Triple Crossing

Le Mal était entré dans l'enceinte du lycée. Les hauts murs de pierre ne protégeaient plus personne. Les serpents sournois de la calomnie avaient souillé par tous les interstices les vieilles pierres de l'établissement. Des rumeurs avaient pourri l'atmosphère. Des adultes, des élèves furent suspectés. Toute la communauté se plia au test ADN. Pour rien. La suspicion avait souillé toute chose.
Régis Tomas - Vies et morts de Marco Mariotti
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 03 juin

Contenu

Roman - Noir

Triple Crossing

Géopolitique - Drogue - Infiltration - Gang MAJ jeudi 19 décembre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,8 €

Sebastian Rotella
Triple Crossing - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Guitton
Paris : 10-18, septembre 2013
500 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-06040-2
Coll. "Domaine policier", 4733

Actualités

  • 10/07 Prix littéraire: Sélections GPLP 2012
    Les Grands prix de la littérature policière en sont à leur 64e édition. Si la délibération finale n'est prévue que pour le mardi 25 septembre, le jury n'en a pas moins arrêté ses listes. Alors... Qui pour succéder à D.O.A. et à Dominique Manotti, tous deux primés dans la catégorie "Romans français" pour L'Honorable société (Gallimard, "Série noire"), et à Yishaï Sarid dans la catégorie "Romans étrangers" pour Le Poète de Gaza (Actes sud, "Actes noirs") ? Les lauréats sont à débusquer parmi les huit auteurs français et les seize étrangers de ces sélections de juin. Ce que l'on peut d'ores et déjà dire, c'est que s'agissant des auteurs français, il y a une disparité évidente des éditeurs puisque les huit ouvrages sélectionnés sont issus de huit maisons différentes. Les éditions Rivages tirent leur épingle de ces sélections puisque dans la catégorie "Romans étrangers", elles placent cinq de leurs romans. Une mention spéciale à Moisson rouge-Alvik. Peu de parutions cette année, mais une présence dans les deux sélections. Cela méritait d'être souligné. Il sera sans doute aucun possible fort difficile d'élire le lauréat de la catégorie "Romans étrangers". Storyteller a été fort remarqué mais non encore primé tout au long de cette année. L'ouvrage de Donald Ray Pollock a beaucoup fait parler de lui. Certains des éditions Rivages seront assurément bien placés. "Actes noirs" avec trois titres n'a pas dit son dernier mot. Les autres maisons non plus. Il ne nous reste plus qu'à attendre !

    Sélection "Romans français" :
    - Le Jour du fléau, de Karim Madani (Gallimard, "Série noire") ;
    - Je tue les enfants français dans les jardins, de Marie Neuser (L'Écailler) ;
    - Samedi 14, de Jean-Bernard Pouy (La Branche, "Vendredi 13") ;
    - Des chiffres et des litres, de Rachid Santaki (Moisson rouge-Alvik) ;
    - Un avion sans elle, de Michel Bussi (Presses de la Cité, "Romans Terres de France")
    - Une guerre de génies, de héros et de lâches, de Barouk Salamé (Rivages, "Thriller") ;
    - Les Hamacs de carton, de Colin Niel (Le Rouergue, "Rouergue noir") ;
    - Arab jazz, de Karim Miské (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes").

    Sélection "Romans étrangers" :
    - La Tristesse du Samouraï, de Victor del Árbol (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Gangrène, de Julia Latynina (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Je reste roi d'Espagne, de Carlos Salem (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Le Diable, tout le temps, de Donald Ray Pollock (Albin Michel, "Terres d'Amérique") ;
    - Storyteller, de James Siegel (Le Cherche midi) ;
    - Le Champ du potier, d'Andrea Camilleri (Fleuve noir, "Thriller") ;
    - La Mauvaise femme, de Marc Pastor (Jacqueline Chambon, "Roman policier") ;
    - Triple crossing, de Sebastian Rotella (Liana Levi, "Policier") ;
    - De loin on dirait des mouches, de Kike Ferrari (Moisson rouge-Alvik, "Semana negra") ;
    - Question d'éthique, de Bill James (Rivages, "Noir") ;
    - Un voyou argentin, d'Ernesto Mallo (Rivages, "Noir") ;
    - Les Fantômes de Belfast, de Stuart Neville (Rivages, "Thriller") ;
    - Vérité, de Peter Temple (Rivages, "Thriller") ;
    - Le Prix de mon père, de Willy Uribe (Rivages, "Noir") ;
    - Au lieu-dit Noir-Étang, de Thomas H. Cook (Le Seuil, "Policiers") ;
    - Gel nocturne, de Knut Faldbakken (Le Seuil, "Policiers").
    Liens : Le Poète de Gaza |Le Jour du fléau |Je tue les enfants français dans les jardins |Un avion sans elle |Une guerre de génies, de héros et de lâches |Les Hamacs de carton |Arab jazz |La Tristesse du Samouraï |Gangrène |Je reste roi d'Espagne |Le Diable, tout le temps |Storyteller |Le Champ du potier |La Mauvaise femme |Un voyou argentin |Les Fantômes de Belfast |Vérité |Le Prix de mon père |Au lieu-dit Noir-Étang... |Gel nocturne | D.O.A. |Dominique Manotti |Karim Madani |Marie Neuser |Jean-Bernard Pouy |Michel Bussi |Colin Niel |Karim Miské |Carlos Salem |Donald Ray Pollock |Marc Pastor |Bill James |Ernesto Mallo |Stuart Neville |Peter Temple |Willy Uribe |Thomas H. Cook |Knut Faldbakken |Rachid Santaki

  • 13/04 Édition: Parutions de la semaine - 13 avril

Sphynx maléfique

Il arrive qu'un homme doive se battre contre le crime, la corruption, le mensonge organisé et le système vicié, et qu'il trouve des appuis, des renforts, des soutiens, au cœur même de l'adversité. Mais dans Triple Crossing, nous sommes dans un cas différent : le crime est partout, la gangrène est au cœur même du système et les rares honnêtes hommes se trouvent démunis face à ce monde absurde. À l'intérieur du roman, l'un des personnages centraux se voit obligé d'aller parlementer avec un ancien chef de la police mexicaine enfermé dans une prison. De fait, dans la prison, les gangs font la loi, les geôliers évitent de se promener dans des couloirs jugés trop violents, et des familles et des prostituées se baladent entre des immeubles construits illégalement dans les cours. Tout est à l'image de cette scène : un magma de violence, de force brutale régnant en maitre sur un système tellement pourri et depuis si longtemps qu'il est inconcevable autrement.
L'intrigue ? Nous suivons en parallèle Valentin Pescatore, policier à la patrouille frontalière américaine qui, suite à un pétage de plomb, se trouve obligé de jouer l'agent double au sein d'un gang mexicain dirigé par une figure montante de la truanderie et son oncle, homme politique influent ; Mendez, un journaliste mexicain entré dans les forces anti-corruption mais qui doit composer avec les aléas politiques, et Puente, une agente fédérale américaine qui essaie de coordonner les forces des deux côtés de la frontière même si à Washington, on l'entend d'une autre oreille.
Le récit est profondément amer avec quelques victoires à la Pyrrhus et des trahisons de toute nature, qui laissent les agents de terrain devant gérer d'énormes frustrations avec en point d'orgue funéraire une longue scène où l'une des rares femmes mexicaines qui lutte contre la corruption est abattue en présence de nombreux policiers devant justement assister à sa mort. Sebastian Rotella est journaliste, et cela se sent dans un roman qui s'apparente comme un long documentaire sur le crime organisé, avec des personnages un peu plaqués, même s'ils s'inspirent peut-être de personnes réelles, qui incarnent les options de cette époque qui mondialise tout et surtout le crime. Triple Crossing décrit, sans insistance, un monde âpre, cynique et profondément désillusionné.

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

La barrière rouillée était composée de morceaux de piste d'atterrissage récupérés sur d'anciennes bases aériennes temporaires : des reliques militaires qui dataient du Vietnam.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 19 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page