Une femme dangereuse

Il n'arrivait pas à être bouleversé. Il pensait seulement à comment remplir les douze heures à venir. Ce n'était probablement pas une réaction chrétienne, mais cela n'avait pas de valeur en soi. L'important, c'était de se comporter conformément aux attentes des gens.
Paola Barbato - Le Fil rouge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 11 décembre

Contenu

DVD - Thriller

Une femme dangereuse

Tueur à gages - Mafia MAJ mardi 01 juillet 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Public averti

Prix: 12,48 €

Don Schain
Too Hot to Handle - 1977
Paris : Le Chat qui fume, avril 2014
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; 19 x 14 cm

James Bond bad girl

Elle s'appelle Samantha Fox, mais elle n'est ni chanteuse ni pin-up. On est seulement en 1977... Elle a d'autres talents, notamment celui qui consiste à liquider n'importe quelle cible, sans laisser la moindre trace. En guise d'amuse-gueule, sous-vêtements sexy et seins à l'air de rigueur, elle tue un amateur de tortures dans sa chambre favorite. Puis, on passe aux choses sérieuses, elle accepte un contrat : tuer trois barons de la contrebande, de la traite des blanches et du trafic de drogue... Un flic à tignasse et col pelle à tarte la suit de près, mais la blonde ne manque pas de charme et il succombe. L'attirance sera-t-elle réciproque ? Ira-t-elle au bout de son engagement ? Vivront-ils une grande histoire d'amour ? À vrai dire, on s'en fout un peu, on n'est pas dans Les Feux de l'amour. Mais revoir ce film, trente-sept ans après sa sortie, c'est replonger avec délectation dans une époque à jamais révolue. L'intrigue se passe à Manille, ambiance exotique façon Emmanuelle et L'Île fantastique garantie. L'héroïne est une blonde qui joue à mort avec son corps et ne dédaigne pas se dénuder, laissant voir des scènes qui appartiennent à un cinéma qui en a. Mais, attention, elle est libre, indépendante et n'entend pas qu'on lui marche sur les pieds. L'action est savamment dosée même si les combats à mains nues sont un peu lents (ça ressemble à du Bruce Lee au ralenti sauf qu'on est à vitesse réelle). Les personnages secondaires ont du background et une certaine épaisseur, et les méchants sont mis en scène façon western spaghetti. L'une des séquences finales se déroule dans un stade désert, comme L'Inspecteur Harry. Mais en utilisant des recettes déjà vues, Don Schain (désormais connu pour avoir réalisé High school musical pour Disney, eh oui...) nous offre une distraction que l'on croyait risible au vu de la jaquette et qui tient toujours le cap. Quant à Cheri Caffaro, la blonde dont je n'ai pas encore donné le nom, eh bien, elle a disparu des écrans après ce film. Autant dire que son "Peut-être que si je prenais ma retraite" de la fin a une drôle de saveur...

Une femme dangereuse (85 min.) : réalisé par Don Schain. Avec : Cheri Caffaro, Aharon Ipalé, John Van Dreelen, Corinne Calvet, Vic Diaz...
Bonus. Bandes annonces.

Citation

Si je dois cueillir des prunes, ne vous attendez pas aussi à ce que j'en fasse pousser.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 01 juillet 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page