La Patience du diable

Cet endroit était un trou merdique où végétaient minables et cinglés, de pauvres nazes empêtrés dans leurs rêves à la con et leurs espoirs perdus, qui méritaient leur sort.
Jason Starr - Frères de Brooklyn
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 03 juin

Contenu

Livre sonore - Thriller

La Patience du diable

Tueur en série - Faits divers - Crépusculaire MAJ jeudi 25 septembre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 24 €

Maxime Chattam
Sylvain Agaësse (lecteur)
Paris : Audiolib, juillet 2014
2 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-768-8

Actualités

  • 13/11 Édition: Parutions de la semaine - 13 novembre
  • 30/05 Édition: Parutions de la semaine - 30 mai
    Le thriller industriel à grosses ficelles est bien ancré dans une semaine éditoriale très légère. De Clive Cussler à James Patterson en passant par Maxime Chattam, les aficionados du genre ne seront pas déçus, et les auteurs (et non les lecteurs) en auront pour leur argent. Mais il y a aussi du polar maçonnique curieusement intriguant chez Pavillon noir et trois parutions de chez Rivages dont la plus intéressante est sans aucun doute cette Métamorphose des cendres, de Tito Topin, car il s'agit d'un roman littéralement jouissif et foutraque. La bande dessinée nous emmène dans les airs entre Roland Garros et Première Guerre mondiale, le manga nous fait découvrir un négociateur, la jeunesse nous plonge dans l'histoire de Nelson Mandela. Sinon, il est également question de Quentin Tarantino et de séquestrées de Cleveland. Ou de couleurs et de noirceur...
    Mais, comme d'habitude, faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    L'Auréole des condamnés, de Lionel Behra (Rebelle, "Sans visage)
    Le Temps de la menace, de Christophe Billot (Sudarènes)
    Cent millions pour Al-Quaida, de Jean-François Bouchard (Thaddée)
    La Patience du diable, de Maxime Chattam (Albin Michel, "Thrillers")
    Meurtre dans l'Eurostar, de Arnaud Chneiweiss (Le Cherche midi, "Thrillers")
    La Course, de Clive Cussler & Justin Scott (Grasset, "Grand format")
    L'Autre moi, de Christine Deville Passal (Au verso)
    Vengeances : le mal des ardents, de Jeannick Élard (Nord Avril, "Roman policier")
    L'Otage, de Dominique Fonvielle (Le Rocher, "Service action")
    Opération Swap : dame de pique contre dame de cœur, de André Girod (L'Harmattan)
    Le Crime de la momie, de Christian Jacq (J)
    Des morts et des châteaux ou Le Trésor de Goering, de François Labbé (J. Do Bentzinger)
    Retour aux sources, de Jean-Marie Palach (Pavillon noir)
    Tirs croisés, de James Patterson (Jean-Claude Lattès)
    La Valse des cadavres, de Laurent Pocry (Coëtquen, "Policier")
    Un mensonge explosif, de Christophe Reydi-Gramond (Liana Levi, "Policier")
    La Pierre de sang, de Jean-Michel Roche (Pavillon noir)
    Finie la comédie, de Donald E. Westlake (Rivages, "Thriller")

    Fictions adulte poche :
    Le Chant des morts, de Jean-Paul Demure (Rivages, "Noir")
    Filles invisibles, de Sasha Morange (Télémaque, "BRP")
    Hardcore, de Sasha Morange (Télémaque, "BRP")
    L'Homme de Fessenheim, de Claudio Ponté (Le Verger, "Les Enquêtes rhénanes")
    Une femme sous la menace, de Nora Roberts (J'ai lu)
    Métamorphose des cendres, de Tito Topin (Rivages, "Noir")

    Fictions adulte grands caractères :
    L'Appel du coucou. 1, de Robert Galbraith (La Loupe, "Policier")
    L'Appel du coucou. 2, de Robert Galbraith (La Loupe, "Policier")

    Bandes dessinées :
    J'ai pas volé Pétain : mais presque..., de Bruno Heitz (Gallimard, "Bayou")
    Roland Garros, de Jean-Pierre Lefèvre-Garros & Marcel Uderzo (Idées +, "Histoires de pilotes. Plein vol")
    L'Art interdit : art, blasphème et justice dans la Russie de Poutine, de Viktoria Lomasko & Anton Nikolaïev (The Hoochie coochie)
    Nouvelles d'Afrique, collectif (L'Harmattan, "BD")
    Hold up : journal d'un braqueur, de Shuky & Raoul Paoli (Makaka)
    Les Chasseurs de la Première Guerre mondiale, de David Voileaux (Idées +, "Histoires de pilotes. Plein vol")

    Mangas :
    Eitarô le négociateur. 1, de Kii Takashi (Black Box)
    Eitarô le négociateur. 2, de Kii Takashi (Black Box)

    Littérature de jeunesse (documentaires) :
    Nelson Mandela : un combat pour la liberté : 1918-2013, de Jean-François Demay (Formulette production)
    La Seconde Guerre mondiale : des origines à la victoire, de Robert Giraud (Flammarion, "Castor doc")
    Je m'appelle Nelson Mandela, de Isabel Muntané (Parramon France, "Je m'appelle...")
    Seconde Guerre mondiale, (Piccolia, "Au temps des...")

    Fictions jeunesse :
    Le Souffle de la salamandre, de Évelyne Brisou-Pellen (Gallimard-Jeunesse, "Folio junior")
    Bêtes de guerre, de Alain Grousset (Flammarion, "Jeunesse")
    Blanche. 1, de Hervé Jubert (Rageot)
    Monstres et mystères, de Katarina Mazetti (Thierry Magnier, "En voiture Simone !)
    Lucie Aubras, résistante, de Philippe Nessmann (Flammarion, "Les Héroïnes de l'histoire")
    Kevin et les extraterrestres. Et voilà le travail !, de Laurent Rivelaygue (Père Castor-Flammarion)
    Il s'appelait comme moi : 1914-1918, de Jeanne Taboni Misérazzi (Millefeuille, "Roman")

    Biographie & généalogie :
    Avant que ma voix ne s'éteigne : l'histoire vraie de Robert Hebras, survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, de Robert Hebras & Laurent Borderie (Élytel)
    L'Adversaire à bout portant : 2e bureau-Algérie : 1957-1962, de Pierre Thomas (J. Do Bentzinger)

    Cinéma, télévision & radio :
    Quentin Tarantino ou Le Crépuscule de l'image, de Yannick Rolandeau (L'Harmattan)

    Criminologie & prisons :
    La Fenêtre : camp de Khiam, de Soha Bechara (Élyzad, "Éclats de vie")
    Défendre en justice la cause des personnes détenues : actes du colloque des 25 et 26 janvier 2013, organisé par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (Documentation française, "Les Colloques de la CNCDH")

    Problèmes & services sociaux :
    Traverser l'enfer et croire encore au paradis : l'affaire des séquestrées de Cleveland : témoignage, de Michelle Knight (Michel Lafon)

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Le Sale boulot : confessions d'un flic à la dérive, de Marc La Mola (Michalon)
    Flic fonctionnaire ou fonctionnaire flic : les aléas du policier de terrain, de André Monray (Lacour-Ollé)
    Liens : Métamorphose des cendres |Un mensonge explosif |L'Auréole des condamnés |La Patience du diable |Meurtre dans l'Eurostar |Maxime Chattam |Clive Cussler |Jean-Marie Palach |James Patterson |Jean-Michel Roche |Donald Westlake |Tito Topin |Jeanne Taboni Miserazzi |Christophe Reydi-Gramond |Lionel Behra

Extrait audio :


L'Adversaire, une leçon de ténèbres...

Si le diable était vraiment parmi nous, nul doute qu'il remercierait Maxime Chattam de lui avoir dressé pareil portrait, endiablé à l'envi, tremblant d'une frénésie toute inédite de découvrir un monde enfin acquis à son heure. La violence a si bien infusé parmi les hommes, qu'elle en a contaminé les moindres désirs. Et ce n'est pas la divine Ludivine, lieutenant de police de son état, qui le contredira, penchée sur ses troublants dossiers ou bien à renifler les traces de son passage sur le terrain. Les crimes dont elle est chargée, si éloignés qu'ils paraissent, n'en demeurent pas moins d'une rage et d'une violence qui fleure le satanisme. Mais est-ce bien le diable, le coupable ? L'humanité semble mourir bien complaisamment de cette terreur qu'elle a laissé germer, le souffle court pour seule arme contre la folie de monstres assurément démoniaques. Au fond, c'est moins le diabolique que la Haine qui submerge le monde. L'enfer est sur la terre et non au-dessous, le thriller de Chattam nous en convainc par-delà la gratuité de la violence qui l'anime. Qu'importe alors les cartons d'ados sur les passagers d'un TGV ou les pistolets à l'acide, voire les bombes à désintégrer les visages épanouis des cinéphiles de quartier. C'est bien notre société qui semble s'être convertie, tandis que le diable savoure son triomphe. Un monde acculé à son délire, dans l'impatience de la lecture qu'en donne Sylvain Agaësse, la voix légèrement nasillarde, comme pressée d'achever et le récit et notre propre suicide social. Le monde court à sa perte, il est déjà trop tard, ainsi que le joue Sylvain Agaësse par sa lecture, nous embarquant toujours, dans ce temps de retard qui ne permet même pas de le réaliser.

NdR - 2 CD MP3, 14 h 45 d'écoute.

Citation

La violence était hautement contagieuse. Il suffisait que la société soit fragile pour être contaminée.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 03 mars 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page