La Cité des tueurs

- De nos jours, les gens sont trop pressés. Si vous voulez vivre vieux, prenez votre temps. - Si je n'étais pas si pressé, je vous aurais expliqué que c'est exactement le contraire.
Elmore Leonard - Cat Chaser
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

DVD - Western

La Cité des tueurs

Braquage/Cambriolage MAJ mardi 09 avril 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Harmon Jones
City of Bad Men - 1953
Bertrand Tavernier (présentation)
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, mars 2013
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Les hommes du passé

Ils n'avaient pas tout prévu, Brett et ses potes. Leur incursion à Carson city, Nevada, n'avait qu'un but : soulager la banque locale de quelques dollars. Seulement, quand ils arrivent dans cette ville que Brett a jadis bien connue, ils découvrent une cité métamorphosée. Il avait quitté une bourgade du far west, il retrouve une ville civilisée (symbolisée par une automobile pétaradant dans le rue principale) et en proie à une grande agitation : Carson City accueille le championnat du monde de boxe, catégorie poids lourds. À l'affiche : Robert Fitzsimmons et James J. Corbett. Vous avez bien lu, James J. Corbett alias Gentleman Jim ! Celui qui a été immortalisé au cinéma par Errol Flynn (mais pas d'Errol Flynn ici, on est dans un budget de série B., et on se contentera de cascadeurs qui remplissent leurs rôles à merveille). Et, évidemment, ce combat attire du monde, beaucoup de monde. Ça grouille dans les rues et dans la foule, il n'y a pas que des amateurs de noble art... La surprise encaissée, Brett, qui a plus d'un tour dans son sac, se dit qu'avec le monde qu'il y a en ville, la recette du combat sera sans doute supérieure à la somme entreposée à la banque. Il a raison mais il n'est pas le seul à y avoir pensé... Vous l'avez compris, ce sujet relève plus du polar que du western. D'ailleurs, en bonus, Patrick Brion le dit : "C'est un sujet de film policier." Et Patrick Brion a toujours raison. Il a également raison de nous recommander ce film au scénario très habile. Car outre l'affaire de gros sous, La Cité des tueurs propose de belles surprises, la meilleure étant sans doute cette confrontation entre deux mondes : cowboys du passé et civilisation galopante (on reproche d'ailleurs au shérif d'être un "homme du passé"). Mais il y a aussi la préparation du combat, des seconds rôles solides (dont Lloyd Bridges qui n'est pas là pour nous faire rire), un Technicolor somptueux. Bref, avec de bad men, on peut faire de bons films et celui-ci est excellent.

La Cité des tueurs (82 min.) : réalisé par Harmon Jones sur un scénario de George W. George & George F. Slavin. Avec : Jeanne Crain, Dale Robertson, Richard Boone, Lloyd Bridges...
Bonus. Présentation de Patrick Brion.

Citation

Regardez dehors. Regardez bien. Ils semblent assez inoffensifs. À première vue, ce sont des vachers, mais ce sont des tueurs. Ils attendent ma décision. Et plus j'attendrai, plus ils seront nombreux.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 09 avril 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page