Menace à Olympie

L'enfer, c'est les autres. L'horreur, c'est pas moi, répète Marc Dutroux. Depuis l'enfance.
Agnès Grossmann - L'Enfance des criminels : Marc Dutroux, Patrice Alègre, Émile Louis, Guy Georges...
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 15 novembre

Contenu

Roman - Aventure

Menace à Olympie

Historique - Complot MAJ jeudi 23 mai 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 6,6 €

Alain Surget
Paris : Flammarion jeunesse, mars 2013
383 p. ; 18 x 13 cm
ISBN 978-2-0812-8819-5

Athlète dans nid de scorpions

Athènes, 444 avant Jésus Christ, Jason est un athlète décidé à remporter la victoire aux jeux Olympiques, et à représenter sa ville avec honneur. L'ensemble de sa famille le soutient, de son père simple potier dans le quartier Céramique, à sa sœur jumelle Circé. Il s'entraine sur l'Acropole en construction. Un soir pourtant, il entend une discussion entre trois hommes qui préparent un complot contre Phidias le sculpteur et Périclès qui dirige la ville. Malheureusement, il n'est pas assez discret, les malfrats le prennent sur le fait et il a tout juste le temps de s'enfuir. Les hommes sont prêts à tout pour éliminer ce témoin gênant. Jason doit partir pour Elis, s'entrainer avec les autres athlètes avant les jeux Olympiques... Mais même là-bas, la menace le poursuit. Circé, restée dans la capitale veut mener l'enquête malgré sa condition de jeune fille qui limite sa liberté de mouvement. Elle est prête à prendre de gros risques, à prouver son courage face à l'adversité.
Les passionnés de l'antiquité grecque vont apprécier ce roman qui les plongeront dans la société antique avec force détails et précisions, son fonctionnement, ses lois, ses jeux, sa façon de manger, et surtout sur l'inégalité entre les hommes et les femmes confinées au gynécée. On découvre la vie quotidienne des divers membres de la cité, pauvres, riches, commerçants. Cette lecture, à la fois distrayante et bien documentée accompagne idéalement le programme d'histoire de 6e. On peut juste reprocher au roman traîner en longueur...

Citation

Je me sens utile : je te fais rire.

Rédacteur: Valérie Sebag mercredi 22 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page