Histoires de détectives

D'une certaine manière, il appréciait cette phase précise de l'opération. Il était accro au risque. Inutile de le nier. C'était ça qui avait fait de lui ce qu'il était.
Lee Child - Sans douceur excessive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 13 décembre

Contenu

Bande dessinée - Policier

Histoires de détectives

Huis-clos - Hard boiled - Pastiche - Braquage/Cambriolage MAJ mardi 07 avril 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 6 ans

Prix: 7,3 €

Walt Disney company (scénario & dessin)
Scénario adapté de l'œuvre de Agatha Christie, Arthur Conan Doyle & Alfred Hitchcock
Grenoble : Glénat, avril 2013
48 p. ; illustrations en couleur ; 28 x 21 cm
ISBN 978-2-7234-9525-7
Coll. "Mickey & Co"

Survol dingoesque du polar

Tenir entre ses mains une bande dessinée de Mickey, c'est prendre le risque d'ouvrir tout un sachet de madeleines. Ces Histoires de détectives déchirent un emballage et laisse remonter à la surface des effluves dont les souvenirs remontent à un siècle passé. Il serait absurde de croire que Mickey propose un univers et des intrigues basiques. En quatre enquêtes, c'est tout un survol de la littérature policière qui nous est proposé.

Il y a tout d'abord ce pastiche holmésien issu de la mémoire d'un Dingo à cause d'une bille perdue qui nous plonge dans un Londres victorien inversé en compagnie de Sherlock Dingholmes et du docteur Mickson. Inversé car le génie se cache non chez l'éminent détective mais chez son acolyte, brillant pour l'occasion. Sacré Mickey, il ne manque pas une occasion d'en remontrer à ce grand échalas de Dingo, fut-il dans son macfarlane à la recherche d'un voleur de boules de gomme, qui s'enfuit dans les airs en ricanant avant de dérober des copies scolaires. Et puis, c'est Riri, Fifi et Loulou qui nous parlent de leur engouement pour Flic Flag, un pulp, et qui offrent à un Donald, simple flic, l'occasion d'arrêter un voleur de tableaux d'art avec les ficelles qu'ils découvrent au fur et à mesure de leur lecture. Et quand Mickey et Minnie s'embarquent dans un train à toute vitesse, que cette dernière parle avec sa voisine qui a un roman d'Hagatha Prissy en mains, l'on sait que l'on est dans une parodie du Crime de l'Orient-Express dans laquelle Mickey, à la recherche d'un voleur de bracelet, va croiser un individu qui a ôté un pan de sa veste rouge de sang et un contrôleur antipathique avant de se couvrir de ridicule ! Enfin, Donald endosse le costume du fugitif propre à tous les thrillers où le héros est présent au mauvais endroit, au mauvais moment. Dans le cas présent dans une banque en pleine nuit - ce satané canard n'a pas vu le temps passer alors qu'il repeignait une salle, et s'est retrouvé enfermé alors que l'ennemi public numéro un commet un cambriolage. S'ensuit une fuite rocambolesque hommage à sir Alfred Hitchcock, et une fin morale de bon escient.

C'est ainsi que, mine de rien, en quatre histoires de détectives, les dessinateurs et scénaristes des "Histoires de Mickey" survole respectueusement un genre, et que l'on découvre que le sachet de madeleine se goinfre différemment selon l'époque. Étonnant, non ? Rassurez-vous, vos enfant ne découvrirons pas tous ces gimmicks et rouages du genre policier. Ils n'en passeront qu'un plus agréable moment de lecture à rire des situations désopilantes dans lesquels Micket et surtout Dingo et Donald se fourent...

NdR - La bande dessinée comporte les quatre histoires suivantes : "Le Roi des détectives", "Une B.D. pour l'inspecteur", "Enquête à toute vitesse" & "Le Canard qui en savait trop"

Illustration intérieure


Citation

Il y avait un peintre dans la banque quand vous êtes entrés. Je le ferai parler, et vous finirez à Sing Sing !

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 29 avril 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page