Le Secret de l'éventail

Un peu de lumière ne lui ferait pas de mal au royaume des forces obscures.
Patrice Herr Sang - Six cadavres dans un cercle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 25 novembre

Contenu

Roman - Policier

Le Secret de l'éventail

Historique - Énigme - Enlèvement MAJ mercredi 15 juillet 2009

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 13,9 €

Nancy Springer
The Case of the Peculiar Pink Fan - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Rose-Marie Vassallo
Paris : Nathan, juillet 2009
224 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-09-252086-4
Les Enquêtes d'Enola Holmes, 4

Ce qu'il faut savoir sur la série

Enola Holmes est la très jeune sœur de Sherlock et Mycroft Holmes. À la disparition de sa mère, elle est placée dans un pensionnat afin de devenir une "lady". Mais Enola prend la fuite et, dans le Londres de la fin du 19e siècle, ouvre un bureau de "spécialiste en recherches".

La petite sœur de Sherlock

À Londres en 1889, Enola Holmes a ouvert un cabinet de "Spécialiste en recherches" sous le nom du Dr Ragostin. Par hasard, elle croise une ancienne connaissance, Lady Cecily Alistair, alors que celle-ci est serrée de près par deux femmes autoritaires et semble terrorisée. Elle parvient toutefois à laisser à Enola un curieux éventail en papier rose. Serait-il porteur d'un message ? Pourquoi une personne aussi élégante se sert-elle d'un objet aussi ridicule ? En cherchant des réponses, la jeune fille va être confrontée à des personnages puissants et dangereux, et à une affaire plutôt sordide de mariage forcé. De surcroît, au plus fort du danger, Enola va se trouver face à son frère Sherlock dont elle se méfie.
De message codé en cachette secrète, cette enquête conduit Enola dans les lieux les plus pittoresques, que ce soit les premières toilettes publiques pour dames ou les grandes orgues d'une église. Mais en même temps, on suit l'évolution de la jeune fille qui doit lutter pour son indépendance et contre le sort fait aux femmes dans l'Angleterre victorienne. Passionnant et fort bien ficelé, ce roman affiche une érudition certaine et un grand respect des personnages de Conan Doyle.

Citation

Une jeune fille ou une femme vivant seule attire le crime comme un aimant.

Rédacteur: Patricia Châtel samedi 11 juillet 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page