Le Deuxième fils de Dieu - Livre 1

Malgré mes années d'absence, malgré mon envie d'être loin d'ici, je sentais encore que je connaissais bien ces gens et que je pourrais les amener à me dire au moins un semblant de vérité
Brian Gruley - Starvation Lake
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 31 mars

Contenu

Roman - Thriller

Le Deuxième fils de Dieu - Livre 1

Fantastique - Religieux - Ésotérique MAJ mardi 29 avril 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14 €

Johnny Hoche
Paris : Edilivre, juillet 2013
142 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-332-5528-84

La cité des anges

Dans le genre policier, il est un sous-genre qu'il est toujours difficile de manier, c'est lorsque l'auteur se coltine avec des intrigues qui touchent au surnaturel. Ici, Aggélos de la Croix, le personnage central, policier forcément désabusé, est contacté par les services américains car Allan le Guide, un gourou qui a commis quelques actes étranges aux États-Unis, vient de débarquer en France. À peine l'enquête a-t-elle démarré qu'effectivement les événements suspects se produisent. Les opposants au gourou sont brûlés vifs dans l'explosion d'une maison, et lorsqu'on lui tire dessus, celui qui se dit Fils de Dieu arrête les balles.
D'un point de vue des personnages, Aggélos de la Croix est susceptible de basculer du côté du gourou : faible et désespéré depuis la mort de sa fille et le départ de sa femme, il a sombré dans la misogynie et le racisme le plus noir. Or, depuis les lointaines Amériques, on lui envoie comme adjoint, la policière la plus remontée contre le gourou : une femme noire ! Très vite, la relation conflictuelle devient passionnée. Les personnages sont donc un peu stéréotypés et le roman a le bon goût d'être court. Ainsi après une description borderline du personnage central, l'on entre dans la fascination que peut exercer le gourou avant que soit démontée toute l'escroquerie. Un final permet de remettre le fantastique en avant.
L'intrigue se construit donc très vite, les personnages sont dessinés à grands traits et, emporté par son élan, l'auteur ne se préoccupe guère du style. Le format réduit ne laisse pas présager du futur de l'auteur, qui a au moins le mérite de se lancer avec un sujet dangereux : la jonction entre la littérature policière et le paranormal.

Citation

Maintenant c'est quitte ou double, je souhaite vraiment ne pas me tromper, ou plutôt si, j'aimerais tellement avoir tort.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 15 avril 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page