Joe l'implacable

Je ramasse une poignée de feuilles froides et humides et la serre de toutes mes forces. Je respire lourdement, rapidement, j'ai les mains qui tremblent, et je n'arrête pas de me demander : qui suis-je ?
Lucy Christopher - Attraction mortelle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 23 août

Contenu

DVD - Western

Joe l'implacable

Politique - Braquage/Cambriolage - Gang MAJ mercredi 05 juin 2013

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 12,9 €

Antonio Margheriti
Dynamite Joe - 1967
Alignan-du-Vent : Artus, mai 2013
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western européen"

Carton pâte

C'est très rare mais ça peut arriver : un critique, invité dans les bonus, ne dit pas de bien du film dont on lui demande de parler. C'est pourtant exactement ce que nous fait Curt Ridel au sujet de Joe l'implacable. Il ne nous annonce pas un chef d'œuvre. Enfant, il avait vu ce western et il n'en avait pas gardé un grand souvenir. Adulte, il a revu ce film et son opinion n'a… guère changé. Le film est-il si mauvais ? Non, car ce western offre son lot de séquences comiques et un ton décontracté qui font pardonner beaucoup de choses. Mais, le scénario, faiblard, tient en une phrase : l'agent Joe Ford doit veiller sur les convois d'or qui sont trop souvent volés. Le casting ne fait pas rêver : Joe Ford est une sorte de James Bond mâtiné de James West (Les Mystères de l'Ouest) et il utilise moult gadgets, avec une préférence avouée pour la dynamité, d'où son surnom de Dynamite Joe. Et ça tombe bien : Antonio Margheriti adore les explosions et les effets spéciaux qu'il réalise avec des maquettes et ça ne se voit pas du tout - je plaisante... Côté distribution, il se repose sur Rik Van Nutten, un Hollandais qui a le sourire de James Coburn et des costumes blancs que la poussière n'arrive même pas à salir, Barta Barri (Soleil rouge), Halina Zalewska (La Sorcière sanglante), Ricardo Palacios, John Guillermin, Paul Naschy, Renato Baldini, Santiago Rivero... On le voit : du gros calibre mais qui ne fait pas boum !

Bande-annonce en italien :


Joe l'implacable (90 min.) : réalisé par Antonio Margheriti sur un scénario de M. del Carmine Martinez. Avec : Rick Van Nutter, Halina Zalewska, Mercedes Castro, Renato Baldini...
Bonus. Présentation de Curd Ridel. Bandes annonces. Diaporama.

Citation

Il n'est pas que fou, il est sourd aussi.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mercredi 05 juin 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page