Wiggins : Un rival pour Sherlock Holmes

Je terminai le dossier du Poète et le repris encore une fois en espérant avoir raté quelque chose – disons le petit détail qui allait tout mettre en perspective. Le détail inaperçu ou incompris qui donne la solution du puzzle, ça arrive.
Michael Connelly - Los Angeles River
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 08 avril

Contenu

Roman - Policier

Wiggins : Un rival pour Sherlock Holmes

Braquage/Cambriolage - Disparition - Victorien MAJ mardi 04 juin 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 11 ans

Prix: 4,95 €

Béatrice Nicodème
Scénario adapté de l'œuvre de Arthur Conan Doyle
Olivier Desvaux (illustrateur de couverture)
Paris : LGF, avril 2013
192 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-01-323644-7
Coll. "Policier", 1001

Sherlock Holmes ressuscité

Wiggins est un vendeur de journaux, si les titres accrochent, il a de bonne chance de manger chaud le soir. Sa mère gagne difficilement sa vie, son père a fait naufrage à bord du Francis Drake. Le jeune homme habite une chambre minable du quartier de Whitechapel à Londres. À l'occasion, Sherlock Holmes en personne fait appel à lui pour l'aider dans ses enquêtes. Wiggins y a pris goût et est devenu détective. Il aimerait bien prouver au grand homme qu'il en est plus que capable au lieu de jouer les seconds rôles. Un matin, il apprend par la presse qu'un survivant du Francis Drake a été retrouvé sur une île déserte, il espère qu'il s'agit de son père, mais il n'en est malheureusement rien.... Un certain Monsieur Black vient le trouver et lui annonce que le survivant du naufrage s'appelle Monsieur Charleston et qu'il aurait dépouillé son père et lui-même d'une somme énorme qu'ils avaient tous trois gagné au jeu. Wiggins se met sur la piste de ce M. Charleston et se voit déjà riche, mais il doit enquêter sur deux fronts car Sherlock Holmes a aussi besoin de lui pour un vol à l'Amirauté.... Wiggins affronte le danger courageusement car on en veut à sa vie.
Nous voilà devant un très bon roman policier, il se lit bien et même se dévore, il ne nous oblige pas à connaître les enquêtes de Sherlock Holmes, mais on savoure le texte davantage lorsque c'est le cas. On retrouve le Londres de Intitulé du lien et de Jack l'Éventreur et bien sûr, l'univers de Sherlock Holmes, de son docteur Watson et de Baker Street cher à Conan Doyle.

Citation

Je crois que j'ai passé le reste de la journée à courir dans les rues de Londres.

Rédacteur: Valérie Sebag jeudi 30 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page