Au bonheur des ogres

On ne peut se permettre d'admirer quelqu'un qu'on est venu tuer !
Jean-David Morvan & Bengal - Naja 2
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 25 septembre

Contenu

DVD - Policier

Au bonheur des ogres

Humoristique - Assassinat MAJ jeudi 24 avril 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 14,39 €

Nicolas Bary
Scénario adapté de l'œuvre de Daniel Pennac
Paris : Pathé, février 2014
1 DVD VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Actualités

  • 16/05 Société: Livre AudioSolidaire : lisez Au bonheur des Ogres
    Communiqué de l'Association Valentin Haüy
    Le Livre AudioSolidaire donne la parole au public.
    Le public donne sa voix aux aveugles dans une démarche ludique et solidaire.
    Du 3 au 30 juin 2013, l'Association Valentin Haüy invite les internautes à "donner" leur voix aux aveugles en lisant un passage du roman Au bonheur des ogres, de Daniel Pennac, dans le cadre de la 4e édition du Livre AudioSolidaire.
    L'idée du Livre AudioSolidaire est née d'une volonté de l'Association Valentin Haüy d'aller à la rencontre du grand public et de le sensibiliser au handicap visuel, en réunissant les personnes atteintes de ce handicap et celles qui le connaissent mal, à travers une expérience ludique et solidaire.
    Le principe est simple. Chacun se rend sur le site de l'Association Valentin Haüy et s'essaie gratuitement à la lecture d'un passage d'Au bonheur des ogres de Daniel Pennac, adapté au cinéma par Nicolas Bary, dont la sortie est prévue cet automne.
    "Il y a un an, nous confie Nicolas Bary, je participais à la sélection "Entre 2 Marches" pendant le Festival de Cannes, sur le thème du handicap. J'y découvrais le travail mis en place pour faire découvrir le cinéma aux non-voyants. Je suis donc très heureux qu'Au Bonheur des Ogres, magnifique ouvrage de Daniel Pennac dont j'ai eu la chance de pouvoir faire l'adaptation cinématographique, soit choisi pour le projet AudioSolidaire. C'est un livre plein d'énergie, d'humour et d'humanité. Une sorte de kaléidoscope émotionnel, générant des images fortes. Par le biais des lecteurs qui participeront au projet, je souhaite que les "images littéraires" de ce livre génèrent plein d'émotions chez le public non-voyants."
    Outre Nicolas Bary, d'autres personnalités telles que Michel Cymès, Mathieu Simonet, les comédiens Isabelle Nanty, Véronique Jannot, Stéphane Foenkinos, Julie Voisin, Juliette Aver... se sont généreusement prêtées à cet exercice aussi ludique que solidaire, en lisant les premières lignes du roman.
    La participation au Livre AudioSolidaire est gratuite et à la portée de tous. Elle permet à tout un chacun de montrer son attention pour les personnes aveugles ou malvoyantes, d'autant que tous auront la possibilité de relayer l'opération sur le Web, les réseaux sociaux...

    L'Association Valentin Haüy développe de nombreux services pour les personnes aveugles ou malvoyantes dont la Médiathèque Valentin Haüy, à Paris, qui dispose de la collection la plus riche de France de documents adaptés en audio, en braille, en gros caractères et librement accessible sur place ou à distance. Elle propose de nombreux services aux personnes handicapées : collections en accès libre et par correspondance, téléchargement de livres audio et en braille numérique, animations culturelles, et conseils par dix-sept bibliothécaires professionnels.
    L'Association Valentin Haüy, créée en 1889, a été reconnue d'utilité publique en 1891. Son fondateur, Maurice de La Sizeranne, devenu aveugle à l'âge de neuf ans, avait pour ambition de soutenir les aveugles dans leur lutte pour l'accès à la culture et à la vie sociale et professionnelle. Grâce à la générosité de ses donateurs, à la mobilisation de cent dix Comités Régionaux et Locaux et de plus de trois mille bénévoles, l'Association Valentin Haüy poursuit l'objectif premier de son fondateur : lutter avec et pour les personnes déficientes visuelles pour la reconnaissance de leurs droits, leur participation à la vie sociale et professionnelle, le développement de leur autonomie au quotidien, leur information et l'information du grand public sur la réalité du handicap visuel, les moyens de sa prévention et la nécessité de toujours faire évoluer le regard que la société porte sur le handicap.
    En France, soixante-cinq mille personnes sont aveugles et un million deux cent mille personnes sont "très" malvoyantes.

    k-libre ne pouvait manquer de soutenir une telle initiative d'autant plus que le roman de Daniel Pennac, paru à la "Série noire en 1985, et qui inaugurait la "trilogie Malaussène" avec La Fée Carabine (1987) et La Petite Marchande de prose (1987). Cette même trilogie se transformant quelques années plus tard en saga. Mais c'est une autre histoire dont il ne faut peut-être pas parler. La "Trilogie" a marqué de son empreinte une génération avec ses intrigues enlevées, son imaginaire démentiel et son langage imagier. Aussi nous vous invitons à vous prêter à un jeu solidaire. N'hésitez pas à y aller de votre propre lecture. Faites comme si vous aviez un roman en main dont la lecture à voix haute est impérative !

    Association Valentin Haüy
    Du 3 au 30 juin
    Liens : Nicolas Bary

Le livre est mieux que le film

Adapter le succès de Daniel Pennac, c'est évidemment un pari risqué. La tribu Malaussène est savoureuse lire. À voir, c'est moins évident. Nicolas Bary joue la carte de la fable stylisée mais s'y casse les dents. Ce qui est drôle et touchant chez Pennac semble surfait à l'image. L'ensemble (Benjamin Malaussène doit élever ses petits frères et sœurs tout en servant de bouc émissaire dans une grande surface où des morts accidentelles arrivent et le poussent sur le banc des suspects) est extrêmement travaillé, mais à force de mettre en avant le côté bohème des Malaussène, on a l'impression de naviguer dans un film bobo où le fond est totalement négligé au profit de la forme. Les dialogues sont très écrits (normal, ils sont empruntés au roman) mais ils ne sonnent pas toujours juste. L'adaptation ressemble parfois à une distraction pour enfants. D'ailleurs, les petits Malaussène devraient faire craquer plus d'un jeune spectateur. Ils sont tout mignons et bien choisis (le casting est dans l'ensemble assez brillant). Mais, leurs apparitions régulières ne font que renforcer notre furieuse impression de regarder un épisode de Fantômette chez Caro et Jeunet.

Au bonheur des ogres (97 min.) : réalisé par Nicolas Bary sur un scénario de Jérôme Fansten et Daniel Pennac d'après le roman éponyme de Daniel Pennac. Avec : Raphaël Personnaz, Bérénice Bejo, Emir Kusturica, Mélanie Barnier, Guillaume de Tonquédec, Thierry Neuvic, Marie-Christine Adam...
Bonus. Making of. Commentaire audio de Nicolas Bary. Interview de Nicolas Bary et Daniel Pennac. Galerie photos.

Citation

- Qu'est-ce que vous faisiez devant le local de vidéosurveillance ?
- Je draguais...

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur jeudi 24 avril 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page