Les Enquêtes insolites des maitres de l'étrange - 1 : La Vengeance du grand singe blanc

Les nuits d'été torrides, une atmosphère particulière se dégage d'un poste de police important. On pourrait penser que le crime se débarrasse de ses chaussures trop serrées pour partir en vacances comme toute la population de Berlin, mais ce serait une erreur. Ce n'est jamais le froid qui fait ressortir ce qu'il y a de pire dans l'être humain, c'est la chaleur. Si on peut qualifier d'êtres humains ces individus détraqués et cupides qui suintent tout en bas de cette strate qu'on appelle par habitude la société berlinoise.
Philip Kerr - Metropolis
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 01 mars

Contenu

Bande dessinée - Policier

Les Enquêtes insolites des maitres de l'étrange - 1 : La Vengeance du grand singe blanc

Énigme - Ésotérique - Braquage/Cambriolage MAJ lundi 11 février 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,9 €

Li-An (scénario & dessin)
Laurence Croix (coloriste)
Issy-les-Moulineaux : Vents d'Ouest, février 2013
56 p. ; illustrations en couleur ; 30 x 22 cm
ISBN 978-2-7493-0693-3

King Kong albinos

Suite de L'Ange du ciel, le second volet des "Enquêtes insolites des maîtres de l'étrange" surfe sur la double vague de l'ésotérisme et de la supercherie car quand toutes les pistes irrationnelles ont été épuisées, il ne reste plus qu'à envisager un retour à la raison, pour plagier ce cher Sherlock Holmes. Li-An - au trait simple, précis et ludique, qui s'acoquine de son scénario qui nous emmène à la Belle-Époque - et Laurence Croix - qui colorise les planches amplifiant l'ambiance mystérieuse - nous plongent dans un Paris aux relents surnaturels, aux ruelles où se donnent rendez-vous les pires espèces de la petite pègre, et où un singe monstrueux blanc phosphorescent sème une panique toute compréhensive. Il y a du Adèle Blanc-Sec, l'héroïne de Jacques Tardi dans cette même ville, qui pourrait être sa descendante, chez cette Aglaë, qui a opté pour une chevelure blonde, histoire sans doute de se démarquer de sa brune concurrente. Pour un peu, lorsqu'elle arpente les rues nocturnes à la recherche d'ouvrages sur les primates, on s'attendrait à voir surgir dans le ciel l'ombre menaçante d'un ptérodactyle. Mais non ! Tout juste ce qui reste de la fameuse bande des quatre cents car un de leurs survivants a vu sa fille périr en des mains simiesques après avoir cambriolé l'appartement d'un banquier mexicain qui entreposait dans son coffre fort des bouteilles contenant de l'eau plate. Et il entend se venger en retrouvant le propriétaire du singe déjà croisé dans le premier volet. Mais ce qui intéresse Aglaë, c'est de participer à la soirée très sélective du banquier mexicain, ce Don Armando qui semble à l'agonie car toutes les pistes que déblaient les maîtres de l'étrange la conduisent à sa porte. Première étape : trouver une robe. Deuxième étape : trouver un carton d'invitation. Troisième étape : improviser. Tout sera fait, et dans l'ordre, pour découvrir une superbe supercherie aux rouages qui se fragmenteront sans que l'on sache si un troisième album est prévu - mais c'est bien connu dans un monde irrationnel, tout est possible.

Citation

On ne vous paye pas pour supputer ! Vous êtes payé pour protéger nos concitoyens. Cette bête existe et je veux que vous l'attrapiez dans les plus brefs délais !

Rédacteur: Julien Védrenne samedi 02 février 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page