Arthus Bayard et les maîtres du temps

[...] imaginons que quelqu'un soit en mesure de contrôler la plupart des médias dans le monde et d'influencer l'enseignement que nous recevons, quel qu'il soit : pensez-vous qu'il pourrait être tenté d'inculquer aux autres une représentation biaisée de la réalité, qui puisse l'arranger, afin de servir ses propres intérêts ?
Jérôme Manierski - Ces mensonges qui arrangent
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 13 août

Contenu

Roman - Thriller

Arthus Bayard et les maîtres du temps

Fantastique - Complot MAJ jeudi 17 octobre 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 19,9 €

Laurent Bettoni
Paris : Don Quichotte, octobre 2013
350 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35949-102-9

Chronologiquement vôtre

Arthus est orphelin et vit depuis la mort de ses parents au sein de la famille Saint-Ange, des proches et associés de ses parents. Si la douleur est constamment là, il se plait beaucoup dans ce foyer, d'autant plus qu'en grandissant, il s'éprend de Lalie Saint-Ange, colérique mais tellement craquante. Pourtant, à l'occasion du neuvième anniversaire de la disparition de ses parents, Arthus fait un étrange rêve qui l'emmène dans le Paris des années 1910. Il est d'autant plus convaincu qu'il ne s'agissait pas que d'un rêve qu'il n'a aucune raison de pouvoir savoir ce à quoi la capitale ressemblait et qu'il se réveille avec un bleu dû à une effrayante confrontation. Rapidement, ces excursions dans le passé s'imposent dans son quotidien et il y entraine Lalie, puis Loreena, la gouvernante, et Tomaso, le chef cuisinier. Prometteur me direz-vous ? Pas tant que cela : s'il y a l'idée, la manière malheureusement n'est pas aussi convaincante.
On regrette ainsi la prépondérance de la narration qui rend très difficile de s'identifier aux personnages. Leurs répliques, souvent drôles et toujours révélatrices de leur personnalité, sonnent ainsi faux, les dialogues manquent de consistance et de réalisme. Arthus, Lalie, Loreena et Tomaso semblent en représentation, ils surjouent un rôle tout au long de ce roman. La crédibilité de leurs aventures s'en ressent : si l'ancrage historique tient visiblement très à cœur à Laurent Bettoni et est incontestablement l'un des immenses points forts de cette intrigue, l'impression que les personnages ne font que se superposer à ce contexte ne nous lâche pas tout au long de la lecture. Et de façon logique, certains passages deviennent bien longs.
Pourtant, l'idée de Laurent Bettoni est très engageante : des adolescents, leur gouvernante écossaise et leur chef cuisinier italien embarqués dans un voyage dans le temps de façon bien mystérieuse pour contrer les agissements d'un groupement industriel au service du redoutable démon Chronos. Si c'est Arthus qui est leur "véhicule" pour parcourir ainsi les couloirs du temps, le jeune garçon ne contrôle pas ce pouvoir et les voilà tous quatre coincés à différentes époques pour sauver différents inconnus dont les agissements auront pourtant des implications colossales dans le futur. L'occasion de découvrir le Paris de 1912, le pays minier de l'est de la France de l'immédiat après-guerre, et de rencontrer leurs idoles : Proust, Gabin, Conan Doyle...
Les aventures d'Arthus Bayard ne convainquent donc pas autant que la présentation pouvait le suggérer. Bien dommage si l'on considère la qualité de l'intrigue et des personnages, mais cela ne peut ici suffire à éviter une déception.

Citation

Il se força à respirer calmement et ferma les yeux pour faire le vide. Dans ces circonstances d'extrême gravité, où l'enjeu était leur vie, il était urgent... de prendre son temps.

Rédacteur: Catherine Thiéry vendredi 30 août 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page