Arthus Bayard et les maîtres du temps

La seule chose qui pourrait foirer maintenant serait que Paris Hilton achète un chat, ce qui ôterait mon livre des affiches, mais je vais espérer que tout se passe bien.
Karin Alvtegen - Ténébreuses
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Succession
Le Kimbavu est un État imaginaire d'Afrique Centrale isolé du monde et pourvu de son dictateur local....
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 30 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Arthus Bayard et les maîtres du temps

Fantastique - Complot MAJ jeudi 17 octobre 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 19,9 €

Laurent Bettoni
Paris : Don Quichotte, octobre 2013
350 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35949-102-9

Actualités

  • 18/10 Édition: Parutions de la semaine - 18 octobre
    Quelques valeurs sures au programme de cette semaine de parutions à commencer par un nouveau roman de Ken Bruen, Sur ta tombe. Alors que L'Espion qui venait du froid célèbre ses cinquante ans, John Le Carré n'en finit pas de reverdir au Seuil et nous revient avec Une vérité si délicate. Les éditions Rivages font le forcing sur Dave Zeltserman avec une réédition poche (qui est loin d'être exceptionnelle) et Trouver la faille, en grand format.
    En poche justement figure une fois n'est pas coutume un roman qui attire tout spécialement notre attention. Je veux parler du Roi fou du Népal, un "SAS" de Gérard de Villiers. À n'en pas douter l'un des tous derniers de la série, puisque l'auteur est mort dans la semaine. Sinon, les amoureux de romans policiers historiques ne seront pas à la peine entre deux habitués du genre : Boris Akounine et Peter Tremayne chez 10-18. Enfin, ceux qui les ont ratés en grand format pourront apprécier la version poche des romans de trois auteurs Jigal, Philippe Georget, Maurice Gouiran et Gilles Vincent.
    Pas grand-chose à se mettre sous la dent ou sous la couette en bandes dessinées et littératures jeunesse hormis peut-être une nouvelle revisitation d'Alib Baba et les quarante voleurs, et un roman qui flirte avec le fantastique de Renaud Mahric.
    Les documents sont multiples et variés, mais signalons Dans le ventre de la bête, de Jack Henry Abbott (Ring) et Le Gang des souris vertes, de Imen Ghouali (Hors collection), une histoire fort éloignée de la bibliothèque de la même couleur...

    Fictions adulte grand format :
    Rompre le silence, de Mechtild Borrmann (Le Masque, "Grands formats")
    Basse tension, de Jérémy Bouquin (du Lamantin, "Le Lamantin des profondeurs")
    Sur ta tombe, de Ken Bruen (Fayard, "Noir")
    L'Écorchée, de Donato Carrisi (Calmann-Lévy)
    Revanche, de Cat Clark (Robert Laffont, "R")
    Ligne de feu, de Jeffery Deaver (Les 2 terres)
    Le Printemps des enfants perdus, de Béatrice Égémar (Presses de la Cité, "Romans Terres de France")
    JDTV : jamais devant, toujours vivant, de Claude d'Elendi (Domus)
    L'Exquise nouvelle. La saison Mix and Match 3, Les aventures du concierge masqué, collectif (Exquise)
    L'Écharpe verte, de Michèle Fourquet (L'Harmattan, "Écritures")
    Un si gentil garçon, de Javier Gutiérrez (Autrement, "Litératures")
    Une vérité si délicate, de John Le Carré (Le Seuil, "Cadre vert")
    De certaines façons de mourir... 1, Les Années flétries, de Rafael Menjívar Ochoa (Cénomane, "& littérature")
    Le Testament Néfertiti, de Xavier Milan (City, "Thriller")
    Sous l'œil de Judas, de Régis Moreau (Les Nouveaux auteurs)
    Psycho Killer (Sonatine)
    Veuve noire, de Michel Quint (Archipel, "Cœur noir")
    Annecu ! mort en roue libre, de Gérald Richard (Cabédita, "Espace et horizon")
    Trouver la faille, de Dave Zeltserman (Rivages, "Thriller")

    Fictions adulte poche :
    L'Attrapeur de libellules, de Boris Akounine (10-18, "Grands détectives")
    Le Glaucome de Picardie, de Daniel Auna (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Ombres de Calais, d'Estele Brichet & Richard Brichet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Talons hauts rapprochent les filles du ciel, d'Olivier Gay (Le Masque, "Poche contemporain")
    Les Violents de l'automne, de Philippe Georget (Jigal, "Poche polar")
    Putains de pauvres !, de Maurice Gouiran (Jigal, "Poche polar")
    L'Horreur au cœur de la nuit, de Russell H. Greenan (Rivages, "Noir")
    La Séance, de John Harwood (Pocket, "Best")
    So much pretty, de Cara Hoffman (10-18, "Domaine policier")
    Le Dandy mourant, de Mari Jungstedt (Le Livre de poche, "Thriller")
    Impact, de Philip Kerr (Le Masque, "Poche contemporain")
    Le Dernier amour d'Arsène Lupin, de Maurice Leblanc (Le Livre de poche)
    Les Plus belles aventures d'Arsène Lupin, de Maurice Leblanc (Le Livre de poche, "Majuscules")
    Et si c'était lui ?, de Gerald Messadié (Archipoche, "Archipoche")
    Petit oiseau du ciel, de Joyce Carol Oates (Points)
    L'Orgueil du diable : un serial killer dans le Vieux-Nice, de Brigitte Rico (Baie des anges, "Noir Méditerranée")
    Célébrité du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Littérature générale. Roman")
    La Honte leur appartient, de Maud Tabachnik (Le Masque, "Poche contemporain")
    Les Enquêtes de l'inspecteur Ian Rutledge de Scotland Yard, de Charles Todd (J'ai lu, "Thriller")
    Le Cavalier blanc, de Peter Tremayne (10-18, "Grands détectives")
    Le Roi fou du Népal, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Parjures, de Gilles Vincent (Jigal, "Poche polar")
    La Main noire, de Robert Vincent (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Crimes sans importance, de Dave Zeltserman (Rivages, "Noir")

    Fictions adulte grands caractères :
    La Veuve noire de Pornic, de Jean-Pierre Bathany (Corps 16, "Police")
    Le Coup de filet, d'Andrea Camilleri (Corps 16, "Littera")
    Une chanson douce, de Mary Higgins Clark (VDB)
    Ça chauffe à Marseille, d'Alain Couprie (Corps 16, "Police")
    Une invitée indésirable, de Louise Douglas (VDB)
    Mauvais sort dans le Trégor, de Bernard Enjolras (Corps 16, "Police")
    La Sœur de l'ombre, de Patricia J. MacDonald (VDB)
    Une amitié assassine, d'Alex Marwood (VDB)

    Bandes dessinées :
    Crépuscule, de Roberto Aguirre-Sacasa & Mike Perkins (Delcourt, "Contrebande")
    Disparitions au stade, de Bruno Bertin (P'tit Louis)
    New Moscow. 2, de Corbeyran & Nicolas Otéro (Glénat, "Grafica")
    Lies Pieds nickelés s'en vont en guerre, de Louis Forton (La Librairie Vuibert
    Je suis légion : l'intégrale, de Fabien Nury & John Cassady (Humanoïdes associés, "Humanoids")
    Dark country, de Thomas Ott (Apocalypse)
    Durango : intégrale. 4, de Yves Swolfs & Thierry Girod (Soleil)

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Les Enquêtes du Père Noël, de Corinne Boutry & Nathalie Janer (Clochettes)
    Les Enquêtes du Bonhomme de neige, de Nathalie Janer (Clochettes)
    Marcel, de Claire Juarez & Chiara Arsego (Marmaille et compagnie)

    Fictions jeunesse :
    Arthur Bayard et les maîtres du temps, de Laurent Bettoni (Don Quichotte)
    Ali-Baba et les quarante voleurs, de Madeleine Brunelet (Père Cator-Flammarion, "Les Classiques du Père Castor")
    Fugueuses, de Sylvie Deshors (Le Rouergue, "DoAdo")
    L'Énigme de l'homme masqué, de Emma Kennedy (Casterman, "Roman")
    L'Attaque du Pizz'Raptor, de Renaud Marhic (P'tit Louis, "Roman jeunesse")
    Nom de code Pompidou, de Véronique Massenot & Frédéric Sochard (L'Élan vert, "Pont des arts")
    Big easy, de Ruta Sepetys (Gallimard jeunesse, "Scripto")

    Cinéma, télévision & radio :
    The Godfather family album, par Paul Duncan (Taschen)
    Psycho : la leçon d'iconologie d'Alfred Hitchcock, de Luc Vancheri (Vrin, "Philosophie et cinéma")

    Criminologie & prison :
    Dans le ventre de la bête, de Jack Henry Abbot (Ring)
    Officines : les cabinets noirs de Jacques Chirac, de Frédéric Charpier (Le Seuil, "Essai")
    Le Gang des souris vertes : l'histoire de quatre Arsène Lupin des temps modernes qui ont dévalisé les transports de fonds..., de Imen Ghouali (Hors collection)
    Tapie, le scandale d'État, de Laurent Mauduit (Stock, "Stock document")
    Rançons : enquête sur le business des otages, de Dorothée Moisan (Fayard, "Documents")
    Les Liens du sang : deux frères flics & truands, de Bruno Papet & Michel Papet (J'ai lu, "Document")
    Minuit en Sicile, de Peter Robb (Nevicata)
    Pour une poignée de cerises : itinéraire d'un voyou pas comme les autres, de Edmond Vidal & Edgar Marie (J'ai lu, "Document")

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    La Police de l'écriture : l'invention de la délinquance graphique : 1852-1945, de Philippe Artières (La Découverte, "Sciences humaines et sociales")
    Devenir gendarme, de Christophe Dubois (ETAI, "Profession")
    Devenir sapeur-pompier, de Christophe Dubois (ETAI, "Profession")
    Raisons d'État : police et renseignement, de Roger Marion (La Martinière)
    Terorismes : histoire et droit, sous la direction de Mireille Delmas-Marty & Henry Laurens (CNRS, "Biblis")
    Liens : Les Violents de l'automne |Impact |Le Coup de filet |Sur ta tombe |Basse tension |Veuve noire |Trouver la faille |Ken Bruen |Donato Carrisi |Jeffery Deaver |John Le Carré |Michel Quint |Boris Akounine |Olivier Gay |Philippe Georget |Maurice Gouiran |Mari Jungstedt |Philip Kerr |Maurice Leblanc |Joyce Carol Oates |Maud Tabachnik |Peter Tremayne |Gilles Vincent |Éric Corbeyran |Fabien Nury |Laurent Bettoni |Sylvie Deshors |Renaud Marhic |Jean-Pierre Bathany |Bernard Enjolras |Patricia McDonald

Chronologiquement vôtre

Arthus est orphelin et vit depuis la mort de ses parents au sein de la famille Saint-Ange, des proches et associés de ses parents. Si la douleur est constamment là, il se plait beaucoup dans ce foyer, d'autant plus qu'en grandissant, il s'éprend de Lalie Saint-Ange, colérique mais tellement craquante. Pourtant, à l'occasion du neuvième anniversaire de la disparition de ses parents, Arthus fait un étrange rêve qui l'emmène dans le Paris des années 1910. Il est d'autant plus convaincu qu'il ne s'agissait pas que d'un rêve qu'il n'a aucune raison de pouvoir savoir ce à quoi la capitale ressemblait et qu'il se réveille avec un bleu dû à une effrayante confrontation. Rapidement, ces excursions dans le passé s'imposent dans son quotidien et il y entraine Lalie, puis Loreena, la gouvernante, et Tomaso, le chef cuisinier. Prometteur me direz-vous ? Pas tant que cela : s'il y a l'idée, la manière malheureusement n'est pas aussi convaincante.
On regrette ainsi la prépondérance de la narration qui rend très difficile de s'identifier aux personnages. Leurs répliques, souvent drôles et toujours révélatrices de leur personnalité, sonnent ainsi faux, les dialogues manquent de consistance et de réalisme. Arthus, Lalie, Loreena et Tomaso semblent en représentation, ils surjouent un rôle tout au long de ce roman. La crédibilité de leurs aventures s'en ressent : si l'ancrage historique tient visiblement très à cœur à Laurent Bettoni et est incontestablement l'un des immenses points forts de cette intrigue, l'impression que les personnages ne font que se superposer à ce contexte ne nous lâche pas tout au long de la lecture. Et de façon logique, certains passages deviennent bien longs.
Pourtant, l'idée de Laurent Bettoni est très engageante : des adolescents, leur gouvernante écossaise et leur chef cuisinier italien embarqués dans un voyage dans le temps de façon bien mystérieuse pour contrer les agissements d'un groupement industriel au service du redoutable démon Chronos. Si c'est Arthus qui est leur "véhicule" pour parcourir ainsi les couloirs du temps, le jeune garçon ne contrôle pas ce pouvoir et les voilà tous quatre coincés à différentes époques pour sauver différents inconnus dont les agissements auront pourtant des implications colossales dans le futur. L'occasion de découvrir le Paris de 1912, le pays minier de l'est de la France de l'immédiat après-guerre, et de rencontrer leurs idoles : Proust, Gabin, Conan Doyle...
Les aventures d'Arthus Bayard ne convainquent donc pas autant que la présentation pouvait le suggérer. Bien dommage si l'on considère la qualité de l'intrigue et des personnages, mais cela ne peut ici suffire à éviter une déception.

Citation

Il se força à respirer calmement et ferma les yeux pour faire le vide. Dans ces circonstances d'extrême gravité, où l'enjeu était leur vie, il était urgent... de prendre son temps.

Rédacteur: Catherine Thiéry lundi 09 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page