Fleur de cimetière

J'aurais l'air d'un con : un mec qui se fait piquer les yeux en draguant une gonzesse dans un bar alors qu'il en a une super à la maison.
José Varéla - Noir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 17 septembre

Contenu

Roman -

Fleur de cimetière

Énigme - Disparition MAJ jeudi 05 juin 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 23 €

David Bell
Cemetary Girl - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Claire-Marie Clévy
Arles : Babel, février 2014
436 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-330-02736-0
Coll. "Noir", 106

La disparition

La vie de Tom et Abby s'écroule lorsque Caitlin, leur fille de douze ans, disparaît alors qu'elle promenait leur chien Frosty. Quatre ans plus tard, ils se décident à édifier au cimetière un cénotaphe à son nom. Or Caitlin est retrouvée par la police le lendemain même de la cérémonie. Une Caitlin bien différente qui tente aussitôt de fuguer... Tout au plus sait-on que quelqu'un l'a détenu. Est-elle victime d'un syndrome de Stockholm ou de quelque trouble bien plus grave encore ? Surtout, qui est cette jeune femme qui lui ressemble étonnamment et que Tom ne cesse d'apercevoir ?
Le thriller domestique, où un événement extérieur bouscule la vie idéale d'un jeune couple de la classe moyenne ordinaire, est généralement d'un point de vue féminin et, politiquement correct oblige, on le sait dès le départ que le mari est forcément coupable de quelque chose comme tous ces gens-là... Les considérations du narrateur ne sont pas que sa seule originalité : malgré un titre évoquant une "Série noire" de la grande époque, nous nous retrouvons plutôt dans les zones grises entre littérature dite de genre et roman dit de blanche. Car toute la question, sans trop rien déflorer, est de savoir s'il y a effectivement eu crime ou non ! Loin des thrillers industriels tonitruants, ce récit préfère prendre son temps pour s'installer sans chercher l'effet facile. Cela dit, à force de ne pas titiller la fibre suspense, l'ensemble reste constamment intéressant, mais pas tout à fait passionnant... La moelle du récit réside dans le traitement des conséquences du drame et du délitement inévitable du couple qui s'ensuit, ou chacun pourra chercher un "bon" et un "méchant" si ça l'amuse, bien que ça ne semble pas être le but de l'auteur. Le choix audacieux est celui d'une certaine austérité donc, mais le public choisi, généralement le même que les protagonistes, devrait se laisser convaincre sans mal. D'autant que le tout est au tarif poche, détail qui a son importance !

Citation

Combien de fois notre destin peut-il basculer ? Pour ma part, deux fois en quatre ans. La première quand Caitlin a disparu, et la seconde à l'instant où elle est revenue.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 28 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page