La Rivière sanglante

L'inconvénient des petites villes, on connaît les gens qu'on arrête, on connaît leur mère. En l'espèce, on couche avec, même si bien sûr c'était plus que ça.
Philipp Meyer - Un arrière-goût de rouille
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

DVD - Western

La Rivière sanglante

Ethnologique - Corruption - Complot MAJ jeudi 03 octobre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Nathan Juran
Drums Across the River - 1954
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, septembre 2013
1 DVD VOST-VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Prospection guerrière

Dans une ville minière au bord d'un fleuve, l'or vient à manquer et conduit ses prospecteurs tout droit à la faillite. De l'autre côté du fleuve, les Utes respectent les traités de paix, mais sont installés sur des gisements d'or inexploités. Une bande de mercenaires menés par l'impitoyable et machiavélique Frank Walker (Lyle Bettger, cantonné aux rôles de méchants vraiment méchants comme dans Rendez-vous à OK corral, de John Sturges), aux ordres de la ville de Denver et de ses riches négociants, entend provoquer un conflit afin que l'armée intervienne et massacre les Utes ou bien les envoie dans une réserve. Sur leur chemin, l'impétueux et impulsif Gary Brannon. Et pourtant, il a vu sa mère mourir d'une flèche lancée par l'un des braves (alors ivre) de ce peuple, et au début du film de Nathan Juran, il est l'un des leaders d'une petite caravane qui traverse le fleuve afin d'exploiter l'un des gisements d'or. Seulement, à mesure que le film déroule une thématique ethnologique, il en apprend plus sur les Utes, leurs valeurs, et leur notion de justice. Une fois en travers de Walker et de sa clique, il tombe dans une sordide machination avec son père pris en otage, une diligence attaquée, et une mise en scène visant à accuser les Indiens. Malheureusement pour Walker, derrière Brannon se cache difficilement Audy Murphy, le vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui du haut d'un tank et armé d'une mitrailleuse (ou mitraillette, on ne sait pas trop) aurait tué deux cent quarante Allemands. Ce n'est donc pas un homme seul qui lui fait peur. D'autant qu'il a dans le regard cette froideur qui hypnotise, et qu'elle est particulièrement bien exploitée, dans un scénario certes pas novateur mais qui tient agréablement bien la route, par Nathan Juran, ancien décorateur de génie, dans cette rivière qui n'a de sanglant que le titre, qui est tout en rythme et qui dure à peine soixante-dix minutes, le temps de montrer la conquête de l'Ouest sous un autre angle, avec la traitrise de certains blancs, sans pour autant avoir les couleurs de la propagande. La lutte à distance que s'offrent Audie Murphy et Lyle Bettger est jouissive à souhait, perturbée un temps par l'arrivée d'un troisième larron as de la gâchette, adepte du maniement de la fourche, et véritable brute, Morgan (Hugh O'Brian, l'un des meilleurs amis de John Wayne, qui débuta dans les comédies sauce vaudeville "Abbott et Costello" avant d'incarner Wyatt Earp dans la série produite pour ABC The Life and Legend of Wyatt Earp, et d'embrayer sur une brillante carrière à la télévision). Morgan éliminé, une étape vers le retour à l'ordre est franchie. Le reste est une chevauchée solitaire d'Audie Murphy en terrain connu avec des alliés de circonstance.

La Rivière sanglante (78 min.) : réalisé par Nathan Juran sur un scénario de John K. Butler. Avec : Audie Murphy, Walter Brennan, Lyle Bettger, Lisa Gaye, Hugh O'Brian, Mara Corday, Jay Silverrheels, Emile Meyer...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Portrait d'Audy Murphy. Bande-annonce.

Citation

Sans guerre, pas d'armée, pas d'Utes enfermés, et pas de contrat pour que nos amis fournissent la réserve. Et pas de prospection dans les monts San Juan non plus !

Rédacteur: Julien Védrenne samedi 07 septembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page