Vague de panique

Glenn était mort et Dieu avait perdu la bataille.
Émile Castillejos - Une saison à Harlem
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Roman - Aventure

Vague de panique

Sportif - Enlèvement MAJ lundi 15 juin 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 9 ans

Prix: 2,5 €

Brigitte Aubert & Gisèle Cavali
Paris : Gallimard jeunesse/SNCF, février 2009
96 p. ; illustrations en noir & blanc ; 19 x 13 cm
ISBN 978-2-07-062181-1
Coll. "Voyage en page", 19

Maman les p'tits bateaux...

Durant les vacances d'été, Alice rencontre Robin dans un club de voile au bord de la Méditerranée. Elle est sportive et passionnée, lui est un citadin que sa tante a inscrit d'autorité au club. Après quelques frictions, ils se découvrent des points communs et deviennent les meilleurs amis du monde.
Sur le port, ils font la connaissance de Jules, propriétaire d'un beau voilier, "Le Barbare", qui emmène les touristes à la pêche au gros et propose une sortie en haute mer aux deux adolescents. Alice est ravie, Robin a le mal de mer. Mais la virée tourne au cauchemar lorsque Jules est tué.

Brigitte Aubert et Gisèle Cavali écrivent ensemble pour la jeunesse depuis 1982 des romans d'aventure, des polars et cycles de Fantasy. Vague de panique ne dépareille pas l'ensemble de leur production et l'on y retrouve le suspens et le rythme qui caractérisent leur écriture. Le contexte est réaliste, et Alice et Robin sont suffisamment attachants pour que les jeunes lecteurs s'identifient à eux. La narration alternée, permet d'avoir le point de vue des deux enfants et de voir ainsi s'affiner leur caractère au fil des pages. L'histoire, riche en rebondissements inattendus, ne se déroule pourtant que sur quelques heures. De plus les amateurs de voile apprécieront le vocabulaire spécifique inhérent à ce sport. Un roman dynamique et plein de surprises, difficile à lâcher, qui débute sur un voilier pour trouver son ultime dénouement dans les toilettes d'un restaurant.

Citation

En quelques secondes, on a basculé du désastre à la catastrophe.

Rédacteur: Patricia Châtel vendredi 12 juin 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page