Une disparition inquiétante

Perché sur la chaine qui interdisait l'accès à la statue, je défiais valeureusement la bête avec moins de risques cependant que mon arrière-petit cousin Kakara qui voulait prouver face à un ours la supériorité de la ruse sur la force et qu'on ne revit jamais plus.
Sébastien Rutés - Mélancolie des corbeaux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 février

Contenu

Roman - Policier

Une disparition inquiétante

Disparition MAJ vendredi 11 avril 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Dror Mishani
Tik N'Edar - 2011
Traduit du hébreu par Laurence Sendrowicz
Paris : Le Seuil, mars 2014
320 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-107666-0
Coll. "Policiers"

Actualités

  • 04/07 Librairie: Sélections de l'été 2015 de la librairie Compagnie
  • 18/03 Colloque-conférence: Rencontre au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme (75)
  • 06/03 Édition: Parutions de la semaine - 6 mars
  • 01/01 Prix littéraire: Sélection 2015 du Prix du meilleur polar des lecteurs de Points
    La sixième édition du Prix du meilleur polar des lecteurs de Points a débuté en janvier 2015. Quarante lecteurs chevronnés* ont été choisis par le comité éditorial, composé de cinq membres de l'équipe des éditions Points, sous la présidence de Caryl Férey, qui s'occupe de l'organisation du prix, et ils côtoient vingt lecteurs professionnels (libraires, journalistes, blogueurs...) afin de vendre chèrement la peau de leur roman préféré. Ces derniers appartiennent aux trois sous-collections des éditions Points à savoir "Roman noir", "Policier" et "Thriller". Trois romans sont présentés en janvier, puis d'autres apparaissent pour que finalement on puisse aboutir à une sélection de neuf titres plus ou moins équilibrés selon les genres précités. Et ce jusqu'en octobre. Après, chacun note les ouvrages, et c'est celui le mieux noté qui emporte la mise. Qui succèdera à Karim Miské et son rom Arab Jazz ? Patience !

    Sélection juin 2015 :
    - Dawa, de Julien Suaudeau (Points, "Policier")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection mai 2015 :
    - Dark Horse, de Craig Johnson (Points, "Policier")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection mars 2015 :
    - Thèse sur un homicide, de Diego Paszkowski (Points, "Roman noir")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection mars 2015 :
    - Une disparition inquiétante, de Dror Mishani (Points, "Policier")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection janvier 2015 :
    - Terminus Belz, de Emmanuel Grand (Points, "Policier")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection janvier 2015 :
    - Incision, de Marc Raabe (Points, "Thriller")
    En savoir plus et donner son avis

    Sélection janvier 2015 :
    - Les Secrets de Bent Road, de Lori Roy (Points, "Roman noir")
    En savoir plus et donner son avis

    * Il s'agit de : Dominique Sudre (Business Developpeur, 95), Élodie Prunier-Taveirne (Responsable du développement des Ressources Humaines, 76), Éléonore Deshayes (Professeur de chimie, 92), Cédric Chomat (Conseiller Pénitentiaire d'Insertion et de Probation, 42), Oriane Krief (Assistante d'édition, 75), Christine Alves (En recherche d'emploi, 73), Danielle Guemriche-Langlais (Secrétaire de rédaction et journaliste à la retraite, 49), Stephanie Olmo-Grand (Chargée de communication, 94), Stéphanie Cabossioras (Magistrate, 78), Sandrine Grillet (Aide à domicile, 12), Julie Canérot (Chargée d'études dans les médias, 75), Anne-Laure Tabary-Jeanne (En recherche d'emploi, 14), Patrick Gibeaud (Conseil en organisation, 64), Corinne Durand (Bibliothécaire, 51), Nathalie Germinal (Professeure de lettres histoire, 91), Catherine Biver (Cadre dans une entreprise de télécommunications, 87), Diane Brulotte (Retraitée de la fonction publique fédérale, Canada), Evan Béreau (Étudiant en Lettres et Cinéma, 93), Bernard Granjean (Professeur honoraire de Lettres et Art Dramatique, 48), Karim Brouri (Directeur adjoint et programmateur de cinéma, 93), Jocelyne Fonlupt-Kilic (Retraitée, 75), Marie Beuchat (Étudiante, Suisse), Jeromine Cornil (Étudiante en psychologie, 37), Sandrine Blicq (Employée dans un théâtre, Belgique), Julie Mercier (Chef d'entreprise, 01), Valérie Bocart (Fonctionnaire, Belgique), Catherine Malleret (Architecte, 44), Fanny Dauton (Libraire, 29), Jean-Yves Alric (Journaliste, 31), Isabelle Quella-Guyot (Professeure agrégée de lettres modernes, 86), Sylvain Busnel (Contrôleur technique du bâtiment, 14), Claude Lavoie (Retraité, Canada), Emmanuel Vogler (Conseiller en Insertion Sociale et professionnelle, 38), Marine Vauchère (Étudiante, 75), Josée Plourde (Rédactrice dans une grande entreprise de communication, Canada), Jean-François Dessureault (Musicien, 77), Arlette Stocker (Éducatrice, 06), Pascale Alliard-Michonnet (Professeure d'Histoire-Géographie, 76), Marine Truong (Psychologue, 75) & Léa Guignery (Étudiante en droit, 34).
    Liens : Dawa |Dark horse |Thèse sur un homicide |Terminus Belz |Incision |Arab jazz |Craig Johnson |Diego Paszkowski |Emmanuel Grand |Caryl Férey |Karim Miské

  • 16/06 Prix littéraire: Sélections 2014 des GPLP
  • 14/03 Édition: Parutions de la semaine - 14 mars

Dans les labyrinthes de la psychologie

Avraham Avraham est un policier atypique. Lorsque l'on vient lui demander d'enquêter sur la fugue mystérieuse d'Ofer Sharabi, seize ans, et que l'on évoque des criminels, il répond par une parabole sur le roman policier israélien. Il n'y a pas de littérature policière en Israël car il n'y a pas de criminels, juste des intimes qui commettent des délits ! Et de penser que le disparu est juste un fugueur.
Le roman va ainsi avancer cahin-caha, à l'image de l'enquête qui s'arrête durant une partie centrale du texte afin de mieux suivre le policier partant à un congrès à Bruxelles, ne s'occupant que peu de l'affaire mais se centrant sur les angoisses des différents protagonistes : le policier, inquiet, ayant toujours peur de mal faire ou coincé dans ses remords, un voisin du fugueur qui jour un rôle plus que trouble.
Des lieux emblématiques sont des points de rencontre : l'immeuble où était le disparu, les appartements des voisins, celui du policier, les bureaux du commissariat, comme autant d'occasions de bloquer la situation, de renforcer ce qui fait le cœur de cette histoire - de longues descriptions psychologiques sur les acteurs du drame, ponctuées de dialogues et de pensées qui renversent les perspectives.
Avraham Avraham semble coincé dans une vie familiale pesante, le voisin est un jeune père qui se rêve écrivain et teste son écriture sans se rendre compte du mal qu'il peut provoquer, l'enquête piétine et avance par à-coups, sur les éclairs de génie de l'un ou de l'autre policier, le final retourne la vérité car même si le coupable a avoué, le fait-il sur de vrais motifs ?
Cette description fouillée des personnages axée d'ailleurs sur d'autres personnes que celui qui commet le crime ou en est le complice, apparaît très étrange, car ce décalage est vraiment inhabituel dans le genre, créant une atmosphère qui peut décontenancer. En effet, l'enquête est molle, les tensions inexistantes et l'on suit surtout le quotidien de deux protagonistes dans leur difficulté aux autres, dans leur rapport ambigu à la société et aux morts, sans trop bien savoir de quoi sera fait la suite de l'intrigue qui sert de liant un peu lâche aux différentes scènes. C'est dire si cela risque de dépayser grandement, voire un peu trop, les lecteurs habituels du genre policier... pour leur plus grand bien.

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2014

Citation

Il soupçonnait les policiers de l'accueil d'aller arrêter les passants dans les rues et de leur demander de venir se plaindre de n'importe quoi, rien que pour le transformer en 'chat noir'.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 19 mars 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page