individus qui constituent le cœur de son art."
    Telle est la présentation de John Ford qu'en fait La Cinémathèque française à l'heure d'entamer une immense rétrospective du 3 décembre 2014 au 23 février 2015. Pourquoi immense ? Parce qu'elle propose à l'écran quatre-vingt-sept films dont quelques documentaires et plusieurs films de propagande pendant la guerre, que l'on ne voit que trop rarement. Si, bien sûr, les incontournables sont de sortie, avec des westerns inoubliables précités, il incombe de rajouter au western et à l'Histoire les racines irlandaises du réalisateurs, présentes de façon prononcée dans Le Mouchard et Révolte à Dublin, et aussi dans les rôles tenus par des acteurs de seconds rôles dans des westerns de guerre comme Victor McLaglen, tronche incontournable du soldat généreux irlandais bien connu, dirigé à de nombreuses reprises par John Ford, et grand ami de John Wayne. John Wayne, justement, fait l'objet dans un documentaire d'un joli sujet où il est qualifié de légende. Il est également dans la rétrospective avec le film Alamo, qu'il dirige et où il joue le personnage de Davy Crockett. Signalons plusieurs présentations de films qui parsèment un calendrier fourni et fouillé.
    Toutes les informations concernant chacun des films peuvent se découvrir sur cette page.
    Voici les projections dans l'ordre chronologique :

    Mercredi 3 décembre :
    - 20 heures : Les Deux Cavaliers, de John Ford. Ouverture du cycle John Ford.

    Samedi 6 décembre :
    - 14 h 30 : L'Homme tranquille, de John Ford.
    - 17 h 15 : Vers sa destinée, de John Ford.
    - 20 heures : Le Cheval de fer, de John Ford. Accompagnement musical au piano par Mathieu Regnault.

    Dimanche 7 décembre :
    - 17 heures : Le Jeune Cassidy, de Jack Cardiff & John Ford.
    - 19 h 30 : Le Convoi des braves, de John Ford.
    - 21 h 30 : Rio Grande, de john Ford.

    Lundi 8 décembre :
    - 19 heures : Sa nièce de Paris, de John Ford.
    - 21 h 15 : L'Aigle bleu, de John Ford.

    Mercredi 10 décembre :
    - 17 heures : L'Homme tranquille, de John Ford.
    - 19 heures : Le Ranch Diavolo, de Jack Ford. Accompagnement musical du film par Axel Nouveau, élève de la classe d'improvisation au piano de Jean-François Zygel.
    - 21 heures : The Last Outlaw, Tête brulée & North of Hudson Bay, de Jack Ford.

    Vendredi 12 décembre :
    - 19 h 30 : Trois sublimes canailles, de John Ford.
    - 21 h 45 : Born Reckless, de John Ford.

    Samedi 13 décembre :
    - 15 heures : By Indian Post & Du sang dans la prairie, de Jack Ford.
    - 19 h 30 : La Patrouille perdue, de John Ford.
    - 21 h 15 : Arrowsmith, de John Ford.

    Dimanche 14 décembre :
    - Dieu est mort, de John Ford.
    - 19 h 45 : Inspecteur de service, de John Ford.
    - 21 h 45 : Planqué malgré lui, de John Ford.

    Lundi 15 décembre :
    - 19 heures : conférence "La Poursuite infernale : sanctuaire classique".
    - 21 h 15 : Men Without Women, de John Ford.

    Mercredi 17 décembre :
    - 19 heures : La Poursuite infernale, de John Ford. Séance présentée par Patricia Mazuy.
    - 21 h 15 : Mary Stuart, de John Ford.

    Samedi 20 décembre :
    - 14 heures : Cameo Kirby, de Jack Ford.
    - 16 h 45 : Vers sa destinée, de John Ford.
    - 19 heures : Le Sergent noir, de John Ford.
    - 21 h 30 : L'Homme qui tua Liberty Valance, de John Ford.

    Dimanche 21 décembre :
    - 17 h 30 : Révolte à Dublin, de John Ford.
    - La Dernière fanfare, de John Ford.
    - 21 h 30 : Patrouille en mer, de John Ford.

    Lundi 22 décembre :
    - 19 h 30 : La Garde noire, de John Ford.
    - 21 h 30 : Tête brûlée, de John Ford.

    Vendredi 26 décembre :
    - 19 heures : Innisfree, de José Luis Guerin.
    - 21 h 15 : Une femme survint, de John Ford.

    Samedi 27 décembre :
    - 14 heures : Le Corsaire de l'Atlantique, de John Ford.
    - 16 h 15 : L'Aigle vole au soleil, de John Ford.
    - 19 heures : Toute la ville en parle, de John Ford.
    - 21 heures : Révolte à Dublin, de John Ford.

    Dimanche 28 décembre :
    - 17 h 30 : Quand se lève la lune, de John Ford.
    - Dieu est mort, de John Ford.
    - Hurricane, de John Ford.

    Lundi 29 décembre :
    - 19 h 30 : Up the River, de John Ford.
    - 21 h 45 : Planqué malgré lui, de John Ford.

    Vendredi 2 janvier :
    - 14 h 30 : La Mascotte du régiment, de John Ford.
    - 16 h 45 : Le Jeune Cassidy, de Jack Cardiff & John Ford.
    - 19 h 30 : La Route du tabac, de John Ford.
    - 21 h 30 : Les Raisins de la colère, de John Ford.

    Samedi 3 janvier :
    - 14 heures : What Price Glory, de John Ford.
    - 16 h 30 : Les Cavaliers, de John Ford.
    - 19 heures : Mogambo, de John Ford.
    - 21 h 30 : Les Sacrifiés, de John Ford.

    Dimanche 4 janvier :
    - 17 h 15 : La Patrouille perdue, de John Ford.
    - 19 heures : Up the River, de John Ford.
    - 21 heures : Steamboat Round the Bend, de John Ford.

    Lundi 5 janvier :
    - 19 heures : Docteur Bull, de John Ford.
    - 21 heures : La Maion du bourreau, de John Ford.

    Mercredi 7 janvier :
    - 19 heures : Gagnant quand même, de John Ford.
    - 21 heures : La Garde noire, de John Ford.

    Jeudi 8 janvier :
    - 19 heures : The Last Outlaw, Tête brûlée & North of Hudson Bay, de Jack Ford.
    - 21 heures : Maman de mon cœur & Riley the Cop, de John Ford.

    Vendredi 9 janvier :
    - 20 h 30 : "John Ford et Alfred Hitchcock : le loup et l'ageneau". Avec André S. Labarthe & Hubert Knapp.

    Samedi 10 janvier :
    - 14 h 30 : By Indian Post & Du sang dans la prairie, de Jack Ford.
    - 16 h 30 : Les Cavaliers, de John Ford.
    - 19 heures : Le Mouchard, de John Ford.
    - 21 heures : La Charge héroïque, de John Ford.

    Dimanche 11 janvier :
    - 17 h 15 : Le Cosaire de l'Atlantique, de John Ford.
    - 19 h 30 : Quatre hommes et une prière, de John Ford.
    - 21 h 30 : Tête brûlée, de John Ford.

    Lundi 12 janvier :
    - 19 heures : conférence "Le Soleil brille pour tout le monde : rapports de classes".
    - 21 h 15 : Le Soleil brille pour tout le monde, de John Ford.

    Mercredi 14 janvier :
    - 14 h 30 : jeune public. Le Convoi des braves, de John Ford.
    - 19 heures : Les Quatre fils, de John Ford.
    - 21 h 15 : Qu'elle était verte ma vallée, de John Ford. Séance présentée par Nicolas Saada.

    Vendredi 16 janvier :
    - 19 heures : L'Aigle vole au soleil, de John Ford.
    - 21 h 30 : Le Fils du désert, de John Ford.

    Samedi 17 janvier :
    - 14 h 15 : Les Cheyennes, de John Ford.
    - 17 h 30 : Je n'ai pas tué Lincoln, de John Ford.
    - 19 h 30 : Frontière chinoise, de John Ford.
    - 21 h 30 : La Prisonnière du désert, de John Ford. Séance présentée par Jean-Charles Hue.

    Dimanche 18 janvier :
    - 17 h 15 : Les Hommes de la mer, de John Ford.
    - 19 h 30 : Le Convoi des braves, de John Ford.
    - 21 h 30 : Judge Priest, de John Ford.

    Lundi 19 janvier :
    - 19 heures : Docteur Bull, de John Ford.
    - 21 heures : La Maison du bourreau, de John Ford.

    Mercredi 21 janvier :
    - 19 h 30 : Quand se lève la lune, de John Ford.
    - 21 h 30 : La Taverne de l'Irlandais, de John Ford. Séance présentée par Thomas Bardinet.

    Jeudi 22 janvier :
    - 14 h 30 : Bamboo Cross & The Cotter Craven Story, de John Ford.
    - 19 heures : The Village Blacksmith & Pour la sauver, de Jack Ford.
    - 21 heures : Cameo Kirby, de Jack Ford.

    Vendredi 23 janvier :
    - 14 heures : Rookie of the Year & Flashing Spikes, de John Ford.
    - 21 h 30 : Torpedo Squadron & Undercover, de John Ford.

    Samedi 24 janvier :
    - 14 h 30 : Trois sublimes canailles, de John Ford.
    - 16 h 45 : Hurricane, de John Ford.
    - La Charge héroïque, de John Ford.
    - 21 h 15 : Ce n'est qu'un au revoir, de John Ford.

    Dimanche 25 janvier :
    - 17 h 45 : L'Aigle bleu, de John Ford.
    - 19 h 30 : Je n'ai pas tué Lincoln, de John Ford.
    - 21 h 30 : Le Monde en marche, de John Ford.

    Lundi 26 janvier :
    - 14 h 30 : La Bataille de Midway, December 7th & Sex Hygiene, de John Ford.
    - 19 heures : The Village Blacksmith & Pour la sauver, de Jack Ford.
    - 21 heures : Le Cheval de fer, de John Ford.

    Lundi 2 février :
    - 14 h 30 : This is Korea!, The Growler Story & Chesty: A Tribute to a Legend, de John Ford.
    - 19 heures : Les Quatre fils, de John Ford.
    - 21 h 15 : Arrowsmith, de John Ford. Séance présentée par Nicolas Saada.

    Mercredi 4 février :
    - 19 heures : Le Mouchard, de John Ford.
    - 21 heures : Le Massacre de Fort Apache, de John Ford.

    Jeudi 5 février :
    - 14 h 30 : Gagnant quand mêm, de John Ford.
    - 19 heures : La Route du tabac, de John Ford. Séance présentée par David Perrault.
    - 21 heures : Les Hommes de la mer, de John Ford. Séance présentée par David Perrault.

    Vendredi 6 février :
    - 14 h 30 : Sur la piste des Mohawks, de John Ford.
    - 17 heures : Sa nièce de Paris, de John Ford.
    - 20 heures : Les Cheyennes, de John Ford.

    Samedi 7 février :
    - 14 h 15 : L'Homme qui tua Liberty Valance, de John Ford. Séance présentée par Patricia Mazuy.
    - 16 h 45 : Permission jusqu'à l'aube, de John Ford & Mervyn LeRoy. Séance présentée par Patricia Mazuy.
    - 19 h 30 : Toute la ville en parle, de John Ford.
    - Mogambo, de John Ford.

    Dimanche 8 février :
    - 14 h 30 : Le Soleil brille pour tout le monde, de John Ford.
    - 18 heures : Le Costaud & Upstream, , de John Ford.
    - 19 h 30 : Deux femmes, de John Ford.
    - 21 h 30 : Le Fils du désert, de John Ford.

    Lundi 9 février :
    - 14 h 30 : Le Monde en marche, de John Ford.
    - 19 heures : À l'assaut du boulevard, de Jack Ford.
    - 21 heures : Le Ranch Diavolo, de Jack Ford.

    Mercredi 11 février :
    - 19 heures : Le Costaud & Upstream, de John Ford.
    - 21 heures : Steaboat Round the Bend, de John Ford.

    Jeudi 12 février :
    - 14 h 30 : Alamo, de John Wayne.
    - 19 heures : La Bataille de Midway, December 7th & Sex Hygiene, de John Ford.
    - 21 heures : Rookie of the Year & Flashing Spikes, de John Ford.

    Vendredi 13 février :
    - 14 h 30 : La Conquête de l'Ouest, de George Marshall, Henry Hathaway & John Ford.

    Samedi 14 février :
    - 14 h 30 : Le Sergent noir, de John Ford.
    - 17 heures : Inspecteur de service, de John Ford.
    - 19 h 30 : Bamboo Cross & The Colter Craven Story, de John Ford.
    - 21 h 30 : This is Korea!, The Growler Story & Chesty: A Tribute to a Legend, de John Ford.

    Dimanche 15 février :
    - 14 h 15 : La Dernière fanfare, de John Ford.
    - 16 h 45 : Les Deux cavaliers, de John Ford.
    - 19 heures : Permission jusqu'à l'aube, de John Ford & Mrvyn LeRoy.
    - 21 h 45 : Les Sacrifiés, de John Ford.

    Lundi 16 février :
    - 19 heures : conférence "La Prisonnière du désert : une construction de l'autre".
    - 21 h 15 : La Prisonnière du désert, de John Ford.

    Mercredi 18 février :
    - 17 heures : Men Without Women, de John Ford.
    - 19 heures : L'Homme tranquille, de John Ford.
    - 21 h 30 : Innisfree, de José Luis Guerin.

    Jeudi 19 février :
    - 14 h 30 : La Conquête de l'Ouest, de George Marshall, Henry Hathaway & John Ford.
    - 17 heures : Torpedo Squadron & Undercover, de John Ford.
    - 19 heures : Born Reckless, de John Ford.
    - 21 heures : John Ford / John Wayne: The Filmaker and the Legend, de Sam Polard.

    Vendredi 20 février :
    - 19 h 30 : Deux femmes, de John Ford.
    - 21 h 30 : Les Raisins de la colère, de John Ford.

    Samedi 21 février :
    - 14 h 30 : What Price Glory, de John Ford.
    - 17 heures : Directed by John Ford, de Peter Bogdanovich.
    - 19 heures : La Chevauchée fantastique, de John Ford.
    - 21 h 30 : Sur la piste des Mohawks, de John Ford.

    Dimanche 22 février :
    - 14 h 30 : Ce n'est qu'un au revoir, de John Ford.
    - 17 h 15 : Quatre hommes et une prière, de John Ford.
    - 19 h 15 : Judge Priest, de John Ford.
    - 21 heures : Mary Stuart, de John Ford.

    Lundi 23 février :
    - 14 h 30 : Alamo, de John Wayne.
    - 16 h 30 : Maman de mon cœur & Riley the Cop, de John Ford.
    - 19 heures : Patrouille en mer, de John Ford.
    - 21 heures : Une femme survint, de John Ford.

    Informations pratiques :
    Cinémathèque française - Musée du cinéma
    51 rue de Bercy
    75012 Paris
    M° Bercy. Lignes 6 & 14.
    accessibilite@cinematheque.fr

    Tarifs :
    Plein tarif : 6 € 50. Tarif réduit : 5 € 50. Moins de 18 ans : 3 €.
    Forfait Atout Prix : 4 € 50. Entrée libre avec le Libre Pass.
    Tarifs détaillés et bénéficiaires des tarifs réduits : toutes les informations.
    Liens : La Charge héroïque |La Chevauchée fantastique |Sur la piste des Mohawks |John Ford |Alfred Hitchcock |Mervyn LeRoy |Henry Hathaway |George Marshall

  • 04/11 Cinéma: John Ford, John Ford & John Ford - bis

Les Dix petits Anglais

La Patrouille perdue est considéré comme le meilleur film de l'année 1934. Surfant sur les dunes de la Mésopotamie en pleine Première Guerre mondiale, le film de John Ford n'est pas sans rappeler le combat mené par Lawrence d'Arabie (jamais nommé) avec des relents de colonialisme tels que prisés par Rudyard Kipling (qui est lui expressément nommé) sur la trame d'un roman de Philip McDonald avec des bribes autobiographiques. Dans La Patrouille perdue, John Ford met en scène quelques soldats britanniques aux prises avec des Arabes invisibles (ils n'apparaitront qu'à la toute fin du film, mettant un arrêt à la menace omniprésente que leur absence de l'écran reflète) qui ont tué leur officier, seul homme à savoir leur exacte destination.

Premier film de John Ford pour la RKO mais aussi première des douze collaborations entre le réalisateur et Victor McLaglen, magnifiquement épaulé par un Boris Karloff plus illuminé que jamais, il nous plonge dans un désert de sable où la petite troupe galère et avance à la queue leu leu tenant ses chevaux par la bride en direction d'une oasis abritant le vestige d'une mosquée et surtout un point d'eau et des dattiers. Ces soldats vont un à un se faire éliminer - parfois de façon ridicule - par des tueurs arabes isolés. John Ford filme alors la folie et la détresse qui s'emparent de ces hommes débraillés et démobilisés en attente d'une colonne salvatrice qui tarde à venir à leur rencontre.

En à peine plus d'une heure, tourné dans une unité de lieu qui s'assortit de l'absence encore plus remarquée des femmes, John Ford, qui n'est pas effrayé par certaines incohérences scénaristiques - un seul soldat fait le guet la nuit ; un avion arrive à atterrir entre des dunes hostiles -, et qui réussit à faire du Paradis terrestre selon la Bible un véritable Enfer sartrien - doit-on répéter à satiété que décidément "L'Enfer c'est les autres" ? - réalise un petit chef d'œuvre de film de guerre. Boris Karloff est monstrueux en personnage dostoïevskien, et Victor McLaglen se mue en Rambo des nouveaux temps - il faut le voir aller à la rencontre des Arabes tenant entre ses mains une mitrailleuse récupérée sur la carcasse d'un avion, la rage au ventre et la haine aux yeux - pour faire de ce film psychologique de guerre une décalque d'un film d'horreur en maison close où un à un les protagonistes courent vers une mort certaine.

La Patrouille perdue : 66 min. réalisé par John Ford d'après un scénario de Dudley Nichols & Garrett Fort adapté du roman Patrol de Philip MacDonald. Avec Victor McLaglen, Boris Karloff, Wallace Ford, Reginald Denny, J. M. Kerrigan, Alan Hale, Brandon Hurst...

Citation

Ce à quoi je crois ? Ça vous intéresse ? En un tas de choses... Un bon cheval, un bon bifteck, des rognons en sauce... En un certain George Brown, à la stupidité de cette guerre... Je crois qu'il faut être soûl pour être courageux et courageux pour être soûl. Je crois à la beauté de l'océan, à la saveur du vin, à l'attirance des femmes, à l'indicible joie de tuer des ennemis, à l'odeur de l'encens et du bacon, à la vigueur d'une poing, à des vieilles savates, aux maux de dents...

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 04 février 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page