Au pied du mur

Il faut radicaliser le refus de la torture.
Collectif - Un monde tortionnaire - Rapport ACAT-France 2011
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Au pied du mur

Psychologique - Guerre - Chantage MAJ samedi 08 février 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 18 €

Elisabeth Sanxay Holding
The Blank Wall - 1947
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Gérard Horst, Jeanne G. Marquet, revu et complété par Françoise Jaouën
Paris : Baker Street, novembre 2013
312 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-917559-32-1

Actualités

  • 29/11 Édition: Parutions de la semaine - 29 novembre
    Au sein d'une semaine très peu chargée en fictions adulte, la sortie événementielle est bien entendu Les Enquêtes de Philip Marlowe, parues intégralement dans la collection "Quarto" de chez Gallimard. À l'inverse de son compatriote Dashiell Hammett, Raymond Chandler ne bénéficie pas de nouvelles traductions. Tout juste des révisions. Mais dans ce genre d'anthologie, ce qui importe c'est avant tout l'appareil critique et les éléments ajoutés comme la biographie et la filmographie, qui sont bel et bien présentes. Et puis l'idée de se relire tout "Marlowe" dans l'ordre, bien sûr. À un degré bien moindre, 10-18 propose la série historique "Tancrède le Normand", de Viviane Moore.
    Les bandes dessinées sont vampirisées comme souvent par les super-héros qui n'en finissent pas de se multiplier, et par des rééditions de "Blake & Mortimer". À noter la publication chez Cogito ergo sum d'un Rouen rive noire, et chez Télémaque la réédition d'une biographie du boxeur Young Perez, actualité filmographique oblige.

    Fictions adulte grand format :
    Boulevard de la haine, de Richard Albisser (Le Riffle, "Riffle noir")
    Boerland : noir, impair et passe, de Frankie Angelo (Fluo, "Galipettes")
    À l'école de la nuit, de Louis Bayard (Le Cherche midi, "Littérature étrangère")
    Le Moine de Képhas, de Angelo Boschetti & Stepano Brasi (Le Toucan, "Toucan noir")
    Le Lapin borgne, de Christopher Carlsson (Balland)
    Les Enquêtes de Philip Marlowe, de Raymond Chandler (Gallimard, "Quarto")
    Paradis sucré, de Christine Cognat (Pascal, "Nero")
    Mystères d'un bord à l'autre, de Bertrand Constantin (Le Petit pavé)
    2vin ki G tué, de Christelle Goffinet-Maurin (Thot, "Polar")
    Red paint bay, de George Harrar (Michel Lafon)
    Au pied du mur, de Elisabeth Sanxay Holding (Baker Street)
    Affaires classée, de Jérôme Jarrige (Presses du Midi)
    Le Lion de la justice, de Leena Lehtolainen (Hachette, "Blackmoon. Thriller")
    La Saga de Tancrède le Normand, de Viviane Moore (10-18, "Grands détectives")
    Qui a suicidé Pamela Janis Patersen ?, de Muriel Mourgue (Ex æquo, "Rouge")
    60 kilos, de Ramon Palomar (Prisma media, "Prisma noir")
    Clair-obscur en Chartreuse, de Mary Play-Parlange (Ex æquo, "Rouge")
    Les Enfants indigo : une enquête au cœur du pouvoir des plantes, de J. Subirana (Passionnés de bouquins, "Nouveaux talents")
    Le Contrat Magellan, de Jean-François Thiéry (Ex æquo, "Rouge")

    Fictions adulte poche :
    Masques de terreur à Lanmeur, de Michel Courat (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    La Rigole du diable, de Sylvie Granotier (Le Livre de poche, "Thriller")
    Du pastis dans l'Odet, de Bernard Larhant (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Nouveaux contes de Noël, d'Anne Perry (10-18, "Grands détectives")
    L'Affaire des jumeaux de Bourges, de Christopher Selac (La Bouinotte, "Black Berry")
    Les Feux follets de la Rance, de Nicole Vigouroux-Frey (J.-P. Gisserot)

    Bandes dessinées :
    Avengers vs X-Men (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Daredevil: end of days. 2, de Brian Michael Bendis & David Mack (Panini comics, "100 % Marvel")
    Les Enquêtes du Pichou Gens, de Michaël Bettinelli (Les Ardents)
    Das Kämpf, de Vaugn Bodé (Aux forges de Vulcain)
    Black bag job, de Marc Bourgne & Ellam (Glénat, "Bulle noire")
    X-Men : l'intégrale. 18, 1987 (II), de Christopher Claremont, Roger Stern & Marc Silvestri (Panini comics, "Marvel Classic")
    La Vengeance, de Christian Denayer & Thierry Cailleteau (Dargaud)
    Grenn arrow : année un, de Andy Diggle & Jock (Urban comics, "DC classiques")
    Passé recomposé, de Alain Dodier (Dupuis)
    Guyanacapac, de Xavier Dorison & Matthieu Lauffray (Dargaud)
    Crossed : l'intégrale, de Garth Ennis & Jacen Burrows (Milady, "Milady graphics")
    The Punisher. 1, de Garth Ennis, Darick Robertson & Lewis Larosa (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Hawkeye. 2, Petits coups, de Matt Fraction, David Aja & Francesco Francavilla (Panini comics, "100 % Marvel")
    Mattéo. 3, Troisième époque (août 1936), de Jean-Pierre Gibrat (Futuropolis)
    Sant Fieg. 2, Armel, de Stéphane Heurteau (Coop Breizh)
    Deadpool. Paradigme perdu, de Joe Kelly (Panini comics, "Marvel Select")
    DOT, de Suehiro Maruo (Le Léopard noir)
    Sgt Kirk. 5, Cinquième époque, de Hugo Pratt (Futuropolis)
    Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes : deuxième partie, de Sylvain Runberg & Homs (Dupuis)
    Retour à Greenfalls, de Yves Sente & Iouri Jigounov (Dargaud)
    La Machination Voronov, de Yves Sente & André Juillard (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer d'après les personnages d'Edgar P. Jacobs")
    Le Sanctuaire du Gondwana, de Yves Sente & André Juillard (Blake et Mortimer, "Les Aventures de Blake et Mortimer d'après les personnages d'Edgar P. Jacobs")
    Strange : le début et la fin, de J. Michael Straczynski, Sara Samm Barnes & Brandon Peterson (Panini comics, "100 % Marvel")
    Superman cover to cover : les plus belles couvertures de la légende de l'homme d'acier (Urban comics, "DC classiques")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Méchant Méchant, de Laurent Condominas & Niki de Saint-Phalle (Courtes et longues)
    L'Énigme de la clef du Père Noël, de Joël Guerriau & Mathieu Redelsperger (D'Orbestier, "Rêves bleus")

    Fictions jeunesse :
    Le Parfum du crime, de Marie Agostini (Rouge safran, "Poivre")
    Les Brigands de l'histoire. Mandrin, gentilhomme contrebandier, de Margot Bruyère (Oslo, "Poche")
    Fantômette et le dragon d'or, de Georges Chaulet (Hachette jeunesse, "Bibliothèque rose. Les Classiques de la Rose")
    Étranges disparitions, de Jeannick Élard (Nord Avril, "Policier jeunesse")
    No pasaran, de Jakez-Erwan Mouton (Keit Vimp Bey, "Priz ar yaouankiz")

    Cinéma, télévision & radio :
    Alfred Hitchcock de l'écran à l'écrit : le cri métaphysique, de Françoise Barbé-Petit (L'Amandier, "Ciné-création")

    Littérature (théorie & études) :
    La Littérature française et le droit : anthologie illustrée : du Roman de Renart à Camus, de Claire Bouglé (LexisNexis, "Beaux Livres")
    Du grand inquisiteur à Big Brother : arts, science et politique, dirigé par Anna Fialkiewicz (Classiques Garnier, "Rencontres. Série Études dix-neuviémistes")
    Rouen rive noire : l'agglomération rouennaise à travers le polar, de David Querret (Cogito ergo sum)

    Criminologie & prisons :
    Et Abel tua Caïn : un fratricide aimé de tous les siens, de Noël Falleti (L'Harmattan, "Le Croquant")
    L'Histoire vraie d'un jeune hacker français : à 16 ans, il a hacké la NASA, l'US Air Force, l'US Navy, etc., de Sophie Léas (Tatamis)
    Lettres de Mordovie, de Nadejda Tolokonnikova (L'Insomniaque)
    La Face cachée de l'affaire Tapie : causes et conséquences d'un scandale d'État, de Sidney Touati (Tatamis)

    Droit :
    La Garde à vue : de la réforme à la pratique, de Jean-Baptiste Perrier (Dalloz, "Thèmes et commentaires")

    Sports & activités de plein air :
    Young Perez, champion : de Tunis à Auschwitz, son histoire, de André Nahum (Télémaque)
    Liens : La Rigole du diable |La Rigole du diable |Richard Albisser |Louis Bayard |Raymond Chandler |Viviane Moore |Muriel Mourgue |Jean-François Thiery |Sylvie Granotier |Anne Perry |Alain Dodier |Yves Sente |Youri Jigounov |André Juillard |Elisabeth Sanxay Holding

L'héroïne intranquille

Écrit en 1947, Au pied du mur est un roman à suspense qui traite avant tout de l'abandon du foyer par les hommes partis au front car l'action se déroule en pleine Seconde Guerre mondiale. Tout au long de ce récit, Lucia Holley vivra dans l'attente des lettres de son mari qui est dans le Pacifique tout en trouvant ses propres lettres - qui relatent son quotidien avec son père, et ses deux enfants adolescents (un garçon de quinze ans, une fille de dix-sept) - d'une banalité affligeante. En dehors des crises d'adolescence - Bee suit des cours de dessin et entend vivre comme une artiste et surtout pas comme sa mère qui s'est sacrifiée pour son foyer ; David entend prendre la place du père absent et régenter la maisonnée) - Elisabeth Sanxay Holding parle des difficultés rencontrées par les civils américains durant le conflit : les tickets de rationnement, l'essence qui se raréfie, le marché noir, la sexualité clandestine, les problèmes artisanaux (teinturerie et plomberie), les prêteurs sur gage... Le tout distillé et clairsemé de façon intelligente et avec une sobriété de style.
C'est sur canevas de vie que la romancière va bâtir un roman où les quiproquos vont s'enchaîner amenant un thriller psychologique efficace et qui surtout est issu de situations très ordinaires marqué par le sceau des lettres (lettres de guerre, lettres enflammées et lettres de noblesse). Bee a un amoureux de mauvaise réputation, Ted Darby, qui vient lui rendre visite un soir dans le hangar de la résidence des Holley. Sa mère lui interdit de sortir, et son grand-père part parler avec l'homme. L'échange est houleux si ce n'est direct, et c'est directement dans l'eau que l'homme est projeté. Le lendemain, alors qu'elle souhaite prendre une barque pour aller nager dans le lac qui jouxte la propriété, Lucia découvre Ted Darby mort empalé sur une ancre. Convaincue que son père l'a tué sans le savoir, elle déplace le corps sur une île. Il faut ajouter le fait que son père ne connait pas l'identité de l'amoureux de mauvaise réputation de sa petite fille. Mais, Lucia n'a aucune certitude sur la culpabilité de son père, et c'est là que Elisabeth Sanxay Holding nous impose son premier quiproquo. Là-dessus arrive Nagle, le colocataire de Ted Darby, qui se révèle être un maître chanteur en possession de lettres énamourées de Bee (Darby projetait également de la faire chanter, quel affreux garçon !).
Dans une société américaine abandonnée par les nombreuses figures paternelles, les convenances sont importantes et doivent être conservées. Ainsi, le club du golf n'accepte pas n'importe qui, et les Holley vivent déjà un peu à l'écart, et ont du mal à se faire des relations. Débarque alors l'associé du colocataire, Donnelly, lui aussi maître chanteur, mais qui ne tarde pas à faire des fleurs à Lucia. Est-elle victime d'un stratagème ou Donnelly est-il tombé amoureux ? Les allées et venues de tous ces hommes dans la résidence, les rencontres impromptues dans la grange, les conduites en automobile et en taxi, et les sorties à New York contribuent à semer le doute chez Bee et David. La première ne comprend pas quelle est le déclencheur de tous ces événements, le second est convaincu que sa mère a un amant. Le (grand-)père conserve une insouciance qui est peut-être de façade et semble se contenter de whisky et de cigarettes. Pour parachever ces situations de Vaudeville, Sibyl, la domestique noire se révèle précieuse et de bons conseils, et prépare consciencieusement les jambons que fait porter Donnelly tout en laissant planer le doute sur ce qu'elle sait réellement. Bien entendu, un inspecteur de police va débarquer, l'étau se resserrer autour de Lucia, qui va se comporter de façon de plus en plus étrange, s'enfermant dans ses mensonges et ses contradictions.
Le lieutenant Levy Holding (un homonyme de l'auteur !) n'est pas qu'un homme besogneux et rigoureux, il est aussi le détective récurrent de Elisabeth Sanxay Holding, mais dans ce roman, il cède volontiers le premier rôle à Lucia Holley. Le lecteur se prend d'affection pour Lucia, incomprise de ses enfants et qui tombe dans tous les pièges. Il a envie de lui demander de révéler la vérité plutôt que de chercher à trouver des solutions temporaires pour la fuir. Malgré son stress et ses pensées qui vont s'accélérant, il se dégage d'elle une certaine tranquillité qui ponctue un roman tout en finesse. Le texte, très légèrement revu et corrigé, est certes un peu ampoulé mais il conserve cette touche nostalgique des romans des années 1920-1950. Joan Benett et James Mason avaient eu les premiers rôles dans les Désemparés, l'adaptation de 1949 de Max Ophuls, on comprend pourquoi à la relecture de ce roman paru il y a des années à la "Série noire". Bonne pioche pour Baker Street.


On en parle : La Tête en noir n°167

Citation

Ce n'est pas un détective, se dit-elle. C'est... je ne sais pas... un escroc, un gangster, un personnage redoutable.

Rédacteur: Julien Védrenne samedi 08 février 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page