Le Duel des frères Flint

Elle lui sourit gentiment comme on sourit à son chat qui amène fièrement un moineau tout déchiqueté au buffet du mariage.
Pascal Thiriet - Faut que tu viennes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 décembre

Contenu

Roman - Western

Le Duel des frères Flint

Social - Braquage/Cambriolage MAJ vendredi 04 juillet 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 9 ans

Prix: 6,9 €

Thomas Scotto
Arles : Actes Sud junior, juin 2014
78 p. ; illustrations en noir & blanc ; 18 x 13 cm
ISBN 978-2-330-03256-2

Clou du spectacle

Parents, si vous en avez marre de voir vos enfants par une journée pluvieuse courir autour d'une table en poussant de grands cris et en s'échangeant des coups de feu ou des tirs de flèches, n'achetez surtout pas ce Duel des frères Flint. Mais si vous avez une collection de vieux films westerns avec ou sans John Wayne et ses jeunes trop courts, et que vous avez hâte qu'ils s'y intéressent, alors offrez-leur ce court roman qui en plus d'être un joli western urbain pousse la réflexion de façon malicieuse et aventureuse. Avril-mai 1869, à Promontary, quelque part dans le grand Ouest américain, deux lignes de chemin de fer vont se rejoindre. L'occasion pour le Président, Ulysses S. Grant de venir planter dans les derniers rails des clous en or dument forgés. Mais dans la classe de Mrs. Picqles, l'ambiance n'est pas aux répétitions des festivités. Les jumeaux Gary et Darren Flint se cherchent querelle sous le regard désespéré de Lily. Après des détours sociologiques sur le sort des travailleurs chinois, ethnologiques sur l'existence des indiens Cherokee et romanesques sur les méfaits du bandit Jesse James, le conflit trouvera sa résolution au fin fond d'un puits situé au milieu d'un vieux cimetière. Dans l'intervalle, avec une intrigue originale, Thomas Scotto aura décliné quelques clichés du western à la sauce "premier roman" (un triangle non pas amoureux mais amical !), histoire sans doute de permettre à l'imagination de s'envoler en tous sens. Dans ce roman il y a un vol, une grande histoire d'amitié entre deux jumeaux et une petite fille arrivés au même moment sur deux pistes différentes mais pareillement poussiéreuse, des cours d'école, un vieux shérif, un maire aux abois, des parents perdus, un docteur qui aime plus coudre que sa femme, de quoi boire et manger, et surtout l'air de rien une petite morale bien gentille qui donne à réfléchir. Et pourtant, Thomas Scotto nous a préparé une fin étonnante, en guise de nouveau départ d'intrigue. Surtout, en soixante-dix pages joliment enlevées avec des personnages bien campés, il offre en technicolor un western urbain venteux et ensoleillé sans qu'aucun coup de feu ne soit échangé. Une belle prouesse !

Citation

Les jumeaux Flint sont entrés, l'un derrière l'autre, une nouvelle fois. Le visage fermé à double tour comme un coffre de banque. Et dans la classe, je suis la seule à avoir vu que le matin n'était plus pareil, que le vent ne soufflait plus vraiment dans notre bonne direction à tous.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 04 juillet 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page