Le Manuscrit interdit 1 et 2

Je déteste les livres, ils sont le malheur du monde.
Enzo G. Castellari - Les Nouveaux barbares
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 17 septembre

Contenu

Bande dessinée - Aventure

Le Manuscrit interdit 1 et 2

Historique - Ésotérique MAJ jeudi 17 décembre 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 15 ans

Prix: 13,95 €

Roberto dal Pra' (scénario), Paolo Grella (dessin)
Paolo Grella (coloriste)
Paris : Delcourt, juin 2009
56 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 24 cm
ISBN 978-2-7560-1885-0
Coll. "Machination"
Le Manuscrit interdit, 2

Ce qu'il faut savoir sur la série

Un manuscrit déposé dans un monastère de Lhassa prouve que Jésus Christ a passé la fin de sa vie au Tibet, preuve mettant à mal la doctrine de la résurrection et les fondements même du christianisme. Les opposants à cette nouvelle thèse vont tout faire pour qu'elle ne soit pas divulguée.
Une série ésotérique prévue en trois tomes, initialement débutée chez Laffont en 2007 sous le titre "L'ombre du temps".

Les tribulations de Yus Asaf

1951. Dans les hauteurs enneigées du Tibet, l'anthropologue Egon Bauer touche au but de toute une vie : un texte sacré lui révèle que les Saintes Écritures n'ont peut-être pas dit toute la vérité sur la vie de Jésus Christ. Mais Egon Bauer n'a pas le temps de communiquer au monde sa fracassante découverte, car l'armée chinoise arrive au même moment et brûle le monastère et ses manuscrits, laissant le vieil américain pour mort. Aux États-Unis, sa fille Ellen s'inquiétant du silence de son père, persuade Dash Baueur, frère d'Egon et riche producteur hollywoodien, d'affréter un avion pour le Tibet, et de la laisser partir à la recherche de l'anthropologue. Dash se laisse convaincre, et envoie à ses côtés Kevin Mc Bride, détective privé roublard et bagarreur, pour assurer sa protection. Précaution bienvenue car une fois sur place, le duo doit composer avec la séduisante, Zhang Ziyi, agent envoyée par le gouvernement chinois, qui doute de la mort de l'anthropologue... et qui tient absolument à mettre la main sur son journal de voyage...

Vous reprendrez bien un peu de chasse aux sorcières ? Mêlant habilement maccarthysme et ésotérisme, avec en toile de fond l'affrontement historique entre Chine et Tibet, Roberto Dal Pra' a construit un scénario prenant, à mi-chemin entre le récit d'aventure et la quête mystique. La dimension polar est bien présente, ne serait-ce que par la présence du personnage du détective, mais elle se teinte de noirceur quand il s'agit de réduire au silence ceux qui dérangent, en l'espèce l'anthropologue porteur de mauvaises vibrations pour l'Église catholique, et ses amis tibétains, tout aussi empêcheurs d'oppresser en rond pour les Chinois. Les thrillers ésotériques ne sont pas une denrée rare dans la production bédéphilique – ni romancière d'ailleurs – et si celui-ci sort du lot, c'est qu'en sus d'un scénario qui tient la route, le dessin de Grella, en couleurs directes douces mais loin d'être fades, est d'une grande force. Et pour une première œuvre, déjà très impressionnant de maîtrise. À noter que Delcourt sort en même temps les deux premiers tomes de la trilogie.


On en parle : L'Ours polar n°50

Citation

– S'il a vraiment tenu un journal, je ne crois pas qu'il sera disposer à te le remettre.
– C'est ce que je crois moi aussi. Pour l'obtenir, je suis autorisée à débourser une forte somme.
– Continue
– C'est toi qui vas m'aider. Je te paierai le triple de ce que te paie la fille !
– Toi, tu connais mon point faible...

Rédacteur: Frédéric Prilleux dimanche 12 juillet 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page