Langue de keufs sauce piquante

Je bondis de ma chaise et quittai la pièce, en larmes. Ce n'est que le lendemain matin que je songeai au poison.
Alan Bradley - Les Étranges talents de Flavia de Luce
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

Essai - Policier

Langue de keufs sauce piquante

Humoristique - Enquête littéraire - Artistique MAJ vendredi 07 novembre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Philippe Normand
Préface de Pierre Perret
Paris : Le Cherche midi, février 2014
486 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-7491-2825-2
Coll. "Document"

La Main dans la litote...

Après le Dictionnaire des mots des flics et des voyous, Philippe Normand récidive avec cette langue des keufs, saisissante dans ce qu'elle charrie de notre société. Ils parlent le même langage au fond, flics et voyous, au creux plutôt qu'en marge de la société française. Une langue moins obscure qu'éclatante, une superbe jactance, d'Albert Simonin à Georges Simenon, en passant par les dialogues de Michel Audiard. L'argot des rues pour socle, invité dans les commissariats de quartier. La collecte est belle, impressionnante là encore, savoureuse d'une langue qui sait parler au corps et des corps, et sait se faire entendre.
L'ancien poulet poursuit donc sa quête langagière pour notre plus grand bonheur. Une quête, allez : glorieuse, empanachée d'un vocabulaire qu'il serait tragique de perdre ! Et qui n'hésite pas à nous rappeler que cette langue a une histoire, depuis les fameux Apaches de la rue de la Roquette jusqu'à l'autodérision des flics d'aujourd'hui, baptisant la Judiciaire de Brigade des aveugles...
Certes, elle s'écrit maintenant sur l'ordinateur, qui est devenu la babasse, le bouzin, la bécane bien sûr, mais ça, on savait et les flics savent inventer plus truculent. Une mine que ce livre donc, frappé tout entier par cette belle faculté de savoir se moquer de soi, recensant les derniers bons mots des brigades, comme l'expression "bettencourtiser" (faire sa cour à une dame âgée fortunée "pour stimuler sa générosité"), ou la désormais fameuse "bravitude" de Ségolène, voire la Carlafiore, en hommage ou presque à l'ex-première dame de France.
Dictionnaire, encyclopédie, c'est plus encore, un recueil d'anecdotes délectables au détour d'un bon mot, comme celle de Boubou, cet officier en planque, sans papiers, coffré par des collègues après un accident avec son sous-marin, évidemment dépourvu de carte grise...

Citation

La langue française est une maîtresse exigeante : elle ne vous donnera du plaisir que si vous lui mettez franchement la main dans la litote.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 25 septembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page