Le Livre des prophéties

Pas la peine de chercher des excuses, reprit Grip. On fonctionne pareil de mon côté. Seulement, votre organisation est gigantesque, tentaculaire. Parfois, la main droite alpague quelqu'un que la main gauche vient de remettre en liberté.
Robert Karjel - Du sang sur le sable
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 mars

Contenu

Roman - Thriller

Le Livre des prophéties

Anticipation - Historique - Énigme - Complot MAJ jeudi 26 juillet 2018

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Glenn Cooper
The Keepers of the Library - 2013
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Caroline Nicolas
Paris : Le Cherche midi, janvier 2014
400 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-2912-9
Coll. "Thriller"

Et le futur ne sera pas !

En 2009, l'agent du FBI, Will Piper, dans Le Livre des mort, découvre le mystère de la Zone 51 et le contenu de la mystérieuse bibliothèque retrouvée sur l'île de Wight. C'est l'affaire dite de L'Apocalypse.
Dans Le livre des âmes, l'année suivante, Will, recruté par d'anciens membres de la zone 51, trouve dans la reliure d'un manuscrit ayant appartenu à Shakespeare, un poème qui est, en fait...
Pour ce troisième volet, Glenn Cooper place son action en 2026.

Will Piper, est alors âgé de soixante-quatre ans. Il passe son temps à pêcher, sur un bateau vieillissant, en Floride. Il attend la date fatidique du 9 février 2027, date au-delà de laquelle Le Livre des morts porte la mention "Finis Dierum" ("Fin des temps").
Son fils, Phillip, est avec lui le temps des vacances scolaires. Invité sur le bateau voisin par deux jeunes femmes, Will fait un accident cardiaque très sérieux et ne reprend conscience que cinq semaines après. Nancy, son épouse, venue à son chevet depuis la Virginie, lui annonce qu'une nouvelle série de cartes postales est expédiée. Elles ne visent que des individus chinois, ou d'origine. Le dossier est délicat car la Chine, seconde puissance économique, est ulcérée. Une crise diplomatique se prépare.
Will se retrouve alors dans la même situation qu'en 2009. D'où viennent les fuites ? Qui a intérêt, à quelques temps de l'échéance que tout le monde redoute, de relancer une telle affaire ? L'ancien agent du FBI, diminué par son accident, va devoir mettre en œuvre tout son talent d'enquêteur pour éclaircir cette affaire, d'autant que Phillip l'appelle au secours. Il a rejoint une mystérieuse correspondante, en Angleterre, et il est poursuivi par les Bibliothécaires...

Sur une excellente idée de départ, Glenn Cooper imagine une trilogie d'un grand intérêt, avec une intrigue qui sait tenir compte du postulat initial sans, pour autant, sombrer dans un climat ésotérique débridé.
Après avoir fait découvrir l'existence du Livre des morts, puis celui Des âmes, avec une approche à la fois historique et policière, l'auteur propose dans son troisième volet, une lutte pour pallier à une apocalypse annoncée. Or, contrairement à toutes celles auxquelles l'humanité a survécu, car elles sont fondées sur des prophéties fumeuses, Glenn Cooper donne à son récit un ton de réalisme. Il donne à son histoire, pour peu qu'on en accepte l'idée de base, par la structure de son intrigue un accent de véracité. On se laisse, alors, emporter par une intrigue diaboliquement menée.

Dans ce troisième volume, le héros a vieilli, et l'auteur lui applique les dommages de l'âge. Il décrit un homme uniquement occupé par son passe-temps favori, qui s'isole loin de sa famille et des charges afférentes à celle-ci. Le romancier s'appuie-t-il sur une réalité aux USA ou est-ce un élément de fiction pour son récit car il en fait un jeune retraité ? Cette situation a de quoi faire rêver tous les quadras de France, pour qui on ne cesse de repousser l'âge légal de quitter la vie professionnelle.
Se mêle à l'action nombre de remarques, de digressions sur le comportement des individus, des classes politiques et sociales. Le romancier brocarde les médias, les accusant d'aggraver l'affolement des populations face à une échéance annoncée, par la démesure de leurs titres, par la dramatisation, par l'outrance avec lesquels ils présentent des informations banales. Il fait part, à plusieurs reprises, de ses regrets quant à la disparition programmée des livres papier, des "vrais livres".
Il reste cependant optimiste quant à l'avenir économique des USA puisque, pour lui, en 2026, la Chine ne sera que la deuxième puissance économique. Mais, il prend en compte tous les brouillaminis existants aujourd'hui entre politique et finances.

Avec Le Livre des prophéties, Glenn Cooper clôt de belle façon sa série avec Will Piper, sachant relancer l'intérêt et la tension, renouveler ses éléments d'intrigue et les mettre en scène par une épatante galerie de personnages.

Citation

Ils nous ont fait savoir par voie diplomatique que, à moins que nous trouvions le coupable, ils ne fermeraient plus les yeux sur notre dette. S'ils nous réclament d'un coup le remboursement de quelques centaines de milliards, les États-Unis vont souffrir.

Rédacteur: Serge Perraud mardi 01 avril 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page