Le Pic du vautour

C'est un véritable train fantôme surgi de l'enfer qui traverse la gare de La Praz, laissant derrière lui un sillage de cadavres disloqués.
Patrick Eris - Histoires vraies sur les rails
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 juillet

Contenu

Roman - Policier

Le Pic du vautour

Ethnologique - Médical - Trafic MAJ mardi 09 avril 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

John Burdett
Vulture Peak - 2012
Traduit du par Thierry Piélat
Paris : Presses de la Cité, mars 2013
414 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-10088-6
Coll. "Sang d'encre"

Descentes d'organes

Retour de Sonchaï Jitpleecheep, le policier thaïlandais au nom le plus imprononçable de l'histoire du polar... Retour en beauté, puisque ce roman est certainement le plus réussi de son auteur John Burdett, accompagné de l'excellent travail de traduction signé Thierry Piélat, tâche qui ne devait pas être évidente. Une attention qui mérite donc d'être notée. Cette fois, notre héros se retrouve en chasse d'un réseau de trafiquants d'organes aux ramifications insoupçonnées. Un thème sujet de bien des légendes urbaines ou des films d'horreurs bancals, mais que l'auteur traite ici en profondeur, comme une métaphore glaçante de cet ultralibéralisme débridé et triomphant qui veut que tout soit marchandise. Mais on est bien loin d'un pensum didactique. Au contraire, on est dans le domaine du pur roman populaire d'aventure : il y a quelque chose de James Bond dans ce récit où Sonchaï, afin de se faire passer pour un trafiquant, croise des femmes fatales (deux sœurs jumelles particulièrement perverses à l'itinéraire détaillé) et des hommes de main plus grands que nature. Comme en une boutade, John Burdett envoie même son héros dans les casinos de Monte-Carlo, terrain de chasse préféré de certain agent secret de sa Majesté ! Le tout se terminant dans une de ces bases secrètes, pardon, demeure isolée parfaite pour un finale tonitruant. Mais ce qui compte, c'est aussi le personnage de Sonchaï lui-même, avec son incroyable résilience, son humour, ses aphorismes bouddhistes, son flegme presque britannique le faisant affronter avec décontraction n'importe quelle situation, ses interpellations au farang de lecteur : tout ce qui ferait artificiel sous la plume d'un auteur moins doué, mais qui offre au contraire le délicieux frisson bien rare de nos jours de l'exotisme et de la plongée dans un autre monde, celui de la culture katoey, et où seul compte le guanxi hérité de Hong Kong - je vous laisse le soin de découvrir de quoi il s'agit ! Un régal !


On en parle : L'Indic n°23

Citation

J'entrevois un monde où l'on se jauge en fonction non de notre sex-appeal, mais de la valeur marchande de notre foie.

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 08 avril 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page