Le Sang de la trahison

Quand on veut une chose, il faut se concentrer et y penser très fort... Et alors, tout peut arriver.
Patrick Mosconi - J'ai tué mon prof !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 21 juillet

Contenu

Roman - Policier

Le Sang de la trahison

Tueur en série - Assassinat - Procédure MAJ vendredi 29 novembre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 8,9 €

Hervé Jourdain
Paris : Fayard, novembre 2013
448 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-213-67728-6
Coll. "Policier"

Actualités

  • 23/05 Édition: Parutions de la semaine - 23 mai
  • 22/11 Édition: Parutions de la semaine - 22 novembre
    Après des mois de publication intensive, cette semaine permet de "respirer". Bien sûr, on retrouve quelques honnêtes et habitués artisans du livre tels le duo Søren Hammer & Lotte Hammer, Liza Marklund ou encore Nele Neuhaus, bien sûr l'on ne peut que s'enthousiasmer de la parution du nouveau roman de Jérémie Guez, bien sûr l'on ne peut que apprécier la réédition même si en grand format de La Carverne des idées, œuvre magistrale de José Carlos Somoza, mais au final l'impression qui demeure c'est que pour une fois l'on n'est guère submergé par les romans. Quelques Michael Connelly sont réédités en poche tout comme Le Condottière, de Georges Perec (assez indigeste, à lire plus comme une curiosité, ce qu'il est dans les faits). Le Prix du Quai des Orfèvres 2014, attribué à Hervé Jourdain, sort en poche aux éditions Fayard. Il y a quelques perles à dégotter peut-être du côté de James Sallis ou de Pascal Garnier ou encore de Keigo Higashino.
    La grande parution c'est avant tout et sans contestation possible l'adaptation DU roman de James Ellroy Le Dahlia noir, par Matz, Fincher et Hyman en bande dessinée dans la collection "Rivages-Casterman-noir". Un grand roman ne signifie pas une grande bande dessinée, mais dans le cas qui nous intéresse, avec l'apport du talentueux Myles Hyman dont les cases figent bien l'époque, c'est chose faite et certaine.
    Pour le reste, notons deux essais dans la catégorie cinéma pour les fanas de mauvais genres et de série B. Ajoutons une murder party, qui s'impose à l'approche des fêtes, et des ouvrages aux thématiques captivantes chez De Borée dans leur collection "Histoire & documents".
    À vous de choisir !

    Fictions adulte grand format :
    100.000 dollars pour l'Everest, de Yves Ballu (du Mont-Blanc)
    Le Boucher de Collioure, de Marie-France Barbet & Anne-Marie Roméro (Mare Nostrum, "Polar historique")
    Rouge encore, de Anders Bodelsen (Autrement, "Littérature noire")
    Les Souriants, de Miranda L. Coldepiee (du Malin, "Polar noir & rouge")
    Les Tables des Templiers, de Adrian Dawson (Le Cherche midi)
    Booza, de Jean-Claude Guégan (Presses du Midi, "L'Illusion")
    Du vide plein les yeux, de Jérémie Guez (La Tengo)
    Le Cercle des cœurs solitaires, de Søren Hammer & Lotte Hammer (Actes Sud, "Actes noirs")
    Dark secrets, de Michael Hjorth & Hans Rosenfeldt (Prisma media)
    Le Loup rouge, de Liza Marklund (Hachette, "Blackmoon. Thriller")
    Vent de sang, de Nele Neuhaus (Actes Sud, "Actes noirs")
    La Caverne des idées, de José Carlos Somoza (Actes Sud, "Actes noirs")
    Le Pirate philippin, de Helle Vincentz (Prisma media, "Prisma noir")
    Le Père Denoël est-il une ordure ?, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué)

    Fictions adulte poche :
    Terreur mortelle, de Allison Brennan (J'ai lu, "Pour elle. Romantic suspense")
    Le Cercle maudit de Brocéliande, de Jacques Caouder (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Une écharde au cœur, de Jean-François Coatmeur (Le Livre de poche, "Policier")
    Créance de sang, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Deuil interdit, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Du plomb pour ces demoiselles, de Frédéric Dard (Pocket)
    Le Garçon dans le chêne, de Fredrik Ekelund (Folio, "Policier")
    Trop près du bord, de Pascal Garnier (Points, "Roman noir")
    Le Prix à payer, de Soren Hammer & Lotte Hammer (Babel, "Noir")
    Un café maison, de Keigo Higashino (Babel, "Noir")
    Le Sang de la trahison, de Hervé Jourdain (Fayard, "Policier")
    Blanche-Neige doit mourir, de Nele Neuhaus (Babel, "Noir")
    Dies irae, de John C. Patrick (Lokomodo, "Zone d'ombres")
    Le Condottière, de Georges Perec (Points)
    Salt River, de James Sallis (Folio, "Policier")
    Cour d'assises, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    Seuls les morts ne rêvent pas, de Vidar Sundstøl (Points, "Roman noir")
    Le Roi lézard, de Dominique Sylvain (Points, "Policiers")
    Désert barbare, de Maud Tabachnik (Le Livre de poche, "Policier")
    Le Monogramme de perles, de Josephine Tey (10-18, "Grands détectives")
    Le Silence, de Jan Costin Wagner (Babel, "Noir")

    Bandes dessinées :
    Bob Binn contre XYZ. 1, de Jacques Acar, André-Paul Duchâteau & Édouard Aidans (Pan-Pan)
    Hero corp. 2, Chroniques, de Simon Astier (Soleil, "Soleil French Comics")
    Dernières cartouches, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Le Grand final, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Le Grand nettoyage, de Brian Azzarello & Eduardo Risso (Urban comics, "Vertigo classiques")
    Partie de chasse, de Enki Bilal & Pierre Christin (Casterman)
    Colorado story : édition de luxe, de Raoul Cauvin & Willy Lambil (Dupuis)
    Bob Fish, de Yves Chaland (Humanoïdes associés)
    Paris, mon amour, de David Chauvel & Hervé Boivin (Dargaud)
    Le Scorpion : intégrale. 2, de Stephen Desberg & Enrico Marini (Dargaud)
    Blacksad. 5, Amarillo, de Juan Diaz Canales & Juanio Guarnido (Dargaud)
    Les Zombies n'existent pas, de Sylvain Escallon (Sarbacane)
    Casanova au service de l'EMPIRE. 2, Gula, de Matt Fraction, Gabriel Bá & Fabio Moon (Urban comics, "Urban indies")
    Fanch Karadec : l'enquêteur breton. 3, La Disparue de Kerlouan, de Stéphane Heurteau & Sébastien Corbet (Vagabondages)
    L'Amérique contre-attaque, de Mark Jennison & Gerardo Balsa (Zéphyr BD)
    Bouncer. 9, And back, de Alexandro Jodorowsky & François Boucq (Glénat, "Grafica")
    Borgia : l'intégrale, de Alexandro Jodorowsky & Milo Manara (Glénat)
    Des cheminots en enfer, de Thierry Lamy & Cédric Hervan (Zéphy BD)
    Belleville story : intégrale, de Arnaud Malherbe & Vincent Perriot (Dargaud)
    Shanghai devil. 2, de Gianfranco Manfredi (Clair de lune, "Petit Pierre & Ieiazel")
    Le Dahlia noir, de Matz, David Fincher & Myles Hyman (Casterman, "Rivages-Casterman-noir")
    La Main qui nourrit, de Matz & Luc Jacamon (Casterman, "Ligne rouge")
    L'Amour à mort, de Ondine Millot & Angelo Di Marco (Steinkis, "Sans filtre")
    Cherub mission. 1, 100 jours en enfer, de Robert Muchamore, Ian Edginton & John Aggs (Casterman, "Les Grands formats")
    Wunderwaffen. 4, La Main gauche du Führer, de Richard D. Nolane & Milorad Vicanovic-Maza (Soleil)
    L'Affaire Francis Blake, de Jean Van Hamme & Ted Benoit (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer : d'après les personnages d'Edgar P. Jacobs")
    North Pole, de Frédéric Zumbiehl, Alexandre Paringaux & Matthieu Durand (Zéphyr BD)

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Le Nuage policier, de Christoph Neumann (École des loisirs, "Lutin poche")

    Cinéma, télévision & radio :
    Les Méchants dans le cinéma d'horreur, de Arnaud Bordas (Huginn & Munin)
    Eroll Flynn : biographie, filmographie, de Georges Di Lallo (Riveneuve, "Cinéma")

    Jeux et divertissements :
    Murder party à Manhattan, d'Olivier Bourgeois (Marabout, "Boîte à...)

    Criminologie & prison :
    Les Nouvelles affaires criminelles politiques, de Vincent Brousse & Philippe Grandcoing (De Borée, "Histoire & documents")
    Papillon, de Henri Charrière (Retrouvées)
    L'Histoire vraie de la mafia israélienne : Tel-Aviv, Paris, Anvers, New York... enquête au cœur de la criminalité organisée de l'État hébreu, de Serge Dumont (La Manufacture de livres)
    Du sang sur l'histoire, de Frank Ferrand (J'ai lu)
    La Liste noire des multinationales, de Philippe Laget (L'Harmattan)
    Les Grandes affaires criminelles du rail, de Jean-François Miniac (De Borée, "Histoire & documents")
    Délinquants et victimes : la traite des enfants d'Europe de l'Est en France, de Olivier Peyroux (Non lieu)
    Les Génies du mal : 20 crimes parfaits, de Jacques Pradel (Télémaque, "Grand document")
    La Criminalité en France, de Christophe Soullez (Documentation française, "Regard d'expert")


    Liens : Le Garçon dans le chêne |Le Prix à payer |Salt River |Le Roi Lézard |Belleville Story 1 - Avant minuit |Belleville Story 2 - Après minuit |Les Grandes affaires criminelles du rail |Les Nouvelles affaires criminelles politiques |Le Tueur, 12. La Main qui nourrit |Vent de sang |Deuil interdit |Anders Bodelsen |Jérémie Guez |Liza Marklund |Nele Neuhaus |Gordon Zola |Jean-François Coatmeur |Michael Connelly |Frédéric Dard |Fredrik Ekelund |Pascal Garnier |Keigo Higashino |Hervé Jourdain |John C. Patrick |James Sallis |Georges Simenon |Vidar Sundstøl |Dominique Sylvain |Maud Tabachnik |Josephine Tey |Jan Costin Wagner |Pierre Christin |Stephen Desberg |François Boucq |Vincent Perriot | Matz |Miles Hyman |Arnaud Malherbe |Luc Jacamon |Angelo di Marco |Robert Muchamore |Christophe Soullez

  • 20/11 Musique: Musique des Gardiens de la paix - décembre 2013

Prix du Quai des Orfèvres 2014

La remise du Prix du Quai des Orfèvres 2014 a une résonance particulière car elle se situe dans la commémoration du centenaire de la Police Criminelle de Paris. Sa proclamation ne s'est pas déroulée au lieu habituel, mais sous l'immense "Barnum" installé sur le Champ de Mars, devant l'École Militaire. L'annonce du lauréat a été faite par le Préfet de Police lui-même, en présence du médiatique parrain du Prix 2014 : Jean Dujardin. Le jury a dû choisir entre soixante-treize manuscrits avant de retenir le présent roman. Celui-ci est l'œuvre d'un enfant du sérail, puisque qu'Hervé Jourdain est Capitaine de Police procédurier.

Zoé Dechaume est policière aux Stups'. À sa demande, elle est mutée à la Crim'. L'accueil, par le Patron, est plutôt froid pour ne pas dire glacial. Il n'accepte pas l'arrivée d'une femme, de plus contre son gré. Elle intègre, cependant, le groupe du commandant Bonnot où travaillent le capitaine Desgranges, son adjoint et le lieutenant Turnier.
Un cadavre est découvert dans un recoin de la galerie de la Sainte-Chapelle, au cœur du Palais de Justice. Dans la main droite, les policiers trouvent trois sucres de formats différents et dans l'autre deux cartes postales reproduisant des tableaux. Le mort est vite identifié. Il s'agit d'un juge qui vient d'être accesseur dans un procès où le dealer a été acquitté grâce à la plaidoirie de son avocat. Zoé, impliquée dans cette affaire, sa dernière aux Stup', pense à une vengeance du père de la jeune victime. Comme ce dernier a disparu près de trente minutes des caméras de surveillance, il est le suspect idéal.
Mais, celui-ci est vite innocenté quand un second cadavre est retrouvé dans le local de la presse judiciaire. C'est un journaliste de l'AFP, qui tient trois sucres dans sa main droite et deux recueils de poèmes serrés dans sa main gauche.
Parallèlement, l'auteur de ces crimes exprime sa rancœur et sa haine pour...

Hervé Jourdain organise son roman autour d'un groupe de la Police Judiciaire Parisienne et prend, pour principal décor, le cœur du "36" et du Palais de Justice sur l'Île de la Cité. Il articule son intrigue autour d'un tueur en série qui sévit, comble de l'ironie, au sein même de la plus grand machine policière et judiciaire de France.
Il implique le lecteur dans une enquête menée par un groupe d'intervention, prenant comme héroïne, une jeune femme qui intègre le prestigieux service qu'est la Crim'. Il la confronte, dès son arrivée, à une série de meurtres aux motivations mystérieuses.
Grâce à sa connaissance des lieux, l'auteur permet la visite des principales parties de ce dédale de couloirs, d'étages, de bureaux... et concocte une intrigue astucieusement montée et menée. Il fait partager la vie des policiers, l'ambiance des différents services, le travail au quotidien, l'implication de chacun dans la traque des criminels.
Il explicite, également, les rapports avec "l'extérieur", en particulier avec les juges, les journalistes et les avocats. Il fait partager le dépit, la frustration, voire l'écœurement que peuvent ressentir des enquêteurs quand leur travail, pour confondre des criminels, est démoli par des avocats qui se remplissent "les fouilles de billets de cinq cents euros maculés de cocaïne, en défendant des crapules".

Certes, l'auteur se livre à un véritable plaidoyer pour la fonction de policier, presque un panégyrique, pour sa mission telle qu'elle est conçue. Cependant, il montre aussi, à travers un personnage, le policier désabusé qui n'effectue son métier que par routine.

Avec Le Sang de la trahison, le jury signe un excellent cru du Prix du Quai des Orfèvres, car le roman d'Hervé Jourdain est passionnant à lire par la connaissance de ce qu'il peint, par la passion qu'il fait transparaître pour son métier. Quelqu'un qui sait de quoi il parle quand il écrit un polar.

Nominations :
Coup de cœur Blues & Polar/Sylvie Turillon 2014

Citation

Moi, c'est la prise en charge de la veuve et de l'orphelin qui me motive, répondit Zoé du tac au tac. Je suis plus stimulée par la recherche de la vérité que par l'assistanat des voyous.

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 22 septembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page