B. Monkey

Existait-il un meilleur système ? Je n'avais pas le courage d'y réfléchir et je suis une fois de plus allée réexpédier un type derrière les barreaux pour quelques mois.
Leena Lehtolainen - La Spirale de la mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 09 avril

Contenu

DVD - Thriller

B. Monkey

Braquage/Cambriolage MAJ jeudi 24 octobre 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 3,5 €

Michael Radford
B. Monkey - 1997
Paris : TF1, septembre 2002
1 DVD VOST-VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Monnaie de singe

Sur la jaquette, ce n'est pas évident évident. Si le film s'appelle B. Monkey, c'est parce que l'héroïne se prénomme Béatrice et qu'elle porte sur l'épaule un énorme tatouage de singe. Lequel a disparu sur les photos qui mettent en avant l'irréprochable silhouette d'Asia Argento, qui incarne Béatrice (que l'on prononcera à l'italienne parce que c'est Asia). Elle était toute jeune, la fille de Dario. Vingt-deux ans à tout casser, mais déjà une quinzaine de films à son actif, un impressionnant tatouage que l'on n'oublie pas (je parle du vrai) et un caractère bien trempé que l'on retrouve chez son personnage, braqueuse hors pair, qui décide de raccrocher. Au même moment ou presque, elle tombe amoureuse d'un instit à lunettes, le genre de type pour qui boire un verre au bout de la rue doit ressembler à un défi hors du commun mais passons. Asia s'amourache donc de lui, alors qu'elle avait l'habitude de bosser en trio avec deux bellâtres qui n'ont d'yeux que pour elle. Mais non, ils ne sont pas pour elle. Asia est capable de vivre à cent à l'heure mais côté cœur, elle préfère un type qui a ses vacances scolaires et qui doit triper de trouver un mot compte triple le soir, au coin du feu. Soit. Nous, on n'y croit pas, mais passons car le passé remonte vite à la surface et Asia, pardon Béatrice, va devoir repartir pour un casse, revoir ses anciens complices qui ont divers problèmes et s'exiler au milieu de nulle part. Mais ça n'y changera rien, et tout finira dans le sang... Car ici, on est en plein thriller (c'est marqué sur la tranche du boitier) mais bon, on est aussi dans une bluette et Michael Radford navigue sans cesse entre les deux. Alors, il signe quelques jolies scènes, quelques autres assez efficaces (le final notamment) ou amusantes, il trouve de magnifiques décors de campagne. Mais, à force d'hésiter entre deux genres, son B. Monkey ne décolle jamais vraiment. Alors, on regarde paisiblement les personnages évoluer devant nos yeux : Asia en maîtresse femme affirmer un tempérament aussi volcanique que romantique, Jonathan Rhys Meyers nous faire sa crise d'ado mal dans sa peau, Ruper Everett jouer dans son habituel registre plein d'ironie, Jared Harris se la donner en bourreau des cœurs. Et si le film se laisse voir, il se laisse aussi oublier très vite.

B. Monkey (90 min.) : réalisé par Michael Radford sur un scénario de Chloe King, Michael Radford & Michael Thomas d'après le roman éponyme de Andrew Davis. Avec : Asia Argenta, Jared Harris, Rupert Everett, Jonathan Rhys Meyers...
Bonus. Filmographies.

Citation

Tu attires les ennuis. Plus vite tu t'en vas, mieux c'est.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur jeudi 24 octobre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page