La Colère des anges

Rien de tel qu'un cadavre pour vous faire sentir, disons, décalé.
Craig Johnson - Little Bird
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 octobre

Contenu

Roman - Thriller

La Colère des anges

Fantastique - Hard boiled MAJ mercredi 08 mai 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

John Connolly
The Wreath of Angels - 2012
Traduit de l'anglais (Irlande) par Jacques Martinache
Paris : Presses de la Cité, avril 2013
494 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-10107-4
Coll. "Sang d'encre"

Actualités

  • 11/04 Édition: Parutions de la semaine - 11 avril
  • 26/04 Édition: Parutions de la semaine - 26 avril
    Très peu de parutions concernant les romans adulte cette semaine et, hormis ce Marseille's burning, de Cédric Fabre, il semble bien qu'il n'y ait pas grand-chose qui se démarque. Au risque donc d'être taxé de subjectif (l'auteur nous a régalé de ses critiques polar et rock sur k-libre), je vous conseille cette immersion dans la cité phocéenne aux côtés de la pègre et d'un adolescent croate en perte d'illusions. Nous n'avons pas encore lu ce roman, mais la maison d'édition est actuellement en train de se créer un joli catalogue - surtout en littérature contemporaine -, donc il faut s'attendre à un roman noir intéressant de la part d'un écrivain qui s'est montré étrangement absent ces dernières années. Hormis les rééditions en masse de "Blake et Mortimer", la bande dessinée s'offre une jolie immersion noire par l'entremise des éditions Casterman. Entre la brillante adaptation du Canicule, de Jean Vautrin, par l'époustouflant Baru, et la non moins jolie adaptation de La Différence, de Charles Willeford, par Mako et Daeninckx, il y a du choix que ne saurait contrecarrer l'appel tout en vieux quotidien du retour de Nestor Burma dans une enquête Boulevard... ossements. Sinon, les vacances d'été sont déjà là dans l'esprit de certains éditeurs. Nathan y va de ses "Énigmes de vacances". Jetez-y un œil ! Pour les inconditionnels, il y a aussi un nouvel ouvrage sur Lino Ventura...

    Fictions adulte grand format :
    Vade retro Dimitri, de Juan Bas (Le Rouergue, "Noir")
    La Colère des anges, de John Connolly (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Meurtre sur l'avenue B, de Peter De Jonge (Les Escales, "Les Escales noires")
    Le Doigt du sang, de Jean-Marc Demetz (Nouvelles éditions Krakoen, "Forcément noir")
    Lo canhàs deux Baskervilles, d'Arthur Conan Doyle (Des régionalismes, "Au viu leupard")
    Qui ?, de Jacques Expert (Sonatine)
    Marseille's burning, de Cédric Fabre (La Manufacture de livres, "Roman noir")
    Les Mères, de Samantha Hayes (Le Cherche midi, "Thriller")
    Un aller simple et puis s'en va..., de Karine Le Lannier & Fabien Rey (Édit'O Les Éditions oléronaises, "Black blues")
    Le Sang du goanna, de Dominique Legrand (Bruit blanc)
    Mea culpa les années bissextiles : 10 morts en sursis, de James S. McKenzie (A2C médias, "Histoires")
    Black diamond : policier  suivi de Fado, de Muriel Mourgue (Ex æquo, "Rouge")
    Longue division, de Derek Nikitas (Télémaque, "Entailles")
    Code 93, de Olivier Norey (Michel Lafon)
    Avant l'aube une étoile, de Frédéric Parra (Ella)
    Code, de Kathy Reichs & Brenda Reichs (XO, "Jeunesse")
    Expert consulting, de Jean-François Thiéry (Ex æquo, "Rouge")

    Fictions adulte poche :
    Les Secrets de la forêt, de Gilles Bordes (Pocket, "Terroir")
    Rumeurs à Saint-Renan : au pays d'Iroise, de Jacques Caouder (Astoure, "Breizh noir")
    Captif, de Neil Cross (10-18, "Domaine policier")
    La Valse des ombres, de Peter De Jonge (Pocket)
    Mauvais œil : l'eunuque Hachim et la malédiction du harem, de Jason Goodwin (10-18, "Grands détectives")
    Vengeance déloyale, de Charlaine Harris (J'ai lu, "Darklight")
    La Malédiction de Crozon : de Camaret à Morgat, de Gérard-Henri Hervé (Astoure, "Breizh noir")
    Le Décalotté de la rue du Pont : Saint-Denis de la Réunion, de D. S. Hervey (Orphie, "Policier outre-mer")
    Carantec à corps perdu, de Jean-Louis Kerguillec (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    La Torche entre deux eaux, de Bernard Larhant (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Gueule d'ange, de Jean-Marc Pitte (J'ai lu, "Thriller")
    Film noir à odessa, de William Ryan (10-18, "Grands détectives")

    Bandes dessinées :
    L'Étrangleur, Nestor Burma. 3, Boulevard... ossements : 3e partie, de Nicolas Barral & Jacques Tardi (Casterman)
    Canicule, de Baru (Casterman)
    Marseille, une ville sous influence, de Pierre Boisserie, Frédéric Ploquin & Pascal Gros (12 bis)
    Heartless, de Nina Bunjevac (Ici Même)
    Iron Man : au commencement était le Mandarin, de Joe Casey & Eric Canete (Panini comics, 100 % Marvel")
    Sherlock Holmes. 3, Les Adorateurs de Kali, de Philippe Chanoinat & Frédéric Marniquet (12 bis, "Les Archives secrètes de Sherlock Holmes")
    Bad médecine. 1, Nouvelle lune, de Nunzio Defilippis, Christina Weir & Christopher Mitten (Atlantic comics)
    Rafales : intégrale, de Stephen Desberg & Francis Vallès (Le Lombard)
    Juno Beach, Dieppe, de Jean-Blaise Djian & Bruno Marivain (Vagabondages, "Normandie, juin 44")
    Londres-Santorin : aller-retour, de Raphaël Drommelschlager (Casterman)
    L'Affaire du collier, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    L'Énigme de l'Atlantide, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    La Marque jaune, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    Le Mystère de la grande pyramide. 2, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    Le Piège diabolique, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    Le Secret de l'Espadon. 3, SX1 contre-attaque, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    SOS météores, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    Les Trois formules du professeur Sato. 1, de Edgar Pierre Jacobs (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer")
    Le Tombeau perdu d'Alexandre le Grand, de Gilles Kraemer, Jean-Yves Empereur & Damir Niksic (Riveneuve)
    Horacio d'Alba. 2, Le Roi soldat, de Jérôme Le Gris & Nicolas Siner (12 bis)
    Le Secret des papes, de François Maingoval & Éric Albert (Sandawe, "Corpus Christi")
    La Différence, de Mako, Didier Daeninckx & Charles Willeford (Casterman, "Rivages-Casterman-noir")
    Iron Man : Iron monger, de Dennis O'Neil (Panini comics, "Best of Marvel")
    Mafia tuno. 2, Don qui shoote, de Hervé Richez & Stédo (Bamboo, "Humour")
    Ake Ordür, de Lars Sjunnesson (L'Association, "Ciboulette")
    James Healer : intégrale, de Yves Swolfs & Giulio De Vita (Le Lombard, "Magnum")
    Histoires de détectives, Walt Disney company (Glénat, "Histoire de")

    Fictions jeunesse :
    Michel mène l'enquête ; Quatre sorcières pour un hold-up, de Georges Bayard (Coëtquen, "2 histoires")
    Le Sceau des Médicis, de Theresa Breslin (Milan jeunesse, "Macadam")
    Trackers. 2, Shantorian, de Patrick Carmen (Bayard jeunesse)
    Le Mystère du prieuré : les aventures de Cathy, de Myriam Detroz (Planète Rêvée)
    Angoisses à Athènes, de Karine Giordana (Rouge safran, "Poivre")
    La Malédiction de la coca, de Roger Jurdenne (Oskar, "Poche")
    L'Ennemi, de Catherine Leblanc (Planète Rêvée)
    Le Tamanoir hanté, d'Alice de Poncheville (L'École des loisirs, "Mouche")
    Sprint à mort, de Zolma (Rouge safran, "Poivre")

    Enseignement & disciplines diverses :
    Le Voleur invisible : du CP au CE1, 6-7 ans, de Michèle Bayar & Bénédicte Colin (Nathan, "L'Énigme des vacances")
    Drôle de trafic : de la 6e à la 5e, 11-12 ans, de Florence Cadier, Martine Pouchain & Gilbert Gié (Nathan, "L'Énigme des vacances")
    Mystère au cirque Alzared : du CE1 au CE2, 7-8 ans, de Guy Jimenes & Isabelle Petit-Jean (Nathan, "L'Énigme des vacances")
    Le Secret de la jungle : du CM1 au CM2, 9-10 ans, d'Alain Surget, Nadine Bonnet & Catherine Marchand (Nathan, "L'Énigme des vacances")
    Les Mystères de la source : du CP au CE1, 6-7 ans, de Karine Tercier & Isabelle Petit-Jean (Nathan, "L'Énigme des vacances")

    Cinéma, télévision & radio :
    Lino Ventura : le grand acteur, homme de cœur, de Pascal Djemaa (Autre temps, "Temps-Mémoire")

    Criminologie & prisons :
    999 ans de serial killers, de Stéphane Bourgoin (Ring, "Murder ballads")
    Faire face au négationnisme du génocide des Tutsi, sous la direction de Josias Semujanga & Jean-Luc Galabert (Izuba)
    Bracelet électronique : prison dorée ou liberté restreinte ?, de Ludivine Ferreira (L'Hèbe)
    Être brigand en France du XVII e siècle à nos jours, de Benoît Garnot (Armand Colin, "Vie d'autrefois")
    Intolérable, Groupe d'information sur les prisons de Paris (Verticales-Phase deux)
    Prévenir la criminalité : mais comment ?, de Manon Jendly (L'Hèbe, "La Question")
    Liens : Canicule |Les Mères |Le Tamanoir hanté |Marseille's burning |Jean-Marc Demetz |Arthur Conan Doyle |Cédric Fabre |Muriel Mourgue |Derek Nikitas |Jean-François Thiery |Jason Goodwin |Jean-Marc Pitte |Jacques Tardi | Baru |Frédéric Ploquin |Stephen Desberg |Didier Daeninckx |Charles Willeford | Zolma |Stéphane Bourgoin |John Connolly |Samantha Hayes

Convois d'anges dangereux

On commence à connaître le style Connolly, ce mélange du polar le plus noir et de fantastique, de violence extrême et de poésie. Le point de départ rappelle Un plan simple : deux chasseurs tombent sur un avion écrasé en pleine forêt sans personne alentour - pas la moindre trace de pilote ou de passagers. Il n'y a qu'une mallette pleine d'argent, qu'ils s'approprient aussitôt. Sauf que ce n'est pas l'argent qui compte, mais une mystérieuse liste de noms, tous liés à des morts violentes. Et de vieilles connaissances de Charlie Parker, qui a vent de cette histoire par hasard, sont en quête de la liste : le Collectionneur, exécuteur des basses œuvres d'une puissance supérieure, et Brightwell, l'ange déchu qui, bien que tué par Parker, n'est pas tout à fait mort. On le voit, la liste est avant tout un "McGuffin" cher à Alfred Hitchcock autour duquel s'articule tout un jeu de massacre parfois proche de l'horreur pure.
Et c'est là que le lecteur a intérêt à être attentif ! D'abord, il vaut mieux bien connaître l'œuvre de John Connolly pour s'y retrouver, tant il lui arrive de limiter l'exposition des nombreux personnages récurrents et des centrales d'énergie qui s'en servent de bras armé : il faut bien suivre qui est qui et à quelle époque par rapport à l'action ! Les connaisseurs de l'auteur balaieront d'un revers de la main ces considérations, mais les nouveaux venus risquent d'être largués. De plus, à force de céder à l'allusif, John Connolly n'échappe parfois pas au procédé un peu facile pour pimenter le tout (de nombreuses fois, les personnages sentent une "présence maléfique" qui ne se matérialise jamais). Le tout jusqu'à une conclusion un brin précipitée par rapport à ce qui l'y a amenée, avec quelques légères invraisemblances, mais ménageant un passage d'épouvante pure digne d'un film d'angoisse japonais. Comme toujours, là où Connolly excelle, c'est dans le style à la fois "dur à cuire" et littéraire, et cette atmosphère pesante au fantastique diffus, que ce soit pour décrire la grande ville ou la forêt où se passe une partie de l'action. Un sentiment de malaise sous-jacent et de corruption lente qui se permet des traits d'humour bien sentis (la visite à un "bar à nichons" particulièrement déprimant...). Précisons également que la traduction de Jacques Martinache est irréprochable - surtout que rendre le style de John Connolly ne doit pas être évident ! Et espérons que l'auteur, qui a fini par imposer sa voix si particulière, parviendra à se renouveler...

Citation

Comme tant d'autres qui proclamaient leur 'respect de la vie', Tate ne respectait que la vie recroquevillée dans le ventre d'une femme. Si elle sortait de ce ventre et commettait plus tard un crime, il était tout à fait justifié de l'éliminer avec une seringue.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 13 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page