Lumière pour les oubliés - Sombre enquête en Bretagne

Il a dit qu'il n'avait jamais entendu quelque chose de pareil, et pourtant j'en doute. Le trafic de femmes, c'est le genre de chose qu'on lit souvent dans les journaux.
Ruth Rendell - La Cave à charbon
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Noir

Lumière pour les oubliés - Sombre enquête en Bretagne

Social MAJ mardi 23 juin 2009

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Yann Venner
Guimaec : Le Cormoran, mars 2009
312 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-916687-07-0

L’ombre de l’Autre traverse les Côtes d’Armor…

Trelouzic, avril 2006. Un village breton presque sans histoire, n'étaient les sans-papiers qui ont trouvé refuge sur ces côtes de l'Armor. Parmi eux un Haïtien, assassiné bientôt, pour des raisons politiques, à l'évidence. Puis un couple de Tchétchènes, enlevés sans que l'on sache trop par qui, ni pour quelles raisons tout d'abord. Mais lorsque c'est au tour de la directrice d'école de passer l'arme à gauche, un vent de révolte gronde : c'en est trop pour les jeunes du pays, hostiles à la politique sécuritaire du gouvernement Sarkozy. Car pour eux, tous ces actes n'ont qu'une origine : celle de basses besognes perpétrées contre des militants engagés dans la lutte des sans-papiers. Du coup la région s'embrase. Seul un vieux commissaire de police subodore des implications plus complexes : nous sommes bientôt au cœur d'un imbroglio géopolitique, sur fond d'intervention de la Russie de Poutine dans ces régions d'Asie Centrale aux destins si embrouillés.
Une vigoureuse plaidoirie contre la politique d'immigration choisie de Nicolas Sarkozy forme l'essentiel du propos. Polar militant, submergé par un "personnel" romanesque pléthorique, comme pour embrasser la dynamique d'une région dans son entier. Le roman est ventilé en parties, convoquant avec solennité la conscience de l'Autre, tempérée par la recherche d'un bon mot pour différer la gravité du propos.

Citation

Étrangers de tous les pays, unissez-vous !

Rédacteur: Joël Jégouzo dimanche 07 juin 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page