Rush. 1, Dette de sang

Ils ont l'air d'Apaches. À côté d'eux, les Apaches sont des agneaux. Ce sont des Pimas. Comment gagnent-ils leur vie ? Pour tout prisonnier évadé ramené vivant ils gagnent 25 $. Mort, ils gagnent 50 $.
Charles Marquis Warren - Les Portes de l'enfer
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 12 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Rush. 1, Dette de sang

Mafia - Chantage MAJ jeudi 24 avril 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 15 €

Phillip Gwynne
The Debt – Book 1: Catch the Zolt - 2013
Traduit de l'anglais (Australie) par Antoine Pinchot
Paris : Casterman jeunesse, mars 2014
254 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-203-08446-9

Une livre de chair

Dom fête aujourd'hui ses quinze ans. Si ses parents l'avaient bien informé qu'aucune célébration particulière n'accompagnerait cette date, il était pourtant loin de s'imaginer que cette journée serait si déterminante pour son avenir. Et que ce ne serait pas à son profit : la mine grave, son père et son grand-père lui apprennent en effet que l'un de leurs ancêtre, en quittant son Italie natale, a contracté une dette de sang que ses descendants mâles devraient honorer durant plusieurs générations. Dom y est par conséquent assujetti à partir de ce quinzième anniversaire. Lui qui avait imaginé sa vie en athlète de haut niveau se rend compte qu'il va maintenant vivre avec une épée de Damoclès sur la tête, et que le danger qu'il court – et qui menace son intégrité physique – lui sera rappelé chaque jour jusqu'à ce qu'il ait accompli les six missions qui lui seront attribuées. Les grands espaces australiens prennent alors des allures d'arène, dont Dom devra coûte que coûte respecter les règles s'il veut survivre. Son père et son grand-père sont en effet (et pour une fois) unanimes : Dom ne peut échapper à La Dette, la mafia dont il recevra ses missions, sous peine d'un lourd châtiment. Aucune chance donc de ne pas prendre en compte sa première mission : la capture d'un jeune voleur de haut vol, Zolt, qui ridiculise depuis des mois la police australienne et dépouille les plus grosses fortunes de l'île. Un challenge pour Dom, garçon ordinaire propulsé dans un univers violent et qui va devoir se hisser au niveau d'ennemis invisibles mais redoutables.
Dans la lignée de la série "Chérub" de Robert Muchamore, Rush met en scène à un rythme infernal le bouleversement de la vie d'un adolescent qui devient l'homme de main d'une mafia redoutable. Phillip Gwynne semble vouloir tout particulièrement, dans ce premier tome, insister sur la capacité d'adaptation de Dom, plutôt que sur la nature même de cette mafia : le lecteur assiste à ses premières armes, vit ses premières peurs, le suit dans ses premiers affrontements armés. Les peurs, doutes et interrogations du jeune homme sont centrales, mais l'évolution du personnage s'amorce déjà : il prend ses marques, intègre cette nouvelle et effrayante contrainte dans son existence et trouve rapidement le moyen de s'entourer d'alliés et de se protéger efficacement. En effet, Phillip Gwynne ne le ménage pas, et le rythme s'emballe dès les premières pages. Les chapitres et les phrases courtes précipitent la narration, et l'enchainement rapide des événements ne laisse à aucun moment le lecteur baisser sa garde. Suspense et action sont au rendez-vous, servant une intrigue simple mais efficace qui ravira les amateurs du genre.

Citation

Après la tentative d'assassinat dont je venais de faire l'objet, il n'était plus question de dénoncer la menace qui pesait sur moi. À compter de cet instant, je n'étais plus qu'un pion entre les mains de La Dette.

Rédacteur: Catherine Thiéry jeudi 24 avril 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page