Mystère rue des Saints-Pères

Les deux choses à éviter dans l'Arctique, pensa-t-il. Le vent et l'angoisse.
Monica Kristensen - Vodka, pirojki et caviar
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 25 juin

Contenu

Roman - Policier

Mystère rue des Saints-Pères

Historique MAJ samedi 16 mai 2009

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7,4 €

Claude Izner
Paris : 10-18, mars 2003
288 p. ; 18 x 10 cm
ISBN 978-2-264-03491-5
Coll. "Grands détectives", 3505
Les enquêtes de Victor Legris, 1

Actualités

Ce qu'il faut savoir sur la série

Les enquêtes de Victor Legris débutent en juin 1889, alors que l’Exposition Universelle bat son plein. La tour Eiffel, qui vient d’être inaugurée, en est la principale attraction. Victor est libraire rue des Saints-Pères. Passionné par son métier, il est également attiré par la photographie naissante et par la résolution d’énigmes. Il devient enquêteur pour protéger Kenji, son associé, qu’il considère comme son père.
Pour cette série, forte en 2009 de huit volumes, les auteurs s’appuient sur des faits divers étranges, en général étonnants mais réels, qui nourrissent une intrigue, d’une excellente facture, impliquant de près ou de loin des proches de Victor. Parallèlement à ces enquêtes, Claude Izner développe une véritable saga domestique avec une augmentation significative du microcosme familial. Chaque livre est aussi le prétexte pour explorer un quartier pittoresque, pour en faire une visite très documentée. Cette série se distingue par la qualité et la précision quant à la reconstitution de l’époque, par la richesse des descriptions. Le style, l’écriture, la richesse du vocabulaire et des images lui donnent une tonalité particulière, une authenticité peu commune.

L'émergence d'un nouvel enquêteur

Victor Legris n'a pas encore trente ans quand il hérite de la librairie Elzevir que tenait son oncle, rue des Saint-Pères, à Paris. C'est avec Kenji, son associé qu'il considère comme son père, qu'il satisfait ainsi sa passion pour les livres. Victor a été convié par Marius Bonnet, le directeur de Passe-Partout, à fêter le cinquantième numéro du quotidien sur la tour Eiffel, l'attraction principale de L'Exposition Universelle qui vient d'être inaugurée. Deux choses vont alors bouleverser sa vie. D'abord la rencontre avec Tasha, la caricaturiste du journal, qui va l'entraîner dans une quête amoureuse tumultueuse. Puis l'attitude de Kenji. Pour le protéger, pour veiller sur lui, Victor va se lancer dans une enquête dont il est loin de soupçonner les implications.
Premier volet de la série, Mystère rue des Saints-Pères, place le décor, présente les principaux acteurs dans le cadre d'une intrigue astucieusement menée jusqu'à une chute surprenante. Claude Izner développe, autour d'un héros à la fragilité touchante, les fils d'une intrigue amoureuse et celles d'une série de morts mystérieuses tant dans leur cause que dans la liste des victimes. Les auteurs livrent à travers ce roman une reconstitution détaillée, étonnante de la vie des artistes avec Tasha, du travail des journalistes d'un quotidien à travers l'équipe du Passe-Partout. Mystère rue des Saints-Pères est un premier tome très réussi par ses personnages séduisants, une atmosphère parfaitement restituée par les auteurs et une écriture qui fait renaître des expressions populaires, des objets et de métiers oubliés.

Citation

... Victor sut au fond de lui qu'il empruntait un chemin dangereux. Il ne pouvait s'expliquer pourquoi il s'acharnait à fourrer son nez dans ces affaires.

Rédacteur: Serge Perraud dimanche 10 mai 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page