Le Roman de Sofia

À cent milles de la côte sud du Portugal se cachait un des plus grands secrets de l'histoire de l'humanité ; pour l'heure, il en demeurerait ainsi ; car ce secret était gardé par un autre, bien plus récent.
Andy McDermott - Le Tombeau d'Hercule
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 août

Contenu

Roman - Noir

Le Roman de Sofia

Ethnologique - Social - Guerre MAJ jeudi 12 décembre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

À partir de 13 ans

Prix: 13,5 €

Henning Mankell
Traduit du suédois par Agneta Ségol, Marianne Ségol-Samoy
Paris : Flammarion jeunesse, mai 2011
548 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-08-123040-8
Coll. "Tribal"

Une belle leçon

Pourquoi parler ici de ce volume qui regroupe trois livres déjà parus (L'Énigme du feu, Le Secret du feu et La Colère du feu) ? Parce qu'ils sont de Henning Mankell, bien sûr. Pourtant, ils ne comportent pas un seul meurtre ni crime. Et ils sont destinés à un lectorat bien particulier. Et c'est cette seconde raison qui est décisive. Car ils nous prouvent qu'un maître de l'intrigue policière pour adultes assez exigeants peut aussi écrire des livres presque dépourvus d'intrigue (à part dans le troisième tome, où il y a quelque chose qui y ressemble vaguement) à l'intention de jeunes gens qui attendent tout autre chose d'un livre. Et s'en tirer avec brio. Car c'est un genre bien difficile. Il faut en effet éviter aussi bien la naïveté de l'enfance que le cynisme de l'âge adulte. Prendre les choses avec sérieux (cet âge l'est parfois à l'excès, comme le prouvent certains actes désespérés) mais en laissant la porte ouverte à la fantaisie, l'imaginaire, l'irrationnel... Faire appel aux sentiments sans tomber dans la sensiblerie. Mankell y parvint très bien dans ces livres, reliés par la thématique du feu, sur une jeune Africaine qui perd les deux jambes en marchant sur une mine antipersonnel. Ce simple détail montre bien qu'il ne dore pas la pilule de l'existence, mais il sait aussi décrire et inspirer le courage nécessaire à la vie et à la lutte qu'elle implique. Et s'il le fait, c'est sans doute parce qu'il est capable d'écrire à l'africaine (comme l'ont d'ailleurs prouvé aussi certains de ses livres pour adultes, qui sont comme par hasard parmi ses meilleurs : Comedia infantil, Le Cerveau de Kennedy, Un paradis trompeur...). Que les adultes sachent donc d'une part qu'ils peuvent donner ce volume à lire à leurs ados (qui constateront qu'il y a bien plus malheureux qu'eux, sur terre) et d'autre part qu'ils ne seraient pas déshonorés d'y jeter un coup d'œil eux-mêmes. Une belle leçon de littérature aussi bien que de vie.

NdR - Le présent volume comporte trois romans dont le dernier est inédit - L'Énigme du feu (Eldens hemlighet, 1995), Le Secret du feu (Eldens gåta, 2001) et La Colère du feu (Eldens vrede, 2011).

Citation

'Finalement, ça n'a pas beaucoup d'importance qu'on soit mort ou vivant, puisqu'on continue à appartenir à la même famille', pensa Sofia. Elle comprit que c'était ça, le secret du feu. Pouvoir retrouver tous ceux qui lui étaient chers. Qu'ils soient morts ou vivants, qu'ils soient loin ou près d'elle.

Rédacteur: Philippe Bouquet mercredi 11 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page