Rédemption, itinéraire d'un enfant cassé

Sophie Branson était une fervente défenseuse des droits des animaux et elle avait la conviction que le plus féroce pitbull croisé pendant le service méritait davantage d'affection qu'aucun des hommes qu'elle avait épousés.
Joseph Wambaugh - San Pedro, la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 25 octobre

Contenu

Mémoires - Noir

Rédemption, itinéraire d'un enfant cassé

Braquage/Cambriolage - Prison - Faits divers MAJ mardi 19 mars 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Karim Mokhtari
Avec la collaboration de Charlie Carle
Paris : Scrineo, janvier 2013
440 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-36740-013-6

Actualités

  • 28/11 Prix littéraire: 1er Prix étudiant de l'essai : prison
    Le Prix étudiant de l'essai, créé en 2013 avec le soutien du mathématicien Cédric Villani et du philosophe Bernard Stigler, a trois objectifs principaux. D'abord, promouvoir et renforcer la culture en milieu universitaire autour d'une œuvre littéraire sur une thématique annuelle pluridisciplinaire. Ensuite, revaloriser la lecture auprès des étudiants franciliens dans le cadre d'un prix portant sur une forme littéraire peu étudiée. Enfin, valoriser les pratiques culturelles étudiantes. On l'aura donc compris, c'est avant tout un prix d'ouverture. Peut-être est-ce donc par goût du contrepied que le premier thème choisi est-il réduit à un seul nom très k-libré : "Prison". Aussi, ne pouvions-nous manquer d'accompagner cette première édition avec l'écriture d'une dépêche, et ce d'autant plus que quelques uns des ouvrages de la présélection, et un de la sélection finale réduite à trois essais, sont passés entre nos mains. Cette sélection finale a été établie mardi 26 novembre par un comité composé d'Isabelle This-Saint-Jean, vice-présidente de la Région Île-de-France, en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que d'experts et de professionnels de l'édition et du livre. C'est maintenant au tour du jury étudiant (une vingtaine de personnes qui ont répondu à une candidature) de lire, de critiquer, de discuter, et surtout de faire son choix. La remise du prix aura lieu le 21 mars 2014 sur le stand de la Région Île-de-France du Salon du livre de Paris en présence du jury et du comité de sélection. Le lauréat se verra proposer des rencontres en librairies, universités et lieux de détention.

    Sélection 2013 :
    - Dans la peau d'un maton, de Arthur Frayer (J'ai lu) ;
    - La Prison, un lieu de soin ?, de Anne Lécu (Les Belles lettres) ;
    - Rédemption : itinéraire d'un enfant cassé, de Karim Mokhtari (Scrineo).

    La présélection de quinze ouvrages :
    - Postures entre quatre murs : le yoga, une voie d'amour et d'éducation en milieu carcéral. Entretiens avec Pierre-Yves Robert, de Hélène Davin-Gory & Pierre-Yves Roubert (Écritures) ;
    - La Révolte de la prison de Nancy : 15 janvier 1972, de Gérard Drolc, Élie Kagan, Martine Franck & Gérard Fromanger (Le Point du jour) ;
    - Dans la peau d'un maton, de Arthur Frayer (J'ai lu) ;
    - Intolérable, du Groupe d'information sur les prisons (Verticales) ;
    - Paroles de détenus, collectif (Librio) ;
    - Scènes de la vie carcérale, de Aïssa Lacheb (Au diable Vauvert) ;
    - Prisons, mode d'emploi, de Michel Laentz (IS) ;
    - La Prison, un lieu de soin ?, de Anne Lécu (Les Belles lettres) ;
    - Le Taulier : confessions d'un directeur de prison, de Olivier Maurel (J'ai lu) ;
    - Rédemption : itinéraire d'un enfant cassé, de Karim Mokhtari (Scrineo) ;
    - Aux côtés des détenus : un avocat contre l'État, d'Étienne Noël & Manuel Sanson (Françoise Bourin) ;
    - Des hommes et des murs, de Joaquim Pueyo (Le Cherche midi) ;
    - 20 ans ferme : un récit pour témoigner de l'indignité d'un système, de Sylvain Ricard & Nicoby (Futuropolis) ;
    - Condamné à vivre : le cri de cœur d'un détenu qui préférerait la mort à la prison, d'Omar El Hadj Top (Flammarion) ;
    - Médecin-chef à la prison de la Santé, de Véronique Vasseur (Le Cherche midi).
    Liens : Olivier Maurel

Prison : silence, on tue !

Un document. Des mémoires. La trajectoire sombre d'un enfant de la cité auquel jamais aucune chance ne fut accordée, et le mémorial de la prison française, séditieuse, barbare, mortelle sinon assassine. Un document sensible justement, comme on le dit de ces rapports que l'on remise prudemment dans les tiroirs de l'Administration, sur l'état de cette prison française et de la vindicte d'une administration qui a failli non seulement à ses engagements mais à toute morale.

Beauvais. Cour d'assises n° 7. Trois jours de procès. Karim a trois jours pour tenter non pas d'échapper à ses responsabilités, l'homme n'a pas ce genre de lâcheté, mais pour coller au plus près d'une vérité que la justice a du mal à entendre. Trois jours qui ne s'éclairent que de la somme des jours vécus jusque-là depuis sa plus petite enfance et que ce récit ordonne avec intelligence, alternant la narration du procès à la chronique des années d'incarcération et au journal des années d'enfance à l'approche du drame qui allait tout nouer.
L'histoire d'un homme jeune, égaré dès l'enfance, coupable d'avoir provoqué la mort d'un dealer sans l'avoir voulue. Karim ne nie rien. C'est ce qui fait la force de ce récit : sa sincérité, sa franchise qui ne dissimule ni les actes, ni les sentiments, ni la colère, ni la révolte d'un homme porté tout au long de son témoignage par une force intérieure infaillible et le goût de la vérité.
Un récit sur le fil du rasoir donc, taillé dans le vif, qui nous apprend qu'une prison a des entrailles, que c'est un organisme vivant capable de digérer tous les corps qu'on lui offre, avec son administration, délibérément aveugle aux exactions qu'on y commet sous son autorité. Un récit qui révèle tout le génie humain déployé par les taulards pour survivre, tout autant qu'il ne fait pas l'impasse sur les comportements qu'un tel lieu induit : l'ignoble racket fait aux plus faibles par exemple.
Une curée dont Karim ne nous épargne aucun détail, révélant au passage cette stratégie inouïe qu'il a dû déployer lui-même pour survivre, se construisant une personnalité schizophrène pour accepter de faire du mal tout en le condamnant intérieurement. Un Karim irréprochable, un Karim magouilleur, écartelant un homme accroché à des repères qui n'ont pas cours entre les murs de la prison, trouvant dans la prière et dans l'islam la force de ne pas déraper. Dans la foi en l'islam en fait, plus que la soumission à une quelconque religion, une foi discrète dont il offre une approche incroyablement humaine, incroyablement sensible.

Un document donc, à lire comme tel et à verser une fois encore au compte de la dénonciation d'un système à bout de souffle, où l'on découvre une administration française carrément indigeste, sauvage, abandonnée à l'arbitraire le plus incroyable, que rien ne contrôle jamais, sinon les feux de l'actualité quand des taulards osent jeter leur vie dans la balance pour fomenter des émeutes dont nul ne veut savoir vraiment comment on les réprime.
Un témoignage qui jette une lumière crue sur toute la société française, qui ferme les yeux sur les pratiques de torture qui ont cours derrière les murs de détention, ou les assassinats déguisés en suicide. Il en faut alors du courage pour ne pas se laisser détruire par un tel système discrétionnaire !

Celui d'un Karim, qui a payé sa dette à la société dans des conditions inadmissibles, n'hésitant pas à mettre sa vie en péril pour présenter sa défense exemplaire, lui qui a fini par comprendre que pour réparer les fautes commises, il fallait d'abord se réparer soi-même. L'histoire d'une longue, douloureuse, fébrile réparation en somme, rendue plus difficile encore par la monstruosité du fonctionnement de la machine pénitentiaire française.

Citation

Tout le monde est pas là pour te niquer tes grolles.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 18 mars 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page