Infiltré au cÅ“ur de la mafia

Promesse d'Anouk qui démêle tout, l'enquête s'annonce être un costaud casse-tête.
Mymi Doinet - Un cheval si génial
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Mémoires - Espionnage

Infiltré au cœur de la mafia

Géopolitique - Mafia - Infiltration MAJ vendredi 04 octobre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,95 €

Marc Fiévet
Avec la collaboration d'Olivier-Jourdan Roulot
Préface d'Abdel Raoul Dafri
Postface d'Yves Bonnet
Jean-Henri Hoguet (avant-propos)
Paris : Hugo & Cie, août 2013
334 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7556-1366-7
Coll. "Doc"

L'État indigne...

Marc Fiévet a infiltré avec succès les réseaux des narcotrafiquants pendant sept ans pour le compte des douanes françaises, pour en récolter des années de prison, à l'étranger comme en France, les douanes ayant refusé de révéler à la Justice son véritable statut d'infiltré. L'histoire est terrifiante, tragique, sordide. Consignée ici jusque dans ses moindres détails, les yeux dans les yeux, les siens, les nôtres, livrant les noms de tous les protagonistes de cette méprisable Affaire d'État, explicitant l'infamie bureaucratique et la pusillanimité des Charasse, Fabius, Copé, DSK, de Montebourg, les uns après les autres évasifs après l'avoir soutenu et lui avoir promis leur secours, plus soucieux au final de leur carrière que du sort d'un commis de la République honteusement manipulé. Marc Fiévet raconte son histoire sans rien cacher, les yeux dans les yeux, les siens, ceux d'un homme usé prématurément. Le témoignage est convaincant, poignant, celui d'une victime, proie d'une sale guerre, sacrifiée on ne sait trop pourquoi en définitive, sinon sur l'autel de la suffisance des Hauts Fonctionnaires français, fondamentalement animés par un profond mépris du citoyen lambda. Le témoignage est hallucinant, donne froid dans le dos à révéler l'énorme capacité de nuisance d'un État hors contrôle, capable d'annihiler, de détruire, de tuer au mépris de ses propres principes. 97 arrestations à son compte, des tonnes de saisies de drogues, une dernière opération mal montée par les services des douanes, et voilà Marc Fiévet abandonné aux premières loges, sacrifié sans vergogne... On y découvre ce personnel de la République qui s'adonne serein aux ors de la République dans la certitude de n'avoir jamais à donner de compte à personne… Les récits de ses entretiens avec Charasse sont édifiants, révélant un potentat plein d'une morgue toute gouvernementale, s'abritant confortablement derrière son personnage de maquignon à gros cigare, féru du luxe républicain et dissertant toute honte bue sur les limites du pacte républicain qui semble ne pas le concerner de très près... On découvre, stupéfait, les méthodes de voyous des douanes françaises et leurs manies des caisses noires, ponctionnant à tout va l'argent et les biens de la mafia... Des pratiques très peu républicaines en somme, qui donnent singulièrement à penser de cette réforme de l'État tant promise !

Citation

Fresnes est un monument de souffrance. On a réussi ici l'œuvre absolue. L'annihilation de l'individu.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 04 octobre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page